Khakee

Traduction : L'uniforme

Bande originale

Aisa Jadoo
Dil Dooba
Mere Maula
Uppar Wale
Wada Raha - I
Wada Raha - II
Wada Raha - Sad
Teri Baahon Mein Hum
Aisa Jadoo - Remix
Dil Dooba - Remix

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Ganesh - le 23 juin 2005

Note :
(8/10)

Article lu 3842 fois

Galerie

Depuis quelques années, de nombreux réalisateurs de Bollywood essaient de sortir du carcan habituel des films familiaux, des comédies romantiques ou encore des films patriotiques en s’ouvrant ( ou redécouvrant ) à de nouveaux « thèmes », notamment au polar/ thriller/horreur . Les résultats au box office ont été la plupart du temps peu lucratifs pour les producteurs, malgré de bonnes critiques presse. La faible réponse du public indien à ce type de film peut être partiellement attribuée à l’occidentalisation des scénarios et au manque de stars. Cependant cela n’a pas découragé des réalisateurs comme Rajkumar Santoshi de maintenir l’élan et d’ajuster le scénario en fonction de l’audience indienne. En effet, Khakee a ce qu’il faut pour attirer les spectateurs, il réunit une pléiade de vedettes de Bollywood : Amitabh Bachchan, Aishwarya Rai, Akshay Kumar, Ajay Devgan et Tusshar Kapoor, en plus d’un scénario alléchant et d’une bande originale entraînante et rythmée. Résultat : Khakee fut l’un des plus gros succès de l’année 2004.

JPEG - 63.9 ko
L’Interrogatoire made in India

Comme l’indique le titre du film (khakee se réfère à l’uniforme que portent les policiers indiens), on aurait pu s’attendre à l’histoire d’un policier consciencieux, patriote et fier de son uniforme, qui s’attaque à des politiciens corrompus, script qu’on retrouve énormément dans les films telugus ou tamils. Loin de là, on découvre un vieil homme frustré et complètement désabusé, regrettant ses sacrifices passés au nom du devoir. Anant Srivastav (Amitabh Bachchan) est un flic honnête mais qui a accumulé les échecs et en conséquences fait une longue carrière sans avoir vraiment gravi les échelons. Il ne souhaite qu’une chose : mener à bien une mission et gagner enfin le respect de ses pairs avant de partir à la retraite. Cette opportunité lui sera donnée à la veille du mariage de sa fille. Il est chargé de se rendre à Chandangarh et d’escorter le dangereux terroriste Iqbal Ansari (Atul Kulkarni) à Mumbai. Il est épaulé, dans sa mission, de l’inspecteur Verma (Akshay Kumar), un flic ripoux, et de l’assistant inspecteur Aschwin Gupte (Tusshar Kapoor), tout juste sorti de l’Ecole de police. C’est pendant ce voyage que nos policiers seront confrontés non seulement aux forces ennemies, dirigées par Yaswant Angre (Ajay Devgan), mais aussi à leurs démons intérieurs.

JPEG - 66.2 ko
Un travail bien dangereux !

Réalisateur touche-à-tout (Lajja, The Legend of Baghat Singh, Andaz Apna Apna), Rajkumar Santoshi revient brillament avec un thriller politique audacieux et haletant. Il plonge dans le genre par sa trame (tout en évitant la surabondance des scènes d’actions), par une fine analyse psychologique des personnages et en nouant une intrigue des plus complexes. En effet, passé le cap de la première demi heure consacrée à la présentation des personnages, on découvre un scénario de qualité et cohérent, qui ne tombe jamais dans la facilité typique du cinéma indien, parvenant à surprendre en permanence le spectateur sans jamais le perdre grâce à son lot de rebondissements et de coups de théâtre. L’ensemble est d’autant plus enthousiasmant que les acteurs donnent le meilleur d’eux-mêmes.

JPEG - 106.1 ko
Le trio de Choc

Malgré ces nombreuses qualités, le film souffre de quelques défauts mineurs : la prévisibilité de certaine scènes, un certain relâchement au niveau du rythme au milieu du film. On peut aussi regretter qu’un cadrage moyen couplé à un faible éclairage (les scènes se déroulent souvent la nuit) rendent les fusillades et les bastons difficiles à suivre par moment mais fort heureusement, le réalisateur parvient à insuffler à ses scènes une dynamique et une tension remarquables et le combat final notamment vaut son pesant de cacahuètes.

JPEG - 102.5 ko
Le danger peut surgir de partout

Un film de Rajkumar Santoshi sans message politico-social n’existe pas. Donc on garde les bonnes habitudes, le réalisateur dénonce ouvertement avec vigueur et intelligence, en plus de la corruption qui pollue et plombe l’administration indienne, la haine et la violence (arrestations sommaires, violence physique, etc.) dont sont victimes les personnes de confession musulmane dans certains Etats de l’Inde, avec la complicité du gouvernement. On ne peut que féliciter le cinéaste de prendre parti alors que certains de ses pairs n’hésitent pas, eux, à faire l’amalgame entre musulmans et Pakistanais dans leurs long-métrages. Bravo !

Coté séquences dansées et chantées on a droit au strict minimum : trois chansons, étonnamment courtes pour des chansons hindis, certes agréables à écouter mais complètement inutiles et qui ne font que casser le rythme du film (sans aucun doute une concession commerciale aux producteurs). De plus les clips sont particulièrement laids à l’exception de Wada Raha.

JPEG - 137.6 ko
L’heure de vérité approche !

Comme je le disais plus haut, le principal attrait du film c’est Aishwarya Rai et la courte apparition de Lara Dutta… euh… pardon je m’égare, le principal intérêt ce sont les acteurs et leur transformation au cours du film. Le réalisateur a su en tirer le meilleur parti. Amitabh Bachchan,dans la peau du héros assailli de doutes et en quête de rédemption, distille sa dose d’émotion et éclabousse le film de toute sa classe, s’appropriant son rôle à la perfection et puis quelle joie de revoir the angry young man… euh pardon angry old man plutôt. Le reste du casting est tout aussi remarquable, notamment Akshay Kumar qui joue sur pratiquement tous les registres (comédie, action, romance, etc.) avec brio et qui réussit à rendre son personnage sympathique malgré ses innombrables défauts. Ou bien encore l’interprétation plus que convaincante du jeune Kapoor en policier naïf et juvénile qui va comprendre qu’entre l’école et la réalité du terrain, il y a une certaine différence.

JPEG - 129.6 ko
On rétablira la justice mon ami !

Au final, on a sans aucun doute le film le plus réussi et le plus abouti de Rajkumar Santoshi qui nous offre un thriller plein de manipulations, de mensonges et de trahisons. Les innombrables rebondissements et la performance des acteurs vous tiendront en haleine pendant trois heures. Un conseil, prenez votre pause pipi pendant les chansons ou mettez le film sur pause, sinon vous risqueriez de rater une scène importante. Un divertissement de haute facture à découvrir absolument.

JPEG - 83 ko
Tu ne t’échapperas pas !
Commentaires
1 commentaire