]]>

A. R. Rahman

Fonctions : compositeur, chanteur
De son vrai nom : A. S. Dileep Kumar changé en Allah Rakha Rahman
Surnoms : Isai Puyal (tempête de musique), Mozart de Madras
Né le : 6 janvier 1966 (52 ans)
à : Madras (Tamil Nadu)
Nationalité : indienne
Famille : issu d’une famille de musiciens tamouls. Marié à Saira Bano, père de Khatija, Rahim et Aman.

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
Liens : www.arrahman.com
La biographie de Fantastikindia

Par Maya, Ganesh - le 9 décembre 2005

Dernière mise à jour le 17 avril 2017

Article lu 6003 fois

Galerie

picture : Getty Images

Le 22 février 2009, AR Rahman remportait à Hollywood deux Oscars, ceux de la meilleure musique de film et de la meilleure chanson, Jai Ho, pour Slumdog Millionaire, suscitant une immense fierté dans toute l’Inde - et dans le coeur de tous les fans du cinéma indien.
Il a également été récompensé en début d’année 2009 aux BAFTA en Angleterre et aux Golden Globes aux USA.

AR Rahman, dans son discours, a été très émouvant, commençant par remercier sa maman et finissant par cette jolie affirmation : "Dans la vie on peut choisir la haine ou l’amour. J’ai choisi l’amour. Et je suis ici". On a pu aussi apprécier ses talents de chanteur puisqu’il a interprété sur scène Jai Ho, avec une troupe de danseuses (à ce sujet, voir les photos et la vidéo sur la news de Jordan White ; voir aussi l’analyse de sa victoire dans la news de Gandhi Tata : vous y trouverez également des vidéo-clips des créations les plus représentatives de AR Rahman).

Mais il lui a fallu faire du chemin avant de connaître cette gloire internationale…

Allah Rakha Rahman est né A.S. Dileep Kumar dans une célèbre famille de musiciens tamouls Mudaliar. Son père R.K. Sekhar était chef d’orchestre et compositeur-arrangeur pour des films malayalam (Kerala).
Dileep est initié à la musique dès l’âge de 4 ans mais il est plus intéressé par la technologie, il veut devenir ingénieur en informatique et ne fait guère d’effort pour apprendre.

A l’âge de 7 ans, le synthétiseur offert par son père devient l’instrument favori de Dileep car il représente la combinaison idéale de la musique et de la technologie. Il a neuf ans quand son père meurt. Pour subvenir aux besoins de la famille, Dileep rejoint bientôt la troupe de musiciens du maître Illayaraja (également compositeur pour le cinéma) en tant que pianiste. Il quitte l’école quelques années plus tard pour se consacrer à la musique. L’enfant prodige a un sens inné pour la composition, il est rapidement reconnu par les plus grands maîtres de la musique classique indienne. Une bourse lui permet de gagner le fameux Trinity College of Music de l’université d’Oxford, il en revient avec un grade de Musique Classique Occidentale et un rêve, celui d’apporter une perspective internationale et contemporaine à la musique indienne.

A son retour, il fait partie de divers groupes de musiciens. Son imagination et son aisance pour marier différents courants musicaux attirent les publicitaires et il compose en 1987 son premier jingle pour une marque de montre. En 1988, l’une de ses sœurs tombe gravement malade et toutes les tentatives pour la soigner échouent, lorsqu’un mufti la sauve grâce à ses prières. A la suite de ce miracle, la famille entière se convertit à l’islam, Dileep Kumar devient Allah Racka Rahman.

En 1991, le célèbre réalisateur Mani Ratnam cherche un compositeur pour son film Roja, il demande au jeune homme de composer un air et accroche immédiatement. Les chansons de Roja s’écouleront à des millions d’exemplaires. Le compositeur enchaîne les succès, d’abord avec les films tamouls (Gentleman, Kadhalan, Indian etc…) puis avec les films hindis (Rangeela, Dil se, Lagaan, Taal…).
En 1997, il sort l’album « Vande Mataram » pour le 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Inde, c’est un immense succès.

L’homme qui a redéfini la musique indienne contemporaine est la fierté d’une nation entière et une idole pour des millions de fans dans le monde. Il a brisé les cadres rigides de l’orchestration classique indienne pour laisser une place de choix aux voix et aux rythmes inspirés de la pop occidentale. Il a aussi inclus de façon déterminante les sons numériques dans un studio ultra moderne lui permettant toutes les audaces et expérimentations. Ce coup de balai dans le sérail classique ne l’a pas rendu irrespectueux pour autant et la présence de nombreux instruments traditionnels lui fait garder un pied dans la musique carnatique (Inde du sud) qu’il apprécie particulièrement. Ses compositions pour Lagaan témoignent de ce mélange éclectique.

En 2002, il signe la musique de ‘Bombay Dreams’, la nouvelle comédie musicale du célèbre Sir Andrew Lloyd Webber (Cats), à Londres, ce qui marque le début de sa carrière internationale.

En 2005, AR Rahman agrandit son Panchathan Record Inn, et fait des A.M. Studios à Kodambakkan, à Chennai, l’un des studios les mieux équipés de toute l’asie. En 2006, AR Rahman lance son propre label : KM Music.

En 2007 le Guardian clase son album Bombay parmi les 1000 albums qu’il faut absolument avoir écoutés dans sa vie.
Time magazine l’appelle "le Mozart de Madras" et classe la musique de Roja dans les 10 meilleures BO de tous les temps.
Il a également été déclaré Indien de l’année par NDTV dans la catégorie Musique. Cette distinction est une véritable reconnaissance, à la fois par le public et par le jury constitué de personnalités indiennes.

En 2008, il crée un conservatoire de musique, attenant aux AM Studios. Ce conservatoire forme les jeunes artistes, dont ceux qui bénéficient de l’aide de la fondation créée quelques années auparavant. Celle-ci a pour but de développer l’éducation des enfants défavorisés. Pour financer sa fondation, AR Rahman a notamment sorti en février 2007 son premier single en anglais Pray for me brother.

A ce jour, il a vendu plus de 200 millions d’albums, son oeuvre fait partie des 10 meilleures ventes mondiales. Durant ces dernières années, AR Rahman a organisé trois tournées mondiales, passant par Singapour, l’Australie, la Malaisie, Dubai, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Canada et l’Inde.

Ce compositeur prolifique collectionne les récompenses : 18 Filmfare Awards, 3 MTV Awards, 4 IIFA Awards, 6 Awards décernés par l’état du Tamil Nadu, 4 Screen Awards, entre autres. Il a reçu la plus haute distinction indienne délivrée par le gouvernement indien, la Padmashree, en 2000.

Entre 2008 et 2010, sa production semble se diversifier toujours plus, avec un très joli mélange de coproductions internationales (Slumdog Millionaire), de productions du sud de l’Inde (Raavanan de Mani Ratnam, Endhiran de Shankar) et du nord (Yuvvraaj, Delhi-6), allant des "films prometteurs" (Jaane Tu… Ya Jaane Na) aux blockbusters en puissance (Ghajini, Jodhaa Akbar). Un point commun : la qualité de la réalisation et de la production.

Commentaires
5 commentaires
Filmographie sélective

2017 - Kaatru Veliyidai de Mani Ratnam avec Karthik, Aditi Rao Hydari

2016 - Achcham Yenbadhu Madamaiyada de Gautham Menon avec Silambarasan

2016 - Mohenjo Daro de Ashutosh Gowariker avec Hrithik Roshan

2016 - 24 de Vikram K. Kumar avec Suriya, Samantha Ruth Prabhu

2015 - Tamasha de Imtiaz Ali avec Ranbir Kapoor, Deepika Padukone

2015 - Ok Kanmani - ô ma chérie d’amour de Mani Ratnam avec Dulquer Salmaan, Nithya Menon

2015 - i de S.Shankar avec Vikram, Amy Jackson

2014 - Lingaa de K.S. Ravikumar avec Rajnikanth

2014 - Kaaviya Thalaivan - Les virtuoses de Vasanthabalan avec Siddharth, Nasser

2014 - Les recettes du bonheur (The hundred-foot journey) de Lasse Hallström avec Om Puri

2014 - Kochadaiiyaan de Soundarya R. Ashwin avec Rajnikanth

2014 - Highway de Imtiaz Ali avec Randeep Hooda

2013 - Maryan de Ganapathy Bharat avec Dhanush

2013 - Raanjhanaa de Anand L. Rai avec Dhanush

2013 - Kadal - La mer de Mani Ratnam avec Arvind Swami

2012 - Jab Tak Hai Jaan - Jusqu’à mon dernier souffle de Yash Chopra avec Shah Rukh Khan, Katrina Kaif

2012 - Ekk Deewana Tha de Gautham Menon avec Prateik Babbar, Amy Jackson

2011 - Rockstar d’Imtiaz Ali avec Ranbir Kapoor

2010 - Endhiran - Robot de S. Shankar avec Aishwarya Rai, Mithun Chakraborty, Rajnikanth

2010 - Raavanan (tamoul) de Mani Ratnam avec Aishwarya Rai, Vikram, Prithviraj

2010 - Raavan (hindi) de Mani Ratnam avec Aishwarya Rai, Abhishek Bachchan, Vikram

2009 - Delhi-6 de Rakesh Omprakash Mehra avec Abhishek Bachchan, Om Puri, Sonam Kapoor, Rishi Kapoor, Waheeda Rehman, Amitabh Bachchan

2008 - Ghajini de AR Murugadoss avec Aamir Khan, Asin, Jiah Khan

2008 - Yuvvraaj de Subhash Ghai avec Salman Khan, Katrina Kaif, Anil Kapoor, Zayed Khan

2008 - Slumdog Millionaire de Danny Boyle et Loveleen Tandan avec Dev Patel, Anil Kapoor, Irrfan Khan

2008 - Jaane Tu Ya Jaane Na de Abbas Tyrewala avec Irfan Khan, Genelia d’Souza, Naseeruddin Shah

2008 - Jodhaa-Akbar de Ashutosh Gowariker avec Hrithik Roshan, Aishwarya Rai

2007 - Azhagiya Tamizh Magan de Bharathan avec Vijay, Shriya Saran, Namitha, Santhanam, Sayaji Shinde, Ashish Vidyarthi, Sriman, Ganja Karuppu, Shakeela, Geetha

2007 - Elisabeth - The Golden Age (coopération avec Shekhar Kapoor)

2007 - Sivaji-The Boss de Shankar avec Rajinikanth, Shreya Saran, Vivek

2007 - Guru de Mani Ratnam avec Abhishek Bachchan et Aishwarya Rai

2006 - Provoked de Jag Mundhra avec Aishwarya Rai et Nandita Das

2006 - Rang De Basanti de Rakeysh Omprakash Mehra avec Aamir Khan, Siddharth Suryanarayan, Alice Patten, Soha Ali Khan, Kunal Kapoor, Atul Kulkarni, Sharman Joshi, Madhavan, Waheeda Rehman, Anupam Kher, Om Puri, Kirron Kher

2005 - Water de Deepa Mehta avec Sarala, Seema Biswas, Lisa Ray, John Abraham, Kulbhushan Kharbanda, Waheeda Rehman

2004 - Yuva / Aayutha Ezhutu de Mani Ratnam avec Abhishek Bachchan, Rani Mukherjee, Ajay Devgan, Esha Deol, Vivek Oberoi, Kareena Kapoor

2004 - Meenaxi, a tale of 3 cities de M.F. Hussain avec Raghubir Yadav, Tabu, Kunnal Kapoor, Nadira Babbar, Sharat Saxena, Bharat Kapoor

2004 - The Rising de Ketan Mehta avec Aamir Khan, Rani Mukherjee, Toby Stephens

2004 - Swades d’Ashutosh Gowariker avec Shah Rukh Khan, Gayatri Joshi

2003 - Tehzeeb de Khalid Mohammed avec Shabana Azmi, Urmila Matondkar, Diya Mirza, Arjun Rampal, Rishi Kapoor

2003 - Boys de Shankar avec Siddharth, Bharath, Genelia da Souza

2002 - Saathiya de Shaad Ali avec Rani Mukherjee, Vivek Oberoi

2002 - The Legend of Bhagat Singh de Rajkumar Santhoshi avec Ajay Devgan, Akhilendra Mishra, Sushant Singh, D. Santosh, Raj Babbar, Farida Jalal, Amrita Rao

2002 - Kannathil Mutthamittal de Mani Ratnam avec Madhavan, Simran, Nandita Das

2001 - Lagaan d’Ashutosh Gowariker avec Aamir Khan, Gracy Singh

2001 - Nayak de Shankar avec Anil Kapoor, Rani Mukherjee, Amrish Puri, Paresh Rawal, Johny Lever

2001 - One 2 Ka 4 de Shashilal Nair avec Shah Rukh Khan, Juhi Chawla, Jackie Shroff

2000 - Kandukkondain Kandukkondain de Rajiv Menon avec Aishwarya Rai, Tabu

2000 - Alaipayuthey de Mani Ratnam avec Madhavan, Shalini, Swarnamalya, Arvind Swamy, Khushboo, V.Natarajan, Jayasudha, Vivek, Sukumari

1999 -Taal de Subhash Ghai avec Aishwarya Rai, Anil Kapoor, Akshaye Khanna

1999 - Mudhalvan de Shankar avec Arjun, Manisha Koroila

1999 - Padayappa de K.S. Ravikumar avec Rajinikanth, Ramya Krishnan

1998 - Dil Se.. de Mani Ratnam avec Shah Rukh Khan, Manisha Koirala

1998 - Jeans de Shankar avec Prasant, Aishwarya Rai, Nasser

1997 - Iruvar de Mani Ratnam avec Mohanlal, Aishwarya Rai

1997 - Minsaara Kanavu de Rajiv Menon avec Kajol, Arvind Swamy

1996 - Indian de Shankar avec Kamal Hassan, Manisha Koirala

1995 - Bombay de Mani Ratnam avec Arvind Swamy, Manisha Koirala

1995 - Muthu de K.S. Ravikumar avec Rajinikanth, Meena

1995 - Rangeela de Ram Gopal Varma avec Aamir Khan, Urmila Matondkar

1994 - Kadhalan de Shankar avec Prabhu Deva, Nagma

1993 - Gentleman de Shankar avec Arjun, Madhoo

1992 - Roja de Mani Ratnam avec Arvindsamy, Madhoo