]]>

Sortie de Boss en France

Publié vendredi 11 octobre 2013
Dernière modification jeudi 10 octobre 2013
News lue 696 fois

Par L’équipe Fantastikindia

Rubrique News
◀ Sorties de Naiyaandi et Vanakkam Chennai en France [Mise à jour du (...)
▶ Et un troisième film pour Shah Rukh Khan et Farhan Akhtar (...)

Alors que Vathikuchi-L’allumette est sorti cette semaine, Night ED Films vient d’annoncer sa prochaine sortie.

A partir du 16 octobre 2013, vous pourrez retrouver Akshay Kumar sur les écrans du Grand Rex et dans ceux du réseau CGR, au travers de son dernier film d’action : Boss.

Bagares, humour, romance, famille et amitié, tous les acteurs sont réunis pour ce masala. A vous de découvrir si le mélange est réussi.

Voici les premiers horaires annoncés :

Commentaires
27 commentaires
En réponse à Timoon (Bollyciné) - le 20/10/2013 à 02:27

Bonjour

Je me permets de réagir parce que je peux prouver à n’importe qui que le cinéma indien peut fonctionner même en France auprès de tous les publics dès lors que nous avons les moyens d’en supporter la com et qu’on sait le défendre auprès des médias et du public. J’ai réussi à convaincre les plus réfractaires tout autour de moi, à faire venir des cinéphiles avertis à Nantes voir Chennai Express par exemple et ils ont adoré. Dans ma propre ville (La Roche Sur Yon) aucune communauté, peu de passionnés et nous avons fait la deuxieme meilleure entrée du samedi apres-midi il y a quelques temps. Et j’ai pu réunir un nombre identique pour Chennai Express. Des gens qui tous à la sortie m’ont remerciée de la découverte et qu’ils étaient en attente d’un rendez-vous régulier. Nous y arrivons avec Bollyciné …… Actuellement nous tentons le pari de travailler sur une ville de moins de 4000 habitants et je sais qu’on y arrivera de la même façon. Mais pour que cela fonctionne il faut y croire plus qu’en soi-même…… Soyez positifs lol ! www.bollycine.fr

Laissez un commentaire :

savoy1 le 21/10/2013 à 22:16

A vijay ouest : Pas question d’interdire de critiquer les films indiens, certainement pas. Ce qui m’interpelle ces derniers temps, c’est le fait de critiquer quasi systématiquement les politiques des diffuseurs et leurs choix (concernant Krissh 3, il n’aura pas fallu attendre longtemps). C’est le fait de réclamer des films adaptés au public "commercial" occidental, dixit clem. D’autre part, remettre en cause l’aspect scénario du masala movie, portant un coup fatal à ce genre de spectacle, équivaut pour moi à s’attaquer sans distinction au cinoche de genre, au cinéma bis. Nier (je radote, je le sais) que le cinoche, c’est aussi des images, des musiques, des mouvements de caméra et du montage, des rires, du sang et des larmes. Une certaine définition du spectacle, bon sang !

Et tout ces commentaires dans la chambre d’écho que constitue ce site, qui se veut une vitrine de "tous" les cinémas indiens, ça finit par miner.

Je ne connais pas vos parcours, vos obligations, votre situation géographique, mais vous êtes-vous déplacés pour David, Paradesi, Sadda haq, Raanjhanaa, Go Goa gone, L’allumette, Naiyaandi ? Quelqu’un se félicite-t-il de ces sorties dans les commentaires, lors des annonces ?

Alors, non, je ne suis pas pessimiste, pour répondre à Timoon. Je suis pragmatique quant à ce que je constate en salles. Tout en reprécisant que j’ai abandonné l’idée de "convaincre" qui que ce soit. Je suis "égoïste", et je me fiche du public "commercial" occidental. Je fais sans lui, du moment que je peux m’asseoir devant un grand écran de cinéma, grâce à nos sympathiques, et grandement remerciés, diffuseurs. Donc, peut-être pas "optimiste", mais super content de pouvoir étancher ma passion inextinguible de films du monde.

PS : J’aime pas trop l’internet concernant les discussions, on s’emballe et les écrits peuvent déraper. Je préfère causer en vrai, mais bon, faut faire avec …

clem le 24/10/2013 à 15:10

Juste pour revenir sur David, Raanjhanaa, Go Goa Gone, etc.. j’habite en province et aucune salle dans un périmètre de moins de 3-4h de route ne les diffusaient ! Quand un film passe dans une salle qui est à environ 1h de chez moi je vais tjs le voir…même si il ne me tente pas, mais surtout pour soutenir la démarche. Je suis d’accord qu’il faut soutenir ces sorties en France, car avant c’était impossible ! je questionne juste sur le pourquoi de ce manque de monde dans les salles…un film comme Boss n’avait aucune chance en France (et même en Inde c’est pas fulgurant au box-office)…

Timoon (Bollyciné) le 27/10/2013 à 01:24

Tu es d’où Clem ?

clem le 27/10/2013 à 13:49

J’habite dans une petite ville à environ 1h de Toulouse…mais même un gros film comme Chennai Express que j’attendais bcp n’a pas été diffusé dans cette ville !

Timoon (Bollyciné) le 28/10/2013 à 00:30

Il ne faut pas parler trop vite……. ;) ;) ;)

clem le 28/10/2013 à 09:58

Il y a encore de l’espoir ? :D

vijay ouest le 24/10/2013 à 14:32

De mon point de vue, il y a des films "masala" avec scénario et d’autres sans. Donc, selon moi, critiquer les films masala sans scénario, ce n’est pas porter un coup fatal au genre masala.

savoy1 le 16/10/2013 à 22:02

Tous ces propos m’inspirent bien des réflexions. Tout d’abord, qu’il serait peut-être temps (pour démarrer comme clem) d’être heureux de pouvoir assister à tant de projections de films indiens. Inimaginable, il y a encore peu, de penser qu’on aurait une telle quantité, un tel choix, à disposition dans nos salles. Cela n’aura jamais eu lieu pour l’imposante cinématographie hong-kongaise (alors troisième mondiale) d’avant la rétrocession.

Et des "vrais" films indiens donc, du masala, de la comédie, du polar, de la chronique sociale. Du tamoul, de l’hindi, voire du penjabi. Pas des œuvres de festival, mais des bandes populaires, celles qui sortent localement. Pas des trucs occidentalisés, mais des produits (!) gardant toutes leurs spécificités.

Un peu choqué de lire ici le souhait de voir des films plus adaptés à notre public. Pas assez de films ricains à se mettre sous les mirettes, pour souhaiter en voir d’énièmes ersatz ? Également interpelé par cette remise en cause scénaristique du masala movie. La lutte entre des espions et des méchants, les péripéties romanesques rapprochant un couple que tout sépare, ce ne sont pas des "scénarii" qui valent bien ceux de nos franchouillardises boulevardières, ou des éternelles romcom ricaines ? Allons donc, une intrigue consiste bien à mon sens en une suite de péripéties, dussent-elles partir dans tous les sens. Surtout quand elles offrent spectacle, fun, et dépaysement.

Après, les goûts et les couleurs, bien évidemment. Ne surtout pas remettre en cause cet adage de tolérance. Mais ne nous trompons pas de combat.

Aujourd’hui, quoi qu’on fasse, le cinoche indien, en dehors de la communauté, ne fonctionne pas en salle, soyons réaliste. 3 spectateurs (pour 30 places) au Brady, pour L’allumette, ce vendredi 11 octobre ; une dizaine de personnes (pour 300 places, le compte n’y est même pas !) au Publicis, pour Naaiyandi, ce dimanche 13. Y a pas photo. Là encore, égoïstement, je m’en fiche. J’ai vu les films sur grand écran, j’ai fait l’effort de me déplacer (j’ai voyagé, quoi !).

Merci aux diffuseurs, aux gérants de salle, d’assumer aujourd’hui ces sorties risquées en terme de fréquentation. De nous faire plaisir à quelques uns (pas obligés d’aller à l’autre bout du monde) Les autres, continuez à râler. Quand le train sera passé, on n’aura plus que les yeux pour pleurer.

Merci.

Timoon (Bollyciné) le 20/10/2013 à 02:27

Bonjour

Je me permets de réagir parce que je peux prouver à n’importe qui que le cinéma indien peut fonctionner même en France auprès de tous les publics dès lors que nous avons les moyens d’en supporter la com et qu’on sait le défendre auprès des médias et du public. J’ai réussi à convaincre les plus réfractaires tout autour de moi, à faire venir des cinéphiles avertis à Nantes voir Chennai Express par exemple et ils ont adoré. Dans ma propre ville (La Roche Sur Yon) aucune communauté, peu de passionnés et nous avons fait la deuxieme meilleure entrée du samedi apres-midi il y a quelques temps. Et j’ai pu réunir un nombre identique pour Chennai Express. Des gens qui tous à la sortie m’ont remerciée de la découverte et qu’ils étaient en attente d’un rendez-vous régulier. Nous y arrivons avec Bollyciné …… Actuellement nous tentons le pari de travailler sur une ville de moins de 4000 habitants et je sais qu’on y arrivera de la même façon. Mais pour que cela fonctionne il faut y croire plus qu’en soi-même…… Soyez positifs lol ! www.bollycine.fr

vijay ouest le 20/10/2013 à 16:35

Comme tu le dis toi-même, Timoon, il s’agit de "convaincre". Je ne m’inscris pas du tout dans cette logique.

Timoon (Bollyciné) le 20/10/2013 à 19:40

Le mot est surement mal choisi alors…. C’est éveiller simplement la curiosité à ce cinéma car il souffre d’une totale méconnaissance basée sur les clichés… Et éveiller la curiosité passe par la communication qu’elle soit explicative ou visuelle…… Bref perso c’est la passion qui parle à chaque fois et cela suffit….

vijay ouest le 18/10/2013 à 13:07

Je suis obligé de réagir, savoy1. Dans ton texte, tu dis qu’aucun film indien ne devrait être critiqué, et en même temps, tu critiques le cinéma américain et français. Ce n’est pas cohérent. Je veux bien m’intéresser à ton point de vue mais il faudrait déjà qu’il soit cohérent sur cet aspect. Je crois qu’il serait bon d’admettre qu’on puisse critiquer un film indien.

Mel le 18/10/2013 à 00:59

Je te trouve un peu excessif :-)

Il est vrai que les salles sont vides (ça m’a fait pitié pour Chennai Express par ex.), mais ce n’est pas une raison pour se précipiter pour voir le même film x fois. Boss semble être une variation minime sur au moins 10 films que j’ai déjà vu.

C’est rigolo de voir un mâle invincible qui défonce des sbires, mais là… à force, je cale. Ils m’auraient mis une jolie héroïne avec du caractère, peut-être que je me serais fait violence. Mais ça ne semble pas être le cas.

En ce qui concerne le scénario, je ne suis pas sûr non plus que ce soit beaucoup mieux ailleurs. Par contre, les américains sont souvent très bons dans les personnages secondaires. Indiens, mais aussi français par exemple, ont parfois du mal à leur donner un peu de profondeur.

vijay ouest le 17/10/2013 à 16:22

Un film dans lequel je ne perçois aucun scénario ne peut pas m’intéresser. Le fait que le film soit indien ou pas ne change rien. Certains films "masala" ont un scénario, d’autres non.

clem le 17/10/2013 à 18:26

Comme tu le dis savoy1, les films indiens ne marchent pas en France… Je ne dis pas que les films américains ou français sont de meilleur niveau, bien au contraire ! Le cinéma commercial occidental est peut-être au niveau le plus pitoyable de son histoire (entre blockbusters 3D et comédies paillardes pas grand chose à se mettre sous la dent)… J’encourage tout à fait la sortie de films indiens en France, mais pour faire accepter ce cinéma par un public blasé, habitué à un genre de films stéréotypés et très suspicieux envers tout ce qui est différent, il me semble que commencer par des films plus "modernes" marcherait mieux. Pas étonnant que Boss, Dabangg 2 et Besharam n’attirent pas notre public. Yeh Jawaani Hai Deewani a fait salle comble à Toulouse, pourquoi ? Parce que même un public non adapté aux films indiens peut apprécier une rom-com sympathique et bien interprétée. Peut-être que tu aimes le masala (et j’en ai aimé quelques uns : Agneepath, Chennai Express, etc), mais d’un point de vue marketing il me semble que pour attirer le public dans les salles on vise soit les cinéphiles (public généralement sans préjugés) soit les masses avec des produits plus calibrés pour eux.

Karima le 16/10/2013 à 18:08

Bonjour ,

C’est vraiment super ! Est ce que quelqu’un serait sur le film Rajjo avec Kangna Ranaut sera diffusé en france et dans les provinces . J’attend vraiment ce film ^^

Merci ^. ^

Swiss le 11/10/2013 à 20:01

Sur le site du Rex ils annoncent une VF ??? Vous avez des infos ?

Marine le 14/10/2013 à 17:57

Nous nous sommes renseignés auprès du distributeur, il s’agit d’une erreur. Le film sera projeté en VOSTFR. Il n’y a pas de VF de prévue.

clem le 11/10/2013 à 10:39

Il serait peut-être temps de sortir en salles des films qui ont une chance de marcher en France ! Sérieusement, le masala est un genre purement indien, qui peine à trouver un public à l’étranger… Des comédies romantiques comme YJHD, des comédies à la Delhi Belly ou même du ciné indépendant style Madras Cafe, ou Gangs Of Wasseypur, voilà le genre de films qui mériteraient une grosse sortie française et une promotion suffisante pour garantir un gros succès…et quitte à prendre des blockbusters, autant prendre des Dhoom 3, plus adaptés au public commercial occidental !

Mel le 13/10/2013 à 23:51

Je ne suis pas convaincu que Dhoom 3 ait vraiment plus de chances que Boss. Certes, il serait certainement beaucoup mieux reçu que Krrish 3 qui doit déjà se préparer à faire les beaux jours de nanarland :-)

Les gros films indiens ont un problème avec les effets spéciaux pour notre public habitué aux débauches d’argent. Nous ne savons pas non plus apprécier la totale invraisemblance d’un Rowdy Rathore. Et puis nous en avons soupé des coups de poings à la Bud Spencer et du bullet-time de Matrix.

En plus, certains acteurs comme Salman Khan ne passent pas bien la frontière. Enfin, l’humour scatologique ou anti-gay est très mal reçu chez nous.

En France, la seule solution me semble être les films moins ostentatoires, aux personnages riches et qui ne cherchent en aucune façon à singer l’occident. C’est le cas de Shaitan, Go Goa Gone, English-Venglish, Delhi Belly, Kahani, GOW, certainement Madras Café et The Lunchbox etc. etc.

Marine le 14/10/2013 à 11:37

Tu veux dire mel que tu n’iras pas voir Boss ni Krrish 3 ? :D

Mel le 14/10/2013 à 18:24

Perfide Marine :-)

Non, pas de Krrish 3 pour moi. Au vu de la bande-annonce et des divers visuels, ça ressemble à une resucée médiocre de Xmen et autres imbécillités Marvel. J’aime bien Kangana Ranaut alors c’est plutôt Rajjo que je regarderai.

Et puis je n’en peux plus des presque-cinquantenaires bodybuildés et épilés qui passent leur temps à faire semblant de taper sur des méchants, accrochés à des filins effacés numériquement.

Et là, on va avoir dans ce genre coup sur coup, d’ici la fin de l’année : Boss, Krrish 3, Singh Saab The Great, Bullett Raja, R… Rajkumar, Kochadaiiyaan, Dhoom:3.

P.S.1 : Superstar c’est un peu différent. Il est beaucoup trop vieux pour s’accrocher en vrai à des ficelles, alors il s’est auto-transmuté en Super-Mario.

P.S.2 : Sunny Deol a bien sûr largement dépassé la 50aine et je doute qu’il s’épile à la cire.

Marine le 14/10/2013 à 20:42

Moi perfide ? :p

Bon, dans ta liste de presque-cinquantenaires bodybuildés et épilés, il y en a un qui fait tache pour l’âge : Shahid. Il n’en est pas encore là. Lol.

Sinon, tu as raison, je vois mal Sunny Deol s’épiler à la cire… au fil peut-être :D ?

Marine le 19/10/2013 à 14:10

Bon et bien je te donnerai des nouvelles de Boss, je viens de réserver les places, je vais le voir tout à l’heure ;)

vijay ouest le 12/10/2013 à 17:44

On nous dit que, dans les films indiens, il y a les films "masala" et les films pas masala. L’expression "masala" me trouble car je ne vois pas trop qu’elle en serait la définition. Car parmi les films "masala", il y a ceux qui ont un scénario intéressant et ceux qui ont un scénario faible. Parmi les films à faible scénario, certains ont du succès en Inde (Ek Tha Tiger, Chennai Express). Mais je suis d’accord pour dire que les films à faible scénario ne peuvent pas avoir de succès en France. Au mieux, on attire les curieux mais à moyen terme, je ne pense pas que ça puisse avoir un sens.

clem le 13/10/2013 à 19:18

Malheureusement, les attentes du public indien et français ne sont pas les mêmes ! Par masala j’inclus les "blockbuster" style Dabangg, Rowdy Rathore, Boss, etc… Ceux dont les scénario est généralement creux ! Après est-ce la définition officielle ? Je n’en sais rien ^^ Il est vrai que certains qualifient Agneepath de masala et que je l’ai bcp apprécié… Après j’ai montré des films comme Shaitan, GOW 1 et 2, Go Goa Gone ou même Black à des amis pas du tout initiés au cinéma indien et ils ont adorés…je ne pense pas que le résultat aurait été le même avec Dabangg ou Singham ! Je suis d’accord avec ton analyse.

vijay ouest le 13/10/2013 à 21:20

Une définition de "film masala" pourrait être : film qui combine chansons et aventure et qui se permet des libertés sur le plan du scénario (insertion de scènes sans grand rapport avec le sujet, quelques invraisemblances dans les "coïncidences" de l’histoire, recours à certains clichés). Mais avec une telle définition, on peut avoir des films avec de bons scénarios (Sholay pour citer l’exemple le plus célèbre) et j’ai bien aimé Agneepath. Ce qui m’intrigue, c’est que j’ai l’impression que l’expression "film masala" sert à justifier l’absence de scénario. Mais moi, un film sans scénario ne pourra jamais m’intéresser et j’ai des gros doutes sur un potentiel pour de tels films en France. Je suis d’accord avec toi, je serais gêné de conseiller à qui que ce soit des films sans scénario.

Galerie