]]>

Le sondage Fantastikindia - seconde partie

Publié vendredi 9 juin 2017
Dernière modification jeudi 8 juin 2017
Article lu 165 fois

Par L’équipe Fantastikindia, Savoy1

Dossier Culture
◀ Le sondage Fantastikindia
▶ Entretiens

Attaquons dès à présent le vif du sujet cinéma.

Nos lecteurs et le cinéma « en général »

Pour 49 personnes, le cinéma est une passion à la base, seule une poignée d’entre elles ne s’intéressant qu’aux métrages indiens. Tout va bien, le sectarisme n’est donc pas à l’ordre du jour. Nous recensons également 12 spectateurs qui ne le sont qu’occasionnellement. Le chiffre de « 49 » est tout de même à mettre en parallèle avec les 42 réponses qui citaient le cinéma dans leurs loisirs préférés. Paradoxe quand tu nous tiens !

Pour ce qui concerne la fréquence de visionnage de films, 34 passionnés affirment en regarder de 1 à 3 par semaine, 10 forcenés de la pellicule avouent en voir tous les jours. Restent 12 spectateurs qui n’en visionneraient que de temps en temps. Apparemment, ici pas de demi-mesure, on « bouffe » du cinéma, ou pas. Où cela se passe-t-il ? Chez soi pour 55 personnes, 27 d’entre elles ne décollant pas du canapé. 38 spectateurs sont adeptes du grand écran, 10 choisissant uniquement l’option de la salle pour l’objet de leur adoration. Si le compte est bon, nous avons donc 28 spectateurs « bigames ». Mis en parallèle avec les situations géographiques et familiales citées plus avant, ces chiffres reflètent bien les possibilités et disponibilités de chacun.

Au rayon des goûts de nos spectateurs, Bollywood, spontanément et expressément, l’emporte haut la main, avec pas moins de 35 citations. Les genres les plus plébiscités, lorsque précisé : la comédie romantique avec 8 voix, le drame à portée sociale et le thriller psychologique avec respectivement 4 et 3 voix.
Les États-Unis suivent derrière avec 22 citations. Les genres bienvenus sont ici la comédie avec 12 voix, et l’action avec 6 voix. Le fantastique/horreur est précisé 4 fois, la SF et le polar 2 fois. Nous restent 2 nominations pour les films historiques, et 1 petite voix pour la comédie musicale comme pour le western.
La France arrive en 3e me position avec 9 voix, dont une précision pour la comédie (bon, ça fait pas lourd !).
Que dire du reste. L’Angleterre est citée 6 fois, l’Orient (au sens large) 5, le Japon 3, l’Italie 2. On aura une pensée pour la Corée, le Tamil Nadu ( !), les cinémas du Monde, les cinémas nordiques, et l’Allemagne, quand même nommés.
Nous restent 3 amateurs de cinoche d’auteur. Et surtout, 6 spectateurs qui aiment … TOUT. Ouf, 6 voix de plus pour chacun des pays et genres déjà cités, mais aussi pour les absents, merci pour eux.
Allez, trêve d’ironie, quand même un beau feu d’artifice. Ne nous étonnons pas si Bollywood arrive ici loin devant, et si les US confirment leur hégémonie sur le 7e art consommé. La situation du cinéma tamoul dans cette liste demeure tout de même particulièrement étonnante. Rappelons que les réponses à ce sujet étaient libres, l’Inde du Sud n’est donc pas venue spontanément à l’esprit, qu’en déduire… Ce sera heureusement contrebalancé plus loin par l’énoncé de vos goûts en matière de cinéma indien à proprement parler

Pour se tenir au courant de l’actualité cinématographique, nos lecteurs lisent la presse cinéma un minimum. Par ordre d’importance, Télérama est cité 5 fois, Première 4 fois, l’Ecran Fantastique et Studio Ciné Live 3 fois, les Cahiers du cinéma et les Inrocks 2. Nous restent 1 Positif, 1 SFX et 1 Mad Movies. Et le Canard Enchainé, Libé et le Monde pour leur critiques de sorties en salles. Times of India est pour sa part suivi par 2 lecteurs.
Pour les émissions télé et radio, c’est la peau de chagrin : sont quand même nommés le Cercle et Blow up, et le Masque et la Plume par 2 auditeurs.
Concernant Internet, les quelques sites énoncés ne laissent guère présumer une folie de la lecture : Allociné dénoncé 8 fois (un record !), Cinéfil, IMDB, Gaumont, la Cinémathèque Française, le Forum des Images, laissent plutôt songer à de la pure consultation de données. Critikat cité 1 fois, et son associé Sens Critique, tomberaient presque comme des cheveux sur la soupe. Sinon, côté sites plus communautaires, Indiaglitz est consulté par 3 lecteurs. Et apparaissent de nombreuses autres adresses, parmi lesquelles Bollywood Hungama, Eastasia, Filmfare, Kolly 360, etc etc.
Sachant qu’une seule et même réponse peut déclarer plusieurs titres, nous vous laissons conclure. Un indice : une petite trentaine de gens déclare lire ou écouter de l’information cinéma, alors que plus d’une vingtaine avoue franchement ne rien faire de tout cela, hormis parcourir Fantastikindia évidemment.

Nos lecteurs et le cinéma indien

Et maintenant, le cœur du sujet tant attendu, nos lecteurs et le cinéma indien.

Nous recensons 66 passionnés de Bollywood et de ciné hindi, 39 parmi eux ne fréquentant que ce « Bolly »-là. 26 amateurs se réclament de Kollywood et du cinéma tamoul, dont 3 qui y sont exclusifs. Soit un peu plus de 35 % des réponses. Sinon Tollywood et le cinoche telugu sont cités 5 fois, Mollywood 3, et 1 petite voix revient à Sandalwood. Bollywood balaie donc tout sur son passage, surtout si l’on considère que plus de la moitié des réponses ne cite que cette branche du 7e art indien. Une vraie question de goût, ou la curiosité reste-t-elle à titiller ?
Du côté de la production des films plébiscités, 64 lecteurs aiment le cinéma de studio, dont 16 qui ne regardent que celui-là. Et de façon à remettre les idées préconçues à leur place, le cinéma indépendant ou dit d’auteur est plébiscité par 55 spectateurs, seuls 7 d’entre eux s’en réclamant unilatéralement. Voilà qui fait plaisir à l’ouverture d’esprit. Quant à savoir si Bolly est soluble hors des studios, c’est une autre histoire.

Voici maintenant des noms et des chiffres à foison en ce qui concerne ce qui peut faire déplacer un lecteur de Fanta en salle, ce qui peut inciter un amateur à s’assoir devant un écran. 66 réponses mettent des acteurs en avant. Et c’est parti pour la liste non exhaustive. Côté mecs, SRK est cité 38 fois (plus de 50 % des réponses !), accompagné de 22 Aamir, 10 Salman, 6 Amitabh, 6 Rajini, 5 Vikram, 4 Vijay, 3 Dhanush, 3 Surya , 2 Ajith, 2 Kharti, etc. Versant féminin, nous avons 17 nominations pour Kajol, talonnée par 16 Rani Mukherji et 15 Aishwarya, suivies de 6 Madhuri et 5 Preyti Zinta. Nous avons tout de même 10 lecteurs qui aiment tout le monde !
Indépendamment des 4-5 gros chiffres qui parlent d’eux-mêmes, une chose est sûre, les visages restent au centre de l’attention.
Mais les réalisateurs ne sont pas en reste (ouf !), ils sont cités par 55 réponses. Bravo ! (cri de joie non retenu d’un rédacteur). Nous avons là encore nos 10 spectateurs qui les aiment tous. Puis sont cités entre autres, Karan Johar 15 fois, Yash Choprah et S.L. Bhansali 14 fois, Mani Ratnam 11, suivis par 5 Farah Khan, 4 A. Gowariker, 4 Anurag Khashyap, 4 Shankar, 4 Bala, 2 S. Ray. Une brochette peut-être attendue, mais cela fait plaisir de parcourir cette liste d’artistes.
Les deux critères danses et musiques sont importants aux yeux et aux oreilles de 45 spectateurs. Cela nous fait tout de même un bon tiers de personnes pour qui ces traits incontournables du visage cinématographique indien ne semblent pas importants. 18 précisions sont apportées concernant les aspects « classiques » et « traditionnels ». Parmi les compositeurs cités, A.R. Rahman revient 9 fois, Arjit Singh 2 fois, au milieu de quelques autres.
Le genre du film visionné est important pour 46 lecteurs. Les films romantiques sont cités 27 fois. Ensuite principalement, les sujets historiques ainsi que les policiers/thrillers reviennent 9 fois , l’action et l’aventure, ainsi que les sujets sociaux, sont à égalité, 7 fois. Puis les genres fantastique/horreur sont plébiscités 4 fois. Il est d’ailleurs à noter que plusieurs voix s’élèvent pour dire leur rejet de la violence et l’horreur. Éternelle dichotomie entre le cinoche de genre et le public féminin, appliquée ici, on peut le penser, aux cinématographies du Sud, Bollywood apparaissant alors comme un havre dans un monde de brutes. Tant pis une fois de plus, pour ces auteurs rejetés pour leur inclinaison aux extrêmes.
D’autres centres d’intérêt peuvent inciter à la découverte. Les voix ou les instruments sont alors mis en avant. Le scénario du film est cité 2 fois, sans lui certainement point de film. Et d’un point de vue plus pragmatique, les jaquettes de dvd sont également un atout, que n’y avons-nous pas pensé plus tôt !

Nos films indiens sont visionnés au cinéma aussi bien que chez soi pour 40 spectateurs, pas de préférence pour eux. 2 autres personnes ne fréquentent que les grands écrans, 28 que le petit. Un beau chiffre que ces 42 amateurs qui ne dédaignent pas se déplacer en salles. Chez soi, le format vidéo intéresse 54 téléspectateurs sur 68. Parmi eux, 40 consomment également les films sur internet, auxquels il faut ajouter 6 personnes qui n’utilisent que cet internet pour assouvir leur passion.
Parmi ceux qui précisent leur rythme de visionnages indiens, 18 regardent de 1 à 3 films par semaine, 17 de 1 à 3 par mois. 3 mordus regardent au moins 1 long-métrage par jour. Belle abnégation …

Fanta et les autres

Les moyens de s’informer sur les sorties du sous-continent sont multiples. 52 lecteurs s’abreuvent auprès de Fanta, dont 11 uniquement ici. Au passage, remarquons que 19 réponses à notre sondage ne nous citent pas ! Pour les autres sources, 35 lecteurs suivent des sites ou réseaux sociaux francophones. Sont cités entre autres, Facebook 17 fois ou Twitter 3 fois. Nos distributeurs, Aanna, Night Ed et Ayngaran sont nommés respectivement 5, 3 et 1 fois. Notre collègue Bolly&co apparaît pour sa part 3 fois. Ces derniers chiffres semblent bien légers. Un chiffre au hasard : seulement 7 % de réponses pour Aanna ? Reflet d’une réalité, ou ces noms ne viennent-ils pas spontanément à l’esprit ?
A part ça, 24 lecteurs s’informent auprès de sites anglophones. 17 parviennent tout de même à se tenir au courant par voie de presse ou de télévision. Dont 5 directement à la « source », auprès de sites ou journaux indiens. Pour des titres, voir plus haut. Et nous avons 19 personnes qui font jouer à plein le « vrai » réseau social, celui des amis et de la famille.
Pour le retour de communication, 41 personnes utilisent les réseaux sociaux, dont 19 voix pour Facebook, 3 pour Twitter, ou 2 pour Instagram. 13 autres rédigent des commentaires sur forums ou blogs. 7 passionnés communiquent de vive voix. Enfin 3 répondants, sans doute discrets ou timides, avouent ne pas communiquer sur leur centre d’intérêt.

Fanta

Quelle est l’ancienneté de nos lecteurs ? Une cinquantaine d’entre eux ont répondu. 20 sont là depuis plus de 5 ans dont 3 depuis le début. Bel exemple de fidélité. 18 nous suivent depuis la période des 5 dernières années, 7 depuis moins d’un an. Une dernière poignée de répondants arrivent à l’instant. Merci à ceux qui les ont aiguillés ici.
Quand cela est précisé, on s’est fait connaître par Facebook pour 7 d’entre eux. Certains sont arrivés via les moteurs de recherche à propos de titres de films + ou de noms d’acteurs, SRK étant précisé plusieurs fois (ben voyons !). Sinon Allociné ou Canal+ nous ont également amené des recrues.

Quelles sont les rubriques favorites ? 63 réponses au programme. 7 lecteurs dévorent tout, 34 s’attardent plus particulièrement sur les critiques. Les bios sont parcourues par 11 personnes, les news et brèves par 18, les interview par 9. 8 amateurs s’intéressent aux rubriques cultures. Les fiches chansons et cuisines sont juste citées. Les critiques de films rapportent un beau suffrage de 57 % de réponses, somme toute logique pour un site de cinéma qui, modestie mise à part, se réclame comme tel.
Concernant l’aspect commentaires de notre lectorat directement sur le site, sur les 61 réponses apportées, 42 avouent ne pas en faire. Les raisons sont diverses : surtout le manque de temps, ou alors pour cela il y a la vraie vie ;-) ou Facebook. 18 postent, mais rarement.
Concernant le forum Fanta, à la question « le connaissez-vous, l’utilisez-vous ? », 53 personnes ont apporté leur réponse. La douche froide : seuls 12 lecteurs le connaissent, mais ne l’utilisent plus par manque de temps, ou parce que ce forum est devenu inactif. Quelqu’un pensait même qu’il n’existait plus. 33 personnes en ignorent l’existence. 7 autres ne sont pas intéressées. 1 lecteur ne sait plus !!! Voilà, le verdict est tombé pour ce satané forum, sujet de discussion au sein même de la rédaction. Mais le nombre de réponses négatives quant à la connaissance de l’existence de celui-ci, tout de même 46 % des voix, laisse à penser qu’un peu de comm’ ne serait pas de trop.

Les infos Fanta sont principalement consultées via l’ordinateur, et directement sur le site, c’est le cas pour 37 lecteurs. 9 utilisateurs sont sur leur smartphone. En parallèle, 34 fans s’alimentent auprès de notre Facebook, 3 sur Twitter, et 2 sur Instagram. Plus de 50 % de lecteurs directement branchés sur le site, en même temps beaucoup et pas assez, selon que l’on se situe du côté des sédentaires ou des nomades.

Les avis de la rédaction sont suivis par 38 lecteurs, pas suivis par 8 autres. 75 % de réponses positives, encourageant.
Pour finir, nous demandions les reproches qui nous étaient faits. Sur 46 réponses postées, 22 n’ont rien (!!) à reprocher. Tout à leur honneur d’avoir pris la peine d’apporter cette précision. Sur les 24 remarques apportées, 2 reviennent régulièrement. 6 lecteurs trouvent la présentation du site triste ou fouillis, on veut de la couleur, des fleurs. Commentaire qui tombe, rappelons-le, alors que Fanta a connu un important toilettage récemment. 7 reproches concernent la faible périodicité des articles, tout en étant conscients du travail à faire en amont. Parmi les autres attentes, plus de critiques de « vieux » films ou de métrages indépendants, des bios à jour, des fiches restaurants, plus de chansons traduites, des chroniques dvd, … et quelqu’un désirerait une critique de tous les films sortis. 2 lecteurs trouvent le moteur de recherche pas performant. Un fan nous reproche un parti pris « anti-Salman », qu’il se rassure, ce n’est peut-être qu’une impression.
Enfin, une voix s’exprime pour regretter qu’une communauté ne se soit pas créée dans le sillage de Fantastikindia.

En guise de conclusion ?

Quelqu’un osera-t-il penser que le public de Fantastikindia est essentiellement féminin, amateur de cinéma Bollywood interprété par Sharukh Khan ? Pas nous, espérons-le, même si la phrase est inscrite ici, avec toute l’ironie supposée.

Voilà alors tout le paradoxe de cette enquête au long cours. Nous disions en accroche vouloir « tenter de visualiser un portrait de celles et ceux qui nous suivent », et au final ce portrait est impossible à fixer. La lectrice et le lecteur de Fanta sont multiples. À l’image finalement d’un certain sous-continent. De ce dépouillement des votes ressortent l’ouverture, le butinage, le désir de partager, la curiosité nous l’espérons. Autour d’un socle, solide, celui de notre passion pour le cinéma, l’Inde est là qui nous unit. On s’en doutait, on n’apprend rien. Juste la confirmation que nos modes d’information et de communication sont en pleines mutations, preuve en est le délaissement du forum, l’utilisation visible des réseaux sociaux et des applis portables, la consommation des films sur la toile. Mais le grand écran n’étant pas délaissé pour autant, les belles images ont encore de beaux jours devant elles.
Merci à vous, de la part de toute l’équipe, de nous soutenir au long cours dans cette voie du partage. À bientôt peut-être de vous lire à notre tour.

Commentaires
Pas encore de commentaires