]]>

Aa Gale Lag Jaa

Traduction : Viens dans mes bras

Année1973
LangueHindi
GenreMasala
RéalisateurManmohan Desai
Dir. PhotoPeter Pereira
ScénaristePrayag Raj
ActeursShashi Kapoor, Sharmila Tagore, Shatrughan Sinha, Om Prakash, Master Tito
Dir. MusicalR. D. Burman
ParoliersAnand Bakshi, Sahir Ludhianvi
ChanteursLata Mangeshkar, Kishore Kumar, Sushma Shreshta
ChorégrapheKamal
ProducteurA.K. Nadiadwala
Durée148 mn

Bande originale

Vaada Karo
Na Koi Dil Mein Samaya
Tera Mujhse Hain Pehle Ka Nata Koi
Tera Mujhse Hain Pehle Ka Nata Koi (male)
Aye Mere Bete Sun Mera Kehna (male)
Aye Mere Bete (sad)
Meraa Tujhase Hai Pehle Kaa Nata Koi

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 12 juillet 2007

Note :
(7.5/10)

Article lu 9223 fois

Galerie

Jaane Tu… Ya Jaane Na… Le titre d’un des films les plus sympathiques de 2008, dont le héros le plus âgé doit avoir 25 ans, reprend le refrain d’un film de 1973, Aa Gale Lag Jaa. Amanpreet, la jeune présidente de notre association Fantastikindia, regardait ce film en boucle quand elle avait deux ans. Ne serait-ce que pour ces deux raisons, cela valait la peine d’aller à la découverte de ce film.

Prem (Shashi Kapoor) et Preeti (Sharmila Tagore) tombent amoureux, et sont conduits à commettre « l’irréparable ». Mais le papa de Preeti n’est pas d’accord pour marier sa fille à ce garçon sans situation, il lui fait croire que Prem n’en veut qu’à ses roupies et l’emmène se fiancer avec Amar (Shatrughan Sinha). Après les fiançailles, Amar part faire ses études de médecine en Allemagne. Preeti découvre qu’elle est enceinte. Son papa l’envoie dans un sanatorium reculé où se déroule une grossesse sans problème, et il fait croire à Preeti que son bébé est mort-né. Or, dans ce même sanatorium, devinez qui est là ? La maman de Prem ! En venant la voir, Prem croise son ex-futur-beau-papa et arrive à le convaincre de lui confier le bébé en échange d’une promesse : ne jamais chercher à revoir Preeti. Sept ans plus tard, Preeti, toujours fiancée à Amar, se retrouve nez-à-nez avec Prem et un adorable petit garçon de 7 ans, Rahul, handicapé.

Aa Gale Lag Jaa est un pur massala des années 70, dans le genre drame romantique : la puissance divine (vous savez, celle qui crée les couples « là-haut »), alias le destin, se permet des trucs insensés que tout scénariste normalement constitué n’oserait pas utiliser, mais là si, et le plus incroyable, c’est qu’on marche ! On entre dans l’histoire pour ne plus la lâcher, et on ressort ému et heureux, tout simplement.

Le charme et le talent des trois acteurs principaux y sont pour beaucoup. Shashi Kapoor et Sharmila Tagore forment un couple déchiré très attachant, mention spéciale à Shashi qui est particulièrement présent, avec des regards et des expressions qui atteignent un maximum d’efficacité, tout en restant très sobres. Il est extraordinaire en père attentif et amoureux torturé. Sharmila (la maman de Saif Ali Khan) et ses yeux immenses illuminent l’écran. Le petit garçon (Tito) est irrésistible et on croit sans aucun mal à sa capacité de charmer même le plus récalcitrant des grands-pères.

La musique de RD Burman est l’autre grand atout du film, chaque chanson est inoubliable, le genre qu’on peut écouter en boucle en appréciant de plus en plus à chaque fois. La plus connue est celle dont est tirée Jaane Tu… Ya Jaane Na : Tera Mujhse Hai Pehle Ka. Elle existe en deux versions, l’une chantée par Kishore Kumar, l’autre par un enfant, toutes les deux sont très belles et représentent des moments-clés du film.

Ai Mere Bete est une chanson plus douce où le père s’adresse à son fils, de quoi faire pleurer tous les jeunes papas. Na Koi Dil Te Samaya permet à Kishore Kumar de faire ses célèbres vocalises, elle me fait penser aux tubes de la variété française de la même époque. Wada Karo chante en duo (Kishore, Lata Mangeshkar) l’amour de Prem et Preeti, c’est irrésistible. Et très années 70…

La réalisation de Manmohan Desai a vieilli (gros plans rapides alternés, plans répétés…), mais on l’oublie vite.

Cette histoire a donc de quoi charmer toutes les générations, y compris les enfants. Aa Gale Lag Jaa, c’est un peu comme ces contes de fée où la vie est très dure pour l’enfant héros qui, grâce à son courage, sa gentillesse et sa confiance, trouve des appuis volontaires ou conduits par le destin pour triompher des méchants, retrouver sa famille entière et vivre heureux pour toujours.

Le film a fait un tabac en Algérie où il est un film-culte, plus connu sous le nom de Janito ou Janitu Ya Janita.

Commentaires
5 commentaires