]]>

Karan Johar en mal d’inspiration ?

Publié mardi 25 décembre 2007
Dernière modification jeudi 11 novembre 2010
News lue 370 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ Shahid et Kareena se retrouveront pour la Saint-Valentin
▶ Le retour des drôles de dames

Karan Johar annonce pour 2008 un nouveau projet :
un film d’animation basé sur Kuch Kuch Hota Hai, qui aurait pour titre Koochi Koochi Hota Hai. Kajol, Rani et Shah Rukh auraient déjà donné leur accord pour être les voix de ces personnages.

Certes le projet est sympathique, mais… Karan Johar est quand même un des réalisateurs - producteurs de Bollywood les plus talentueux, les plus "bankables". Si à 35 ans il nous sort déjà des remakes et autres produits dérivés, où va-t-on ???
Allez, on prie tous pour que Karan récupère l’inspiration et l’esprit d’entreprise de son papa, et nous invente plein de nouvelles et belles histoires !

Commentaires
5 commentaires
En réponse à Lili - le 27/12/2007 à 15:24

Je préfère KKHH en DA que des films à la KANK hihi.

Je serais curieuse de voir ce que ça peut donner.

Laissez un commentaire :

Lili le 27/12/2007 à 15:24

Je préfère KKHH en DA que des films à la KANK hihi.

Je serais curieuse de voir ce que ça peut donner.

Laurent le 27/12/2007 à 01:17

Version animalière du trio !

Juanpa le 26/12/2007 à 20:04

Je croyais qu’il bossait déjà sur le scénar de son prochain film Khan Mera Naam ou quelque chose comme ça…

gorkita le 26/12/2007 à 15:32

Ben là dernière fois qu’il a été inspiré, sur khabi alveda, il s’est pris une grosse veste. Ca a du le refroidir…

zaara le 28/12/2007 à 14:57

s’il s’est ramassé sur ce coup, c’est juste parce qu’il n’ a pas assumé son histoire d’adultère jusqu’au bout. on sentait trop qu’il hésitait entre ce qu’il voulait faire et le "qu’en dira-t-on" ? .

c’est sur qu’il porte un lourd fardeau sur ses épaules, l’héritage que son père lui a légué en plus de sa propre réputation, et que tout ça doit être bien difficile à gérer. mais malgré tout c’est Karan, il est capable de faire de grande chose.

une bonne remise en question sur son travail ne serait pas du luxe !