[TAM] Arrambam   fantastikindia
FANTASTIKINDIA NEWS BOLLYWOOD KOLLYWOOD BIOGRAPHIES MUSIQUE DOSSIERS TESTS DVD LES TOPS   FORUM
Menu Fanta
Derniers dossiers
Un article au hasard
Live Alerts : recevez les news de Fantastikindia en live dans MSN Messenger ! Widget Fantastikindia pour Google
Widget Fantastikindia pour Netvibes Abonnez-vous au flux RSS des news de Fantastikindia
Biographies
Amitabh Bachchan

Publié jeudi 11 octobre 2012, par Maya
Dernière modification jeudi 3 juillet 2014
Article lu 22568 fois
3 commentaires

Fonctions : acteur, producteur, chanteur
Né le : 11 octobre 1942 à Allahabad
Situation de famille : marié à l’actrice Jaya Bhaduri, père de Shweta et Abhishek, beau-père d’Aishwarya Rai
Blog personnel : http://srbachchan.tumblr.com

L’actualité d’Amitabh Bachchan

On l’a vu cette année dans le polar Department de Ram Gopal Varma.

Amitabh Bachchan est sur Twitter (@SrBachchan). Le 12 juin dernier, il y a écrit : "Excitement !! Le Monde and Le Figaro, the two largest newspapers in the country and perhaps Europe have half page features on me !!
The articles in the two papers are on Page 3, half a page, considered most prestigious space. Feel so honored and proud for my country."

Traduction : Excitation ! Le Monde et Le Figaro, les deux plus grands journaux du pays et peut-être d’Europe, ont une demi-page sur moi !! Les articles sont en page 3, ce qui est considéré comme l’endroit [du journal] le plus prestigieux. Je me sens tellement honoré et fier pour mon pays.

Nous aussi, nous sommes fiers de vous accueillir, Mr. Bachchan.

***********************

Amitabh Bachchan est un véritable monument national, sa popularité dépasse de loin tout ce que peut connaître n’importe quel autre acteur du monde entier. Il est honoré des plus hautes distinctions indiennes : "Padma Shri" et "Padma Bhushan".

Sa popularité s’étend partout dans le monde. En 2003, il est l’ambassadeur du cinéma indien au Festival de Deauville. En 2005 le Lincoln Center organise une rétrospective de son oeuvre à New York. En 2007 il reçoit la médaille d’officier de la Légion d’honneur, la plus haute distinction française, pour sa contribution à la vie culturelle indienne et internationale.
Il est la première star du cinéma indien à avoir sa statue au musée de cire de Madame Tussauds à Londres, rejoint depuis peu par Aishwarya Rai et Shah Rukh Khan.

A plus de 60 ans, il est une légende vivante, des temples sont érigés en son nom, il a tourné dans plus de 170 films. Mais loin de jouer les divas lointaines ou d’envisager une paisible retraite, il continue à tourner chaque année entre cinq et dix films.

Amitabh est le fils d’Harivansh Ray Bachchan, poète reconnu qui a notamment traduit Hamlet en hindi. Il fait des études à l’université de Delhi et commence sa carrière dans le fret maritime, avant d’aller tenter sa chance au cinéma à Bombay, en 1968. Son premier rôle dans Saat Hindustani en 1969 lui vaut un National Award de meilleur espoir masculin. Son timbre de baryton rebute pourtant certains, dans Reshma Aur Shera (1971) il joue d’ailleurs le rôle d’un muet. Dans ses premiers films, comme Anand (1970) où il remporte déjà un réel succès auprès du grand public, il est surtout présenté comme un anti-héros timide et romantique, typique de la littérature bengalie.

Sa carrière démarre vraiment avec Zanjeer (1973) où il incarne la révolte d’un jeune homme en colère, le fameux "angry young man" indissociable de son nom et de toute une époque du cinéma hindi. Car dans l’Inde des années 70, l’exploitation des plus pauvres, la corruption des politiques et des nantis, la difficulté des étudiants diplômés à trouver un travail, amènent désordre et colère ; mais ces mouvements sont sévèrement réprimés par la police. Bollywood s’éloigne alors de son rôle d’"usine à rêves" et va refléter cette société en ébullition. Namak Haraam (1973), Roti Kapada aur Makaan (1974), Deewaar (1975), expriment à la fois la gangrène de la corruption dans toutes les couches de la société et la révolte des classes populaires délaissées par le pouvoir en place. Amitabh Bachchan devient le flambeau de cette révolte, jusque dans les années 80 avec notamment Laawaris (1981), et Coolie (1983).

Mais le grand Amitabh (1m 91) ne se contente pas d’un seul registre. Avec Sholay (1975), il rejoint le registre "divertissement" où il rencontre un immense succès, volant magistralement la vedette à la star Dharmendra. Il tourne énormément, jusqu’à 11 films par an, incarnant des personnages aussi différents que possible, du comique (Amar Akbar Anthony, Namak Halaal), au fameux Indian lover (Khabi Khabie, Silsila). Il multiplie également les doubles rôles, incarnant à la fois le héros et le villain (Don, The Great Gambler), et a une prédilection pour les relations père - fils difficiles (Laawaris, Shakti, Zameer, Aakhree Raasta, Trishul).

Amitabh Bachchan se lance également dans le rôle de playback singer, interprétant lui-même certaines de ses chansons dans une vingtaine de ses films depuis (Amar Akbar Anthony) en 1977. Il prête également sa voix à de nombreux films.

Indian Lover, il ne le serait pas seulement au cinéma. Marié en 1973 avec Jaya Badhuri, actrice bengalie, sa partenaire dans plusieurs films dont Zanjeer et le très beau Ek Nazar, et père de deux enfants, Schweta et Abhishek, on lui prête à cette époque des liaisons avec ses co-stars, notamment Rekha et Parveen Babi.

En 1983, sur le tournage de Coolie, un grave accident le plonge dans le coma. Toute l’Inde est suspendue à ses bulletins de santé, des milliers de témoignages de sympathie sont envoyés à sa famille.

En 1984, à 42 ans et au sommet de la gloire, Amitabh Bachchan se lance dans la politique aux côtés des Gandhi. Porté par la ferveur de ses fans, il est élu avec une majorité écrasante au parlement de sa ville natale, Allahabad. Cette expérience n’est pas une réussite. Des affaires de corruption l’éclaboussent et, même s’il n’est pas directement compromis, il démissionne au bout de trois ans en jurant qu’il ne fera plus jamais de politique.

En 1995 il se lance dans la production, hélas la faillite est rapide et les dettes colossales. Il revient sur les plateaux, mais est-ce la lassitude venue de ces échecs ? est-ce la cinquantaine qui ne lui fait pas de cadeau ? Ses films des années 90 n’ont pas un grand retentissement.

Mais on n’est pas sacré "star du millénium" pour rien ! Les années 2000 voient le retour en force d’un "Big B" relooké, plus percutant que jamais, au charisme renouvelé. La soixantaine lui va bien et il en joue pour incarner les patriarches inflexibles (Mohabbatein, Kabhi Khushi Kabhie Gham… où il n’hésite pas à partager l’affiche avec Shah Rukh Khan), les jeunes retraités (Baghban), les flics vieillissants et incorruptibles (Dev, Khakee), les grands méchants (Aankhen, Aks), les parrains (Sarkar, Family-Ties of Blood)…

Il réussit encore en 2005 à surprendre le public et ses pairs dans Black, avec sa prestation extraordinaire de vieil homme… en colère, qui se bat cette fois contre le handicap.
Bien sûr l’award du meilleur acteur 2005 lui revient pour Black, qui vient compléter sa collection : Amitabh Bachchan a en effet déjà reçu des Fimfare Awards pour Namak Haram, Amar Akbar Anthony, Don, Hum, Mohabbatein et Aks, ainsi qu’un National Award en 1990 pour Agneepath.

Ce qui rend Amitabh Bachchan sympathique, c’est qu’il n’abuse pas de son statut de "diva" : renommé pour sa ponctualité, son professionnalisme, extrêmement concentré et efficace, il est capable d’enchaîner dans une même journée un premier rôle, un film publicitaire et une interview, en donnant à chacun la même qualité d’attention (dixit les intéressés, dans Filmfare).

Si sa stature impressionne, si son image publique est aujourd’hui irréprochable, il ne se prend pourtant pas trop au sérieux. Il a animé la version indienne de la célèbre émission de télévision "Qui veut gagner des millions" pendant plusieurs années et il s’amuse à interpréter des rôles secondaires, comme dans Bunty aur Babli, Paheli ou Veer Zaara, voire les item numbers comme dans Jhoom Barabar Jhoom. On dirait même parfois qu’il joue de son statut pour jouer des rôles qui peuvent déranger, comme dans Nishabd et dans Cheeni Kum où il tombe amoureux d’une jeune femme qui pourrait être sa fille - voire sa petite-fille.

Son fils, Abhishek Bachchan, après des débuts plutôt décevants, fait maintenant la fierté d’Amitabh qui lui a remis son premier Award de meilleur acteur de support pour Yuva en 2005. On les voit de plus en plus à l’écran ensemble, le duo est savoureux et la ressemblance de plus en plus frappante, dans Bunty aur Babli, Sarkar, Kabhi Alvida Naa Kehna, Sarkar Raj.

Une opération chirurgicale en novembre 2005 a obligé Amitabh Bachchan à prendre plusieurs mois de repos, à la grande inquiétude de ses fans. Mais il a repris depuis le rythme effréné de ses tournages.

Parmi les films qu’il a sortis en 2007, c’est surtout son rôle dans Eklavya qu’on retiendra, un personnage étonnant de garde du corps presque aveugle, dernier vestige d’une époque révolue où l’on dédiait sa vie à son devoir et à son roi.

L’attente du public et des critiques était forte sur RGV ki Aag, le remake de Sholay par Ram Gopal Varma, où Amitabh Bachchan joue cette fois le personnage du "méchant". Si le film a fortement déçu, l’acteur a une fois de plus rempli son contrat.

Sarkar Raj a plutôt déçu, l’accueil de la critique est très flatteur sur The Last Lear de Rituparno Ghosh, mais le public est moins enthousiaste, Aladin est un échec… Qu’importe ! Big B reste Big B, même si les films sont moyens, lui reste insubmersible !

Fin 2009, enfin, l’acteur crée la surprise avec son rôle de composition dans Paa, dans lequel il incarne le fils… d’un personnage interprété par Abhishek Bachchan, son propre fils ! On parle déjà de faire entrer cet exploit dans le Livre des Records, le film est en tout cas un succès (classé semi-hit) pour les Bachchan.

En 2010, Amitabh enchaîne avec Rann, dans lequel il incarne le patron d’une chaîne de télévision, et Teen Patti, avec le comédien britannique Ben Kingsley : deux rôles intéressants, mais deux échecs au box-office.

L’année suivante, il est à l’affiche du film d’action Bbuddah… Hoga Tera Baap de Puri Jagannath, puis d’Aarakshan de Prakash Jha avec Saif Ali Khan et Deepika Padukone, aucun des deux films ne rencontrant un véritable succès, même si le premier a fait un score correct au box-office (classé average).

On le retrouve en 2012 dans Department de Ram Gopal Varma avec Sanjay Dutt, et on le verra un peu plus tard dans le remake de Gatsby le Magnifique avec Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire et Carey Mulligan, dont la sortie française est déjà prévue pour le 6 février 2013.

Notre sélection parmi les films avec Amitabh Bachchan :

2012 : Gatsby le Magnifique de Baz Luhrmann avec Leonardo DiCaprio et Tobey Maguire (sortie le 6 février 2013)

2012 : Department de Ram Gopal Varma avec Sanjay Dutt

2011 : Ra.One d’Anubhav Sinha avec Shah Rukh Khan (voix off)

2011 : Aarakshan de Prakash Jha avec Saif Ali Khan et Deepika Padukone

2011 : Bbuddah… Hoga Tera Baap de Puri Jagannath avec Hema Malini, Raveena Tandon et Sonu Sood

2010 : Teen Patti de Leena Yadav avec Ben Kingsley et Madhavan

2010 : Rann de Ram Gopal Varma avec Ritesh Deshmukh, Paresh Rawal, Rajat Kapoor et Manisha Koirala

2009 : Paa de Balki avec Abhishek Bachchan, Vidya Balan, Paresh Rawal. Musique d’Illayaraja

2009 : Aladin de Sujoy Ghosh avec Sanjay Dutt, Riteish Deshmukh

2008 : The Last Lear de Rituparno Ghosh avec Preity Zinta et Arjun Rampal

2008 : God Tussi Great Ho de Rumi Jaffery avec Salman Khan, Priyanka Chopra, Anupam Kher

2008 : Sarkar Raj de Ram Gopal Varma avec Abhishek Bachchan et Aishwarya Rai

2008 : Bhoothnath de Vivek Sharma avec Juhi Chawla, Aman Siddiqui (enfant), Shah Rukh Khan (guest appearance)

2007 : RGV ki Aag de Ram Gopal Varma avec Ajay Devgan, Prashant Raj, Sushmita Sen, Nisha Kothari. Musique de Ganesh Hegde, Amar Mohile, Prasanna Sekhar et Nitin Raikwar

2007 : Jhoom Barabar Jhoom de Shaad Ali avec Abhishek Bachchan et Preity Zinta

2007 : Cheeni Kum de Balki avec Zohra Sehgal, Paresh Rawal, Tabu. Musique d’Illayaraja

2007 : Nishabd de Ram Gopal Varma avec Jiah Khan

2007 : Eklavya de Vidhu Vinod Chopra avec Saif Ali Khan, Sharmila Tagore, Vidya Balan, Sanjay Dutt. Musique de Vishal Bhardwaj

2006 : Baabul de Ravi Chopra avec Rani Mukherjee et Salman Khan

2006 : Kabhi Alvida Naa Kehna de Karan Johar avec Shah Rukh Khan, Preity Zinta, RAni Mukherjee, Abhishek Bachchan

2006 : Family-Ties Of Blood de Rajkumar Santoshi avec Akshay Kumar

2005 : Ek Ajnabee d’Apoorva Lakhia avec Arjun Rampal

2005 : Sarkar de Ram Gopal Varma avec Abhishek Bachchan, Kay Kay Menon. Musique de Amar Mohile

2005 : Paheli d’Amol Palekar avec Shah Rukh Khan et Rani Mukherjee

2005 : Bunty aur Babli de Shad Ali Shegal avec Rani Mukherjee et Abishek Bachchan. Musique de Shankar Ehsaan Loy

2005 : Waqt : The Race Against Time de Vipul Shah avec Akshay Kumar et Priyanka Chopra

2005 : Black de Sanjay Leela Bhansali avec Rani Mukherjee

2004 : Veer-Zaara de Yash Chopra avec Shah Rukh Khan, Rani Mukherjee. Musique de Madan Mohan

2004 : Kyun ! Ho Gaya Na… de Samir Karnik avec Aishwarya Rai et Vivek Oberoi

2004 : Deewaar de Milan Luthria avec Sanjay Dutt, Amrita Rao. Musique de Aadesh Shrivastava

2004 : Dev de Govind Nihalani avec Om Puri, Fardeen Khan, Kareena Kapoor

2004 : Aetbaar de Vikram Bhatt avec Johan Abraham, Bipasha Basu. Musique de Rajesh Roshan

2004 : Khakee de Rajkumar Santoshi avec Aishwariya Rai, Akshay Kumar, Ajay Devgan. Musique de Ram Sampath

2003 : Baghban de Ravi Chopra avec Hema Malini, Salman Khan. Musique d’Aadesh Shrivastava

2003 : Armaan de Honey Irani avec Anil Kapoor, Preity Zinta. Musique de Shankar-Ehsaan-Loy

2002 : Aankhen de Vipul Amrutlal Shah avec Akshay Kumar, Sushmita Sen, Paresh Rawal, Arjun Rampal. Musique de Shrivastav, Jatin-Lalit

2002 : Kaante de Sanjay Gupta avec Sanjay Dutt, Sunil Shetty. Musique de Anand Raj Anand

2001 : Kabhi Khushi Kabhie Gham… de Karan Johar avec Jaya Bhaduri - Bachchan, Shah Rukh Khan, Kajol, Hrithik Roshan, Kareena Kapoor. Musique de Jatin-Lalit

2001 : Aks de Rakesh Mehra avec Manoj Bajpai, Raveena Tandon, Nandita Das. Musique de Anu Malik

2000 : Mohabbatein d’Aditya Chopra avec Shah Rukh Khan, Aishwarya Rai. Musique de Jatin-Lalit

1999 : Sooryavansham de E.V. Satyanarayana avec Soundarya, Rachana Banerjee, Anupam Kher. Musique d’Anu Malik

1991 : Hum de Mukul Anand avec Rajnikanth, Govinda. Musique de Laxmikant-Pyarelal

1990 : Agneepath de Mukul Anand avec Mithun Chakraborty, Madhavi, Neelam. Musique de Laxmikant-Pyarelal

1989 : Main Azaad Hoon de Tinnu Anand avec Shabana Azmi et Anupam Kher. Musique d’Amar Utpal

1983 : Mahaan de S. Ramanathan avec Ashok Kumar, Waheeda Rehman, Zeenat Aman, Parveen Babi. Musique de RD Burman

1983 : Coolie de Prayag Raj et Manmohan Desai, avec Waheeda Rehman, Rishi Kapoor. Musique d’Anand Milind

1982 : Shakti de Ramesh Sippy avec Dilip Kumar. Musique de RD Burman

1982 : Namak Halaal de Prakash Mehra avec Parveen Babi. Musique de Bappi Lahari

1981 : Silsila de Yash Chopra avec Jaya Badhuri Bachchan et Rekha. Musique de Shiv Hare

1981 : Laawaris de Prakash Mehra avec Zeenat Aman, Amjad Khan. Musique de Kalyanji Anandji

1979 : Kaala Patthar de Yash Chopra avec Shashi Kapoor

1979 : The Great Gambler de Shakti Samanta avec Zeenat Aman, Neetu Singh. Musique de RD Burman

1978 : Muqaddar Ka Sikandar de Prakash Mehra avec Rekha et Vinod Khanna

1978 : Don de Chandra Barot avec Zeenat Aman. Musique de Kalyanji Anandji

1977 : Shatranj Ke Khilari (Les joueurs d’échecs) de Satyajit Ray avec Sanjeev Kumar, Saeed Jaffrey, Farida Jalal (narration seulement)

1977 : Amar Akbar Anthony de Manmohan Desai avec Rishi Kapoor et Vinod Khanna. Musique de Laxmikant-Pyarelal

1976 : Kabhi Kabhie de Yash Chopra avec Rakhee, Shashi Kapoor, Rishi Kapoor. Musique de Khayam

1975 : Sholay de Ramesh Sippy avec Dharmendra, Jaya Bahchan, Hema Malini. Musique de RD Burman

1975 : Deewaar de Yash Chopra avec Parveen Babi, Shashi Kapoor, Nirupa Roy. Musique de RD Burman

1975 : Mili de Hrishikesh Mukherjee avec Jaya Bhaduri-Bachchan et Ashok Kumar

1974 : Roti Kapada aur Makaan de Manoj Kumar avec Zeenat Aman, Manoj Kumar. Musique de Laxmikant-Pyarelal

1973 : Namak Haraam de Hrishikesh Mukherjee avec Rajesh Khanna, Rekha. Musique de RD Burman

1973 - Abhimaan de Hrishikesh Mukherjee avec Jaya Bachchan

1973 : Zanjeer de Prakash Mehra avec Jaya Bhaduri, Pran. Musique de Kalyanji Anandji

1972 : Ek Nazar de BR Ishara avec Jaya Bhaduri-Bachchan. Musique de Laxmikant Pyarelal

1970 : Anand de Hrishikesh Mukherjee avec Rajesh Khanna. Musique de RD Burman

1969 : Saat Hindustani de Khwaza Ahmed Abbas avec Utpal Dutt, Madhu, Shenaaz. Musique de JP Kaushik



Films avec Amitabh Bachchan

Films avec Abhishek Bachchan

Films avec Jaya Bachchan

Galerie de photos :

© 2007-2013 fantastikindia