]]>

Les stars et la balance

Publié jeudi 1er janvier 2009
Dernière modification mardi 3 mars 2015
News lue 902 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ Le Top 50 années 2000 Bollywood de Fantastikindia en ligne (...)
▶ Concours Salon du Cinéma : il ne vous reste plus qu’un jour (...)

Le cinéma hindi semble être de plus en plus atteint d’un syndrome étrange : le diktat de la balance. On aurait pu croire que c’était réservé à quelques Bimbos dont la plastique constitue le fond de commerce, mais le virus s’étend et devient une condition d’embauche, au même titre que réserver des dates et négocier le montant de la prestation. Maintenant il y a aussi : perdre du poids, reprendre du poids, au choix. Au choix du réalisateur, bien sûr.

C’est Aishwarya Rai qui la première en a fait les frais : elle a été sommée de perdre une dizaine de kilos vite fait pour Dhoom 2, le tournage étant ajourné tant que la belle n’avait pas la plastique correspondant aux bikinis et à la combinaison extra-moulante. Un peu humiliant, non, pour une star confirmée, de voir s’étaler l’information dans tous les journaux… Et de se dire, chaque matin sur sa balance, « il y a 50 personnes au chômage technique à cause de mes petits kilos ».
Je me demande si dans la même situation, Hema Malini, Sridevi ou Waheeda Rehman n’aurait pas envoyé balader le producteur… Est-ce qu’il serait venu à l’idée de Raj Kapoor de demander à Zeenat Aman de perdre du poids pour danser sous sa cascade dans Satyam Shivam Sundaram ???

On pensait Kajol à l’abri de ce genre de considération, elle est connue pour s’assumer et pour ne pas se laisser intimider. Est-ce que Dilwale Dulhanya Le Jayenge a souffert d’avoir une héroïne qui n’avait pas les mensurations d’un top model ? Tout le monde adore Kajol comme elle est, justement pour ce qu’elle est. Et bien Karan Johar pourtant nous refait le coup de Dhoom 2 : il déclare que tout est prêt pour le tournage de My Name is Khan, mais que Kajol a besoin de perdre quelques kilos "avant que la caméra puisse commencer à tourner", et il met son actrice favorite au régime amandes. "C’est un régime spécial pour perdre du poids rapidement". Il a osé !

A l’inverse, Mr Johar n’apprécie pas non plus les anorexiques : il a interdit (sic) à Kareena Kapoor de perdre du poids. « Il ne croit pas au concept de la taille zéro pour une héroïne de film hindi » (Ouf , elles l’ont échappé belle et leurs admirateurs aussi…). Et il lui a demandé de manger correctement sur le tournage du film réalisé par Rensil D’Silva pour Dharma Productions. Ah mais ! On peut saluer son sens des responsabilités.

d’Abhishek Bachchan quant à lui fait de la résistance. Il lui est plus facile apparemment de prendre des kilos qu’en perdre : on a salué son professionnalisme lorsque Mani Ratnam lui a demandé de prendre du poids pour Guru. Mais lorsque le même Mani Ratnam le veut tout mince pour jouer le rôle d’un étudiant dans son prochain film Ravan, il rechigne.
Gourmant Mr Bachchan Junior ? La presse rapporte (c’est le mot) qu’on l’a vu manger une crème glacée choco chip alors qu’il est supposé perdre du poids (oh le vilain).

Même Sanjay Dutt n’a pas échappé à l’épidémie : il s’est fait admettre pour quelques semaines dans un établissement de santé de New York pour perdre des kilos superflus. Raté, il est ressorti sans avoir perdu de poids, mais en ayant l’air visiblement plus jeune - deuxième syndrome Bollywood qui semble faire fureur ces temps-ci…

Comment s’étonner avec tout cela que Madhuri Dixit ait finalement décliné l’offre de Meghna Gulzar concernant le film 36-24-26… Elle n’en sera finalement pas l’héroïne. Qui sait, le producteur avait peut-être exigé qu’elle se conforme à ces mensurations ?!

Source : Filmfare Décembre 2008

Commentaires
5 commentaires
En réponse à lilipaule44 - le 03/01/2009 à 17:50

Toute maturité ne rime pas forcément avec laideur et embompoint … Madhuri Dixit est une très belle actrice, mais elle a 40 ans et n’intéresse plus beaucoup les réalisateurs car à Bollywood les femmes de cet age sont trop vieilles … et c’est un peu dommage !

Laissez un commentaire :

lilipaule44 le 03/01/2009 à 17:50

Toute maturité ne rime pas forcément avec laideur et embompoint … Madhuri Dixit est une très belle actrice, mais elle a 40 ans et n’intéresse plus beaucoup les réalisateurs car à Bollywood les femmes de cet age sont trop vieilles … et c’est un peu dommage !

Maya le 03/01/2009 à 18:34

Je ne suis pas sûre qu’elle n’intéresse plus beaucoup les réalisateurs, on lit régulièrement des "infos non confirmées" de réalisateurs qui aimeraient bien tourner avec elle, mais c’est elle qui ne veut pas… Elle préfère sa vie de famille, on ne peut pas lui en vouloir non plus.

Cela dit, c’est sûr que vous avoir des rôles intéressants, c’est plus facile quand on a 25 ans que 40, mais ça, c’est partout dans le monde !

pbx67 le 03/01/2009 à 13:40

Maturité rime avec embonpoint, graisse, cellulite. Inadmissible ! Incompatible avec les ambitions mondiales d’Anil Ambani, Dreamworks, Karan Johar, etc… Dans ce milieu, les canons de Hollywood font la loi : c’est le culte de l’apparence. Je parie qu’on va bientôt voir dans nos bollys un afflux de top-models aux corps d’Apollon ou de Venus…

lilipaule44 le 01/01/2009 à 20:46

J’ai découvert les films de Bollywood il y a à peine deux ans, je suis tombée sur le charme immédiatement, tout me plait, mais je constate aujourd’hui avec un peu de recul que cette industrie du cinéma est trop ancrée sur le physique de ses acteurs. La beauté, la jeunesse et la minceur sont primordiales, voire indissociables au talent de ces stars. Combien de Miss Monde , Miss India et autres mannequins… font les beaux jours de Bollywood ? A croire que le talent sans un physique de rêve ne suffit pas pour faire une carrière au cinéma. Peut -être est ce cela la magie de Bollywood, mais n’est ce pas un peu trop ?

Maya le 03/01/2009 à 18:39

je dirais plutôt que c’est un cinéma qui fait une grande place à la beauté : des personnes, mais aussi des décors, des costumes, des idées… cela fait partie de son charme !

Et puis si la beauté classique était une condition primordiale, Shah Rukh Khan ne serait pas devenu une star : il n’était ni très beau (mes enfants l’appellent "tête de pigeon") ni bodybuildé ! Cela dit c’est vrai que la tendance s’accentue, arriverait il à percer aujourd’hui ?