]]>

Sorties du vendredi 13 février

Publié vendredi 13 février 2009
Dernière modification dimanche 23 février 2014
News lue 406 fois

Par Laurent

Rubrique News
◀ Stage de danse et spectacle avec Bolly Deewani
▶ Du 12 février au 1er mars, Bollywood Show à Paris

Un trio de films plutôt comiques dans les salles de Mumbai cette semaine…

Billu (Barber)

D’abord, la nouvelle comédie hindi du stakhanoviste malayalam Priyadarshan, qui a pour héros Irfan Khan, un petit coiffeur de village dont le destin va être bouleversé par l’arrivée d’une superstar incarnée par Shah Rukh Khan… On retrouve également au générique Lara Dutta, quelques-uns des seconds rôles comiques fétiches du réalisateur (Om Puri, G. Asrani, Rajpal Yadav) ainsi que des apparitions de Kareena Kapoor, Priyanka Chopra et Deepika Padukone. Avec un acteur aussi fin qu’Irfan Khan comme protagoniste, une authentique star charismatique dans un rôle central et un réalisateur qui sait filmer la vie campagnarde avec un certain réalisme à Bollywood (Virasat, Hulchul), cette fantaisie sera peut-être une plaisante petite surprise.

La bande-annonce :

Jugaad

Cette première réalisation d’Anand Kumar, qui a pour cadre une agence de publicité, s’annonce comme un mélange de comédie satirique urbaine et de suspense, et compte dans sa distribution Hrishita Bhatt, Vijay Raaz, et le très bon Manoj Bajpai (Veer-Zaara, 1971). Parmi les seconds rôles, on retrouve l’efficace Govind Namdeo (Johnny Gaddaar) et le troisième couteau comique spécialiste des rôles de petites frappes Sanjay Mishra.

La bande-annonce :

The Stoneman Murders

Premier véritable film de Manish Gupta (il était l’un des réalisateurs du film d’épouvante à sketches Darna Zaroori Hai), ce polar social avec Kay Kay Menon et Arbaaz Khan se veut très sombre : avec son histoire de tueur en série tirée de faits réels, le film lorgne du côté de grandes réussites internationales du genre comme Memories Of Murder de Bong Joon-Ho et Zodiac de David Fincher. On espère le film de serial-killer ultime made in Mumbai !

La bande-annonce :

Commentaires
1 commentaire
En réponse à Maya - le 13/02/2009 à 09:06

J’ai hésité à faire une news sur "Billu qui a perdu Barber", mais je me suis dit que ça n’intéresserait que les fans de SRK, et encore…

Donc pour ceux et celles que ça intéresse : la confrérie des coiffeurs a demandé à SRK de supprimer Barber du titre du film, d’une part parce qu’ils trouvent que cela réduit leur métier à une image archaïque, d’autre part parce que barbier est une caste et que cela risquait de froisser les susceptibilités.

1 semaine avant la sortie, on peut imaginer que les affiches et autres moyens de promo étaient déjà imprimés… sympa… Mais SRK a voulu dégonfler toute polémique et non seulement il a accédé à leur requête, mais en plus il a prévu de faire une première spéciale coiffeurs, en invitant les associations professionnelles pour leur montrer que le film ne donnait pas une vision ridicule de leur métier.

Certains disent que c’est rien qu’un coup de pub supplémentaire… Pourquoi pas, ils ont été particulièrement inventifs sur le marketing du film, avec notamment un réseau social spécial Billu genre "copains d’avant", sponsorisé par Hungama Network (Orkut).

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maya le 13/02/2009 à 09:06

J’ai hésité à faire une news sur "Billu qui a perdu Barber", mais je me suis dit que ça n’intéresserait que les fans de SRK, et encore…

Donc pour ceux et celles que ça intéresse : la confrérie des coiffeurs a demandé à SRK de supprimer Barber du titre du film, d’une part parce qu’ils trouvent que cela réduit leur métier à une image archaïque, d’autre part parce que barbier est une caste et que cela risquait de froisser les susceptibilités.

1 semaine avant la sortie, on peut imaginer que les affiches et autres moyens de promo étaient déjà imprimés… sympa… Mais SRK a voulu dégonfler toute polémique et non seulement il a accédé à leur requête, mais en plus il a prévu de faire une première spéciale coiffeurs, en invitant les associations professionnelles pour leur montrer que le film ne donnait pas une vision ridicule de leur métier.

Certains disent que c’est rien qu’un coup de pub supplémentaire… Pourquoi pas, ils ont été particulièrement inventifs sur le marketing du film, avec notamment un réseau social spécial Billu genre "copains d’avant", sponsorisé par Hungama Network (Orkut).