]]>

24 décembre : anniversaire d’Anil Kapoor

Publié samedi 24 décembre 2016
Dernière modification lundi 26 décembre 2016
Article lu 2034 fois

Par Laurent

Aujourd’hui, le 24 décembre, nous fêtons l’anniversaire de l’acteur Anil Kapoor, né en 1959.

Il est avant tout connu comme l’un des héros intègres du cinéma hindi des années 1980, à contre-courant à une époque où les vedettes de sa génération sont plutôt spécialisées dans les films musclés. Il tourne à cette époque des films célèbres comme Karma (1986) de Subhash Ghai et Mr. India (1987) de Shekhar Kapur. Sous la direction de plusieurs des meilleurs cinéastes de l’époque, comme l’exigeant Vidhu Vinod Chopra, il continue à alterner films de genre violents (Parinda en 1989) et romances soignées (1942-A Love Story en 1994), tout en conservant un certain romantisme juvénile, et en ne dédaignant pas non plus la comédie pure (Deewana Mastana du spécialiste David Dhawan en 1997).

A l’approche de la quarantaine, toutefois, il aborde des personnages plus matures comme le protagoniste du bouleversant drame rural Virasat (1997) de Priyadarshan, peut-être son plus grand film, celui de la virulente fable politique Nayak (2001) de Shankar, ou encore le sobre Black & White (2008) de Subhash Ghai, son réalisateur fétiche. Parallèlement à ces rôles de héros valeureux, le moustachu le plus célèbre de Bollywood depuis Raj Kapoor entretient son image de gentleman attachant dans les drames d’action Pukar (2000) et Calcutta Mail (2003), ainsi que dans les films romantiques Armaan (2003) et Salaam-E-Ishq (2007). Il diversifie également sa palette en interprétant un producteur de musique excentrique dans Taal (1999) de Ghai, un anti-héros de film noir dans Musafir (2004), un autiste génial dans Yuvvraaj (2008), ou encore des personnages comiques particulièrement déjantés (Race et Tashan en 2008).

Star importante du cinéma hindi de façon ininterrompue depuis plus de deux décennies, doublée d’un bon comédien qui s’affine avec l’âge, Anil Kapoor connaît la consécration internationale avec Slumdog Millionaire, sorti dans les salles françaises en 2009, un rôle qu’il a obtenu après avoir été contacté par le réalisateur britannique Danny Boyle qui avait apprécié son jeu dans Virasat et Taal. Dans ce premier film en dehors du cinéma de Bombay, l’acteur trouve en ce personnage de présentateur télévisé l’un de ses rôles les plus subtils. Cette célébrité lui a permis en outre d’obtenir un rôle dans la saison 2010 de la série 24 heures chrono aux côtés de Kiefer Sutherland, et un autre dans le quatrième opus de Mission Impossible avec Tom Cruise.

Depuis… Anil Kapoor n’est pas très présent, et c’est bien dommage pour les fans du cinéma hindi. Mais il fait partie de ces acteurs dont les performances sont intemporelles et vous sidèrent, quelle que soit l’année de la sortie du film. Quelques titres à découvrir ou redécouvrir : Virasat, Taal, Hum Aapke Dil Mein Rehte hain

Joyeux anniversaire !

Commentaires
2 commentaires