]]>

Le phénomène Why this Kolaveri Di ?

Publié dimanche 4 décembre 2011
Dernière modification samedi 3 décembre 2011
News lue 2486 fois

Par Didi

Rubrique News
◀ Preity Zinta recherche des figurants !
▶ Décès de la légende Dev Anand

Why this Kolaveri Di ? est une chanson tamoule, chantée par Dhanush en Tanglish (un sabir d’anglais et d’argot tamoul) qui fera partie du prochain film de Aishwarya R. Dhanush (fille aînée de la Superstar Rajnikanth), Three (3), où son mari est à l’affiche aux côtés de Shrutti Hassan. L’enregistrement de cette chanson, réalisé dans l’intimité d’un studio où chanteur, compositeur, réalisatrice et techniciens semblent bien s’amuser en faisant cette "soup son" comme le dit Dhanush lui-même, a été mis sur le net, un peu comme une plaisanterie. Mais Why this Kolaveri Di ? est devenu un véritable phénomène en Inde, du Sud au Nord, et est en passe de devenir un phénomène planétaire tant le virus "Kolaveri" progresse de jour en jour. Posté le 16 novembre sur Youtube, l’enregistrement a été vu, au 2 décembre, 13 662 378 de fois. Il avait passé la barre des dix millions deux jours auparavant.
Les raisons de ce succès ? Probablement un refrain accrocheur, une mélodie lancinante, des paroles prononcées de façon incompréhensible, mais avec le sourire et la sympathie de Dhanush et des percussions qui donnent un cachet typiquement tamoul à l’ensemble. "Kolaveri" signifierait d’ailleurs "envie de meurtre", "envie assassine" en argot tamoul.

Voici le début :

Yo boys i am singing song

Soup song…

Flop song …

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

Rhythm correct

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

Maintain this

Why this kolaveri..aaa di.

Distance la moonu moonu moonu coloru whiteu
white background nightu nigthu

nightu coloru blacku

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

White skin-u girl-u girl-u

Girl-u heart-u black-u

Eyes-u eyes-u meet-u meet-u

My future dark

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di

Why this kolaveri kolaveri kolaveri di, etc.

The Times of India, The Hindustan, etc. ont déjà consacré plusieurs papiers au phénomène. Amitabh Bachchan a tweeté sur la question. Le blog de Rue89, "Aujourd’hui l’Inde", en a aussi fait un article. Bref, tous ceux qui écoutent finissent atteints par le virus "kolaveri", sauf peut-être Javed Akhtar dont l’avis négatif sonne comme une fausse note dans ce concert qui célèbre un succès inattendu car n’ayant pas eu besoin de matraquage marketing. Un peu d’humour et de second degré, Monsieur Akhtar, souriez, c’est une blague !

Serez-vous la prochaine victime de la contagion "Kalaveri" ?

Reprenez avec moi en images "Why this kolaveri kolaveri kolaveri di", encore ! "Why this kolaveri kolaveri kolaveri di" :

Commentaires
8 commentaires
En réponse à a2line - le 05/12/2011 à 16:55

Javed Akhtar a bien tort de s’en prendre à cette chanson. Les paroles sont à mes yeux, dans une certaine mesure, du même style que celles de Dard-e-disco, qu’il a écrites : des paroles un peu parodiques dans leur façon de mélanger les langues, et drôles par leur côté volontairement prosaïque et banal. D’ailleurs Dhanush n’a pas l’air de les prendre trop au sérieux dans le clip.

L’auteur des vers inoubliables "London Paris New York L.A. San Francisco / Mon coeur souffre du disco" ou encore "Elle m’a brisé le cœur elle m’a quitté / Le 24 du mois dernier" pourrait faire preuve d’un peu plus d’humour ;-)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marine le 07/12/2011 à 17:21

La version chantée par le petit garçon de Sonu Nigam est vraiment craquante !

pbx67 le 06/12/2011 à 21:53

"Viens danser le hully-gully !
Oui, quand tu auras des ennuis,
Viens danser le hully-gully !
Que vas-tu faire aujourd’hui ?"

C’est bôôô ! Moi, quand j’ai écrit cette superbe chanson, Fanta n’a pas fait autant de buzz !

Hein ? Comment ? Y’a mon camarade qui me glisse à l’oreille à l’instant que c’était une chanson de Sheila. Sheila, vous savez, la blonde qui danse super bien le quickstep sur TF1…

 ;))

a2line le 05/12/2011 à 16:55

Javed Akhtar a bien tort de s’en prendre à cette chanson. Les paroles sont à mes yeux, dans une certaine mesure, du même style que celles de Dard-e-disco, qu’il a écrites : des paroles un peu parodiques dans leur façon de mélanger les langues, et drôles par leur côté volontairement prosaïque et banal. D’ailleurs Dhanush n’a pas l’air de les prendre trop au sérieux dans le clip.

L’auteur des vers inoubliables "London Paris New York L.A. San Francisco / Mon coeur souffre du disco" ou encore "Elle m’a brisé le cœur elle m’a quitté / Le 24 du mois dernier" pourrait faire preuve d’un peu plus d’humour ;-)

Didi le 05/12/2011 à 18:39

C’est clair, il nous pète un câble le Javed, là. On a envie de lui dire : "allez, déride-toi, mec, c’est une blague entre copains !". Effectivement, vu le sourire de Dhanush, fort sympathique d’ailleurs, personne ne se prend au sérieux dans cette histoire, mais la mélodie et les percussions sont très accrocheuses, voilà tout ! Du coup, tu es vite gagné par le virus !

gorka le 05/12/2011 à 16:18

Les parole sont sans doute indigente ce qui n’a guère d’importance dans la pop…
La mélodie est hyper catchy et douce, l’instru pour une fois assez traditionnelle.
En gros : ça clak.

snake le 04/12/2011 à 18:40

au passage, on remerciera Vadivelu..( -_- ) qui a été ""l’inventeur"" de cette phrase et de pleins d’autres, reprises impunément par beaucoup de célébrités.

PAGE le 04/12/2011 à 11:29

Est-ce quelqu’un peut expliquer où il veut en venir au final ?

Il parle de 3 couleurs mais il n’y a que le blanc et le noir.

C’est quoi le lien avec "Kolaveri Di" et la fille qu’il rencontre ? C’est la fille qui a cet "envie de meurtre" ou "lui" parce que cet amour lui fait mal du coup il a envie de tuer la fille ?

Bref si ça continue comme ça, c’est moi qui vait avoir un "kolaveri" !!!! LOL.

PAGE

PAGE le 04/12/2011 à 11:34

Oups, ce n’est pas "moon coloru" dans le sens "3 couleurs" mais "la couleur de la lune". J’ai été perturber par le nom du film : 3.

Décholé. Je commence à commence ce qu’il raconte.