]]>

A.R. Rahman : de Roja à Slumdog Millionnaire

Publié lundi 12 janvier 2009
Dernière modification mardi 13 janvier 2009
News lue 3937 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ A.R. Rahman et Shah Rukh Khan aux Golden Globes !
▶ Information : Jodhaa Akbar au cinéma Le Bijou, réservation du (...)

C’est le jour de gloire pour A.R. Rahman !

Nous vous parlions ce week-end de la remise des Golden Globes awards et le film Slumdog Millionaire a récolté pas moins de 4 trophées !

Meilleur film (catégorie dramatique), meilleur scénario (Simon Beaufoy), meilleur réalisateur (Danny Boyle) et surtout meilleure musique pour notre A.R. Rahman national !

JPEG - 160.9 ko
Toute l’équipe de Slumdog Millionaire

C’est un jour de gloire pour toute l’industrie du cinéma indien dans son ensemble et surtout Kollywood qui a vu exploser Rahman dans les années 90.

JPEG - 135.7 ko
Rahman parmi les lauréats !

C’est en 1992 que le réalisateur Mani Ratnam découvre ce talent brut, après sa séparation d’avec un autre compositeur de légende, Ilaiyaraja. Le jeune Rahman compose alors sa première bande originale de film pour Roja et la suite est historique…

JPEG - 96.4 ko
le jeune Rahman entouré de son mentor Mani Ratnam et le parolier Vairamuthu

Rahman est le premier compositeur débutant à remporter un National award et il gagne également un Filmfare award avec ce film. Roja est considéré par tous comme le big-bang musical du cinéma indien. Rahman a alors pris progressivement le trône de meilleur compositeur indien du sud au nord en balayant successivement toute concurrence.

Son odyssée bollywoodienne débute en 1995 avec Rangeela de Ram Gopal Varma et c’est encore une fois un succès avec un Filmfare award à la clé, d’ailleurs, il en a récolté 22 jusqu’à ce jour (hindi & tamoul combinés). Après la consécration nationale, la reconnaissance internationale arrive progressivement avec ses compositions de films indiens qui sont réutilisées pour la pub d’une célèbre marque d’eau minérale avec Zidane en ambassadeur (le thème de Bombay), mais aussi pour les bandes originales d’Inside Man (Chaiyya Chaiyya de Dil Se…) et Lord of War (le thème de Bombay à nouveau). Ses collaborations avec Deepa Mehta pour la trilogie des éléments (Fire, Earth-1947 et Water) et Shekhar Kapoor (Elizabeth : l’âge d’or) lui valent d’être remarqué sur la scène mondiale.

JPEG - 42.9 ko
Rahman et son épouse Saira Banu

Même si certains prétendent que le compositeur a perdu de sa superbe au début des années 2000, il reste avec Mani Ratnam, Shah Rukh Khan, Aishwarya Rai ou encore Big B, l’une des fiertés nationales. Son image a été associée à de nombreuses causes humanitaires et notamment pour la lutte contre la tuberculose dont il a été l’ambassadeur auprès de l’ONU.

JPEG - 123.1 ko
Sa rencontre avec Kofi Annan pour la cause de la lutte contre la tuberculose

En remportant ce Golden Globe award, Rahman rejoint les grandes figures de la musique indienne qui ont marqué la scène internationale comme le Pandit Ravi Shankar en son temps.

JPEG - 119.9 ko
Aamir Khan aime travailler avec Rahman depuis leur première collaboration sur Lagaan

Enfin, Rahman est une fierté pour toute la communauté tamoule dont il est originaire et derrière ce compositeur de génie, il y a d’une part son mentor musical Ilaiyaraja et d’autre part, tous les artistes tamouls qu’il a influencés : Yuvan Shankar Raja, Harris Jeyaraj et son propre neveu G.V. Prakash qui fait parler de lui en ce moment.

JPEG - 103 ko
Au sommet du monde !

Etant tamoul, j’ai grandi avec sa musique et je me sens également fier et heureux pour ce prix qui récompense à juste titre, le meilleur compositeur indien depuis plus de 15 ans.

Merci Rahman !

Pour en savoir plus sur A.R.Rahman, je vous invite à lire cette excellente biographie qui revient sur sa vie et sa carrière.

Commentaires
7 commentaires