]]>

India Express au Forum des images

Publié mardi 17 janvier 2017
Dernière modification jeudi 19 janvier 2017
News lue 254 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Paris Image Cinéma - L’industrie du rêve
▶ India Express : Programme de la semaine 1

L’année 2017 démarre décidément très fort pour le cinéma indien en France, que ce soit dans les salles avec le succès de Pongal — Bairaava —, ou avec l’annonce de la sortie prochaine de Raees, ou encore dans les différentes manifestations qui auront lieu dans la capitale française. Après vous avoir parlé de Paris Image Cinema et de ses trois journées intensives autour des métiers du cinéma (et notamment des cinémas indiens) les 26, 27 et 28 janvier, il est grand temps de discuter d’India Express — la programmation indienne du Forum des images —, là aussi avec de nombreux invités, tous plus passionnants les uns que les autres.


L’équipe du Forum des images vous propose de découvrir un aperçu de l’immense variété de la production cinématographique indienne avec India Express, un cycle cinéma en 60 films, du 18 janvier au 26 février 2017.

L’India Express vous invite à grimper à bord, pour un voyage passionnant en quatre escales urbaines — Bombay, Calcutta, Delhi et Chennai — et leurs cinématographies spécifiques !


Si la première étape est Bombay, la raison est assez simple, car c’est là qu’a eu lieu la première représentation du cinématographe des Frères Lumière en Inde, le 7 juillet 1896 à l’Hôtel Watson. Six courts métrages sont projetés par l’opérateur Maurice Sestier, à peine sept mois après la célèbre première mondiale de Paris, au… « Salon Indien » du Café de la Paix ! C’est donc normal que le cinéma ait rencontré l’Inde et lui colle maintenant à la peau, car comme le reste du pays, Bombay fête la lumière (Diwali) et la couleur (Holi), deux jours fériés où tout est permis ! Y compris de raconter des récits licencieux.

Le train imaginaire de l’India Express marquera son second arrêt en gare de Delhi, la ville qui « n’existe pas » selon Jean-Claude Carrière, car on s’y sent toujours un peu perdu et même désorienté, presque incapable de désigner le nord ou l’est. Delhi est une curieuse métropole où des choses étranges se produisent, comme la récente décision de la la Cour suprême qui vient d’imposer, dans les cinémas indiens, la projection à chaque début de séance de l’hymne national et du drapeau pendant 50 secondes. Ils devront bien sûr être salués et tous ceux présents dans la salle sont tenus de se lever en signe de respect.

Viendra ensuite la cité pleine de vie, tourbillonnante et ensorcelante de Calcutta ! La foi et le mysticisme sont quelques-unes des caractéristiques de ses habitants qui croient que leur ville serait, selon une ancienne légende, l’endroit précis où l’orteil du pied droit de la déesse Kali aurait touché le sol, donnant le nom de Kolkata à la métropole. Kolkata/Calcutta est la plus rebelle, la plus raffinée et la plus miséreuse des villes indiennes : la seule à disposer d’un tramway et celle qui accueillit l’ambassade de France jusqu’en 1947… Elle a fait longtemps figure de capitale intellectuelle du pays, avec des figures comme le poète Rabindranath Tagore et le cinéaste Satyajit Ray parmi ses citoyens.

Le voyage qui aura débuté à Bollywood prendra fin à Kollywood ! Les passagers de l’India Express franchiront la ligne d’arrivée à Chennai, mère patrie de la Superstar Rajni, ou encore du compositeur de musique oscarisé, A.R. Rahman. Cinéma et politique sont indissociables au Tamil Nadu. Depuis 1987, les visiteurs sont nombreux à venir se recueillir devant le buste de M.G. Ramachandran au mémorial qui lui est consacré. Le plus grand acteur du cinéma tamoul, élu premier ministre en 1977, avait acquis le statut d’une véritable divinité de son vivant. Il était allé jusqu’à incarner Jésus-Christ lors de sa campagne électorale !

Selon Henri Michaux, en Inde, si vous ne priez pas, vous avez perdu votre voyage. Alors comment passer à côté des deux plus grands récits indiens jamais contés ? Le Râmâyana et le Mahâbhârata. Dans le cadre de la nuit des idées, initiée par l’Institut français sur le thème « un monde commun », les spectateurs seront invités à assister à une soirée consacrée aux deux textes sacrés, substrats essentiels d’une culture commune, qui renaissent et s’enrichissent sans cesse. Projections de films, débats-rencontres en présence d’un conteur, personnalités du monde du théâtre et chercheurs : Jeudi 26 janvier à partir de 19h30.

L’équipe d’India Express a mis les petits plats dans les grands en conviant des personnalités importantes du cinéma indien comme Manu Rewal, Anurag Kashyap, Nandita Das, Gitanjali Rao et Ashutosh Gowariker. Ils seront là pour présenter leurs meilleurs films, mais aussi pour échanger avec le public autour de sujets comme « la place de la femme dans l’espace public indien ». Des spécialistes et amoureux français du cinéma indien seront également de la partie, pour partager leur passion et éclairer les spectateurs dans leur initiation. On retrouvera parmi eux Charles Tesson, Agilane Pajaniradja, Jean-Claude Carrière, Vasantha Yogananthan, Eliane Béranger et Martine Armand.

Rappelons enfin que l’on doit cette programmation exceptionnelle à Laurence Briot et Chantal Gabriel, avec le concours de l’association Contre-courants.

Retrouvez toutes les informations concernant India Express sur le site du Forum des images

.

Commentaires
1 commentaire