]]>

7 mars : anniversaire d’Anupam Kher

Publié mercredi 7 mars 2018
Dernière modification samedi 24 février 2018
Article lu 2254 fois

Par Maya

Aujourd’hui, le 7 mars, nous fêtons l’anniversaire d’Anupam Kher, né en 1955.

Le plus gentil des papas des films hindi est aussi l’un des acteurs les plus prolifiques, avec… près de 380 films (et 4 en cours de tournage/production) !

Anupam Kher a un physique difficilement compatible avec les rôles de héros. Depuis le début de sa carrière, il joue plutôt les méchants manipulateurs (Karma) ou les flics (Parinda), avec une petite spécialité dans les rôles de comiques extravertis (Zamaana Deewana, Kuch Kuch Hota Hai, Mohabbatein).

Mais c’est dans les rôles de papa qu’il est le plus apprécié. Son premier rôle de papa (de substitution) lui est offert par Mahesh Bhatt en 1984, alors que l’acteur n’a que 30 ans, dans Saaransh, il obtient un Filmfare Award du meilleur acteur et c’est le début du succès. Sa prestation est également très applaudie dans Daddy en 1989, où il remporte le Filmfare Critics Award for Best Performance.

Il joue à merveille les papas gâteaux : Dilwale Dulhania Le Jayenge, Chaahat, Bride and Prejudice (Coup de foudre à Bollywood), Vivah, Laaga Chunari Mein Daag, ou moins gâteaux (Bend it like Beckham, Kya Kehna).

Un papa parfois prêt à d’odieuses manipulations (Dil, Kaho Naa… Pyaar Hai). Un papa héroïque parfois aussi, comme dans 1942 : A Love Story. Dans Veer-Zaara, il était l’avocat qui se moquait de l’intégrité de Rani, avant la superbe scène de réconciliation. Il s’est illustré en 2008 dans un rôle de flic dans A Wednesday !, et a retrouvé ses rôles de papa en 2009 dans Dil Bole Hadippa ! et Wake Up Sid.

Parmi ses derniers films datant de 2015, on peut citer Roy, Dirty Politics ou Prem Rata Dhan Payo.

Anupam s’est surtout illustré ces derniers temps par son engagement vis à vis de son pays, c’est pourquoi, déjà décoré par le gouvernement en 2004 du Padma Shri, il a d’ailleurs reçu le Padma Bhushan (3e plus haute distinction de l’État) pour sa contribution à l’art et au cinéma indiens. On se rappelle d’ailleurs sa participation au débat sur la liberté d’expression en tant qu’ancien directeur du Comité de Censure du Cinéma Indien et membre de la National School of Drama. Très actif sur les réseaux sociaux, vous pouvez suivre son actualité et ses réactions sur son compte twitter.

Pour en savoir plus : allez voir sa biographie !

Commentaires
12 commentaires
Galerie