]]>

Le cinéma d’Ameer Sultan, Mounam Pesiyathe

Publié mardi 22 mars 2011
Dernière modification mardi 22 mars 2011
News lue 427 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Asha Bhosle devient actrice
▶ Aamir : je n’aurais jamais dû jouer dans 3 Idiots

A l’occasion des projections du film Raam en France avec la présence exceptionnelle d’Ameer Sultan (voir la news), Fantastikindia vous propose de découvrir les meilleurs clips musicaux et extraits de films du réalisateur !

Commençons par le commencement ! Mounam Pesiyathe (le silence qui a parlé) est le premier film du réalisateur Ameer Sultan, sorti en 2002. Alors que la plupart des jeunes metteurs en scène optent pour le masala bourrin ou la comédie romantique niaise à souhait, Ameer souhaite se distinguer et fait le choix de la comédie romantique douce-amère.


Au générique de ce film, on retrouve la très jeune Trisha Krishnan au visage encore poupin et un Surya qui commence à devenir l’acteur que l’on connaît aujourd’hui. Mounam Pesiyathe est avec Nandha, l’un des films majeurs de sa carrière. Par la suite, il fait Kaakha Kaakha qui le place définitivement parmi les grands !


Le sujet ne brille pas par son originalité, mais la touche Ameer laisse déjà deviner que le scénario, bien que classique au départ, ne prendra pas le chemin de la plupart des films tamouls du même genre.


Surya semble encore habité par son film précédent qu’est Nandha et ce n’est pas un hasard. Ameer, qui a fait ses premières armes chez Bala, lui rend clairement hommage avec ce personnage de Gautham calqué trait pour trait sur Nandha. Plus qu’un hommage, c’est le signe d’une belle amitié qui dure encore.


Côté musique, on retrouve l’un des plus grands compositeurs de cette décennie 2000, Yuvan Shankar Raja. Après un début de carrière prometteur, Yuvan expérimente beaucoup et se découvre musicalement durant cette période. Mounam Pesiyathe est incontestablement l’un de ses premiers albums à marquer les esprits ; c’est le temps de la montée en puissance. A la fois électro et mélodieux, avec une petite touche de folk tamoule, cet album ne contient que des hits et connaissant le Yuvan d’aujourd’hui, c’est devenu par la suite, un fait rare.


Chinna chinnathai est interprété par Hariharan, qui prête sa voix ici à un Surya désabusé, venant d’apprendre une terrible nouvelle ! Je vous invite à voir le film pour en savoir plus, mais rien ne vous empêche de découvrir ce clip qui n’en dévoile pas davantage.

Chinna chinnathai est la version triste de la chanson Kannil kanthamey que l’on découvre au générique de fin du film.


Commentaires
2 commentaires