]]>

4 bébés/seconde, Saison 1

Publié mercredi 20 juillet 2016
Dernière modification mercredi 20 juillet 2016
News lue 204 fois

Par Musidora

Rubrique News
◀ Les films au programme du London Indian Film Festival
▶ L’Eté Bollywood 2016

L’été et ses grandes vacances (pour les plus chanceux !) sont enfin là. Quoi de mieux que de se lever en douceur, devant un programme familial et chaleureux ? C’est ce que vous propose la chaîne NT1, tous les matins, avec son émission : 4 bébés par seconde.

Depuis 2013, la chaîne Voyage et la société de production Pernel Media réalisent et produisent ce concept, pour lequel deux saisons comportant 10 épisodes de 52 minutes sont déjà visibles. Chaque saison vous invite à vous envoler aux quatre coins de la planète, afin de partager le plus beau jour de la vie d’un Homme : la naissance de son enfant. Comment les professionnels de maternité accueillent les futurs parents en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique ? Quelles sont les réalités culturelles, économiques, traditionnelles, médicales et humaines qui accompagnent cet événement ? Pour son premier essai, 4 bébés par seconde part à la rencontre des personnels médicaux au Sénégal, aux États-Unis, en France et en Inde !

Chaque épisode est dédié à une thématique bien précise, à l’instar de : « Des mamans très angoissées », « Premiers pas dans la profession » ou encore « Face à l’imprévu ». Les familles ne sont jamais les mêmes d’une diffusion à une autre, seuls les professionnels sont permanents et vous sont présentés à chaque fois ; de ce fait il n’est absolument pas obligatoire d’en suivre la chronologie.

Les lundis, mardis, jeudis et vendredis : NT1 vous donne RDV dès 8h05 pour assister à l’accouchement de nos jeunes mamans, jusqu’à 11h10. Le mercredi, la journée est largement consacrée aux joies de la maternité, puisque la plage du programme s’étend de 8h05 à 16h15 ! Ceci dit, faites tout de même attention ; les épisodes des saisons 1 et 2 se mêlent (les joies de la programmation audiovisuelle !)…Ne soyez donc pas étonnés d’être confrontés à d’autres pays que ceux mentionnés plus haut.

S’apparentant plus à du documentaire que de la mauvaise TV Réalité, il est difficile de ne pas être ému(e) par ces parents découvrant pour la première fois le visage de leur enfant. C’est parfois avec les yeux embués que nous sommes les spectateurs de ces rencontres magiques.

Commentaires
Pas encore de commentaires