]]>

Le FFAST 2017 dévoile sa programmation

Publié vendredi 29 septembre 2017
Dernière modification vendredi 29 septembre 2017
News lue 168 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Le FFAST revient pour une 5ème édition en 2017
▶ Le FFAST 2017 : le film de clôture

Quatre sélections seront présentées au cours de la semaine de festival : la compétition officielle, dans laquelle sept films produits entre 2016 et 2017 concourront, une sélection consacrée au cinéma tamoul, une parenthèse cinémasala qui s’attachera à revenir sur les différentes représentations de la nourriture dans le cinéma sud-asiatique (avec à la carte des films contemporains et patrimoniaux), et enfin une sélection de courts-métrages réalisés par de tout jeunes cinéastes. Le FFAST aura le grand bonheur d’accueillir tout au long de la semaine acteurs et réalisateurs, parmi lesquels Alankrita Shrivastava, Mostofa Sarwar Farooki, Shweta Tripathi…

Cette année, sept films seront en compétition pour remporter le prix FFAST 2017. Au programme, cinq films indiens, un documentaire sri-lankais et un long-métrage en provenance du Népal : Lipstick under my burkha (film d’ouverture), Seto Surya (White Sun), The Cinema Travellers, Haraamkhor, Hotel Salvation, Demons in Paradise et Sexy Durga.


En plus des films en compétition, vous pourrez découvrir une sélection de films faisant partie de la sélection tamoule, du focus Cinémasala et une sélection de courts.

La sélection tamoule

Chaque année, le FFAST proposé une sélection qui se penche sur une région particulière de l’Asie du Sud. Lors des précédentes éditions, ce sont les cinémas indépendants du Pakistan, du Népal et du Bangladesh qui ont été présentés au public. Pour cette cinquième édition le festival a décidé de se concentrer sur le cinéma tamoul, indépendant, produit à la fois au Tamil Nadu (Sud de l’Inde) et au Sri Lanka.

FOCUS Cinémasala

Chai, biriyanis, jalebis, momos, dosas… le sous-continent indien laisse une trace sur les papilles de tous ceux qui le visitent. Dans les rues, les badauds se retrouvent autour des étals des marchands ambulants pour manger pani-puris et pav-bajis ; dans chaque magasin, les vendeurs offrent un chai en préalable à toute négociation ; jusque dans dans les temples, les divinités ont leurs préférences culinaires ! La nourriture se trouve au coeur des relations sociales et familiales. Une telle importance se retrouve dans le cinéma d’Asie du Sud qui nous parle des envies et des malheurs des estomacs, et qui dessine ainsi les trajectoires impressionnistes de destins individuels ou collectifs contraints, contrariés, amoureux ou révoltés.

Cette année le festival propose à la carte des films qui permettront d’appréhender autrement les saveurs du quotidien, et offriront au public une autre approche des cultures de cette région.

La sélection des courts

Lors de la quatrième édition, en octobre 2016, l’équipe du festival a tenu à mettre en avant les courts métrages de jeunes cinéastes : certains étaient encore étudiants, d’autres avançaient déjà d’un pas assuré. Pourtant, tous portaient un regard original sur le monde qui les entoure, ont pris des risques, souvent malgré peu de moyens. Nous avons tenu à maintenir et à étoffer cette sélection spéciale, qui est dans la droite ligne du FFAST : voir éclore et soutenir des talents porteurs de nouvelles voix.

La projection d’un court-métrage précédera chaque projection de la compétition officielle. Cette sélection de courts sera par ailleurs reprise dans son intégralité lors de la Soirée FFAST qui se tiendra au Cirque Électrique, le samedi 7 octobre.

Commentaires
Pas encore de commentaires