]]>

1, 2, 3, venez danser le dappa !

Publié vendredi 25 octobre 2013
Dernière modification mardi 13 janvier 2015
Article lu 281 fois

Par Didi

Rubrique Morceaux choisis
◀ Kajol et Shahrukh
▶ RGV en chansons

Depuis l’immense succès de Chennai Express, même ceux qui ne sont pas familiers des films du Sud savent désormais ce qu’est le dappa ou plutôt le dappan koothu (aussi écrit dappankuthu), puisque Shahrukh Khan s’y exerce fort bien dans la chanson « 1, 2, 3, 4, get on the dance floor », aux côtés de Priyamani. Mais qu’est-ce que le dappan koothu ? Je pourrais employer un ton docte en me raclant la gorge et dire : « Le dappankuthu est une danse populaire de l’Inde du sud (Tamil Nadu, Karnataka), exécutée sur un rythme marqué par des percussions (tambour à double face appelé urumi, grand tambour sur cadre) lors de célébrations et ayant une fonction exutoire, c’est pourquoi on peut le danser pour extérioriser sa joie (mariage, admission à un examen, etc.) ou sa peine (deuil) ». Comme c’est un peu ennuyeux, je préfère dire que le dappankoothu, ou quelque soit sa translittération, est une sorte de ricorée musical qui vous donne la pêche et le sourire pour la journée. Très employé dans les séquences musicales des films du Sud, le dappankuthu permet aux acteurs de faire montre de leur talent de danseur. Je vous laisse guider par Vijay, Surya, Dhanush, Bharath et Aarya. Le choix a été difficile, mais il fallait bien n’en retenir que cinq et j’ai dû laisser sur le bord de la route de très bons numéros ou de très bons danseurs. Il est vrai aussi que la qualité ou la disponibilité de vidéos sur youtube a été un critère déterminant…


Pattiyal


Titre : Dei Namma
Année : 2006
Chanteur : Vijay Yesudas
Compositeurs : Yuvan Shankar Raja (musique) ; Pa. Vijay (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Selva (Bharath) et Kosi (Arya) sont deux orphelins qui ont grandi dans un bidonville de Chennai. Une amitié indéfectible les unit depuis l’enfance. À l’âge adulte, ils composent un tandem redoutable aussi bien dans la danse que comme tueurs à gages.
Pourquoi ce choix ?  : Pattiyal est l’un des premiers films tamouls que j’ai vus et qui m’a permis de connaître le style néo-réaliste très particulier du sud de l’Inde, de découvrir les talents de danseurs de Bharath et les yeux verts d’Arya.


Pokkiri


Titre : Aadungada
Année : 2007
Chanteur : Naveen
Compositeurs : Mani Sharma (musique) ; Kabilan (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Tamizh (Vijay) est un pokkiri, autrement dit un voyou, un mauvais garçon sans peur et sans reproche qui a la castagne facile surtout envers d’autres pokkiri qui veulent lui faire la peau.
Pourquoi ce choix ?  : dappa et mauvais garçon sont irrémédiablement associés, donc pour illustrer cette association pourquoi ne pas se laisser guider par le maître danseur, Vijay.


Vaaranam Aayiram


Titre : Ava Enna
Année : 2008
Chanteurs : Karthik and Prasanna
Compositeurs : Harris Jayaraj (musique) ; Thamarai (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Surya (Surya) est très affecté par la mort de sa dulcinée, Meghna (Sameera Reddy), dont il fait difficilement le deuil…
Pourquoi ce choix ?  : cette séquence chantée était tout indiquée pour montrer la facette plus triste du dappa, lorsqu’il sert à extérioriser une peine. Surya livre une excellente prestation de danseur et d’acteur. Attention on peut développer une addiction à cette chanson…


Aadukalam


Titre : Otha Sollala
Année : 2011
Chanteur : Velmurugan
Compositeurs : G.V. Prakash (musique) ; Yegathasi (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Karuppu (Dhanush) vient d’apprendre qu’Irène l’aime en retour, il exécute donc un petit dappa pour laisser éclater sa joie.
Pourquoi ce choix ?  : pour les mollets de Dhanush ! Plus sérieusement, parce qu’on peut voir, à la fin de la séquence, les musiciens et donc les instruments utilisés pour donner ce son si caractéristique au dappankuthu.


3 (three)


Titre : Why This Kolaveri Di
Année : 2012
Chanteur : Dhanush
Compositeurs : Anirudh Ravichander (musique) ; Dhanush (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Ram (Dhanush) vient d’apprendre que Janani (Shrutti Haasan), son grand amour, allait partir aux États-Unis. Pour oublier son chagrin, il boit beaucoup et finit par raconter n’importe quoi.
Pourquoi ce choix ?  : Parce qu’on a beaucoup vu la séance d’enregistrement qui avait fait beaucoup de buzz et non la séquence du film. Accessoirement, c’est toujours un plaisir de voir Dhanush chanter et danser.

Commentaires
Pas encore de commentaires