]]>

Aamir envahit nos écrans

Publié jeudi 11 août 2022
Dernière modification jeudi 11 août 2022
News lue 51 fois

Par Savoy1

Rubrique News
◀ Sorties cinéma : semaine du 20 juillet 2022
▶ Fantastique et SF investissent les écrans

Son retour sur nos grands écrans français fait frémir réseaux sociaux et boîtes mail depuis déjà un moment. Ça y est, le jour tant attendu est arrivé : ce jeudi 11 août le nouveau Aamir Khan, Laal Singh Chadha, déferle dans les salles de l’hexagone, aussi bien les habituées des cinématographies indiennes que les multiplexes des grandes enseignes.

On nous annonce une sortie d’une importance jamais vue pour un film indien. Oui, mais c’est co-produit par Paramount, et c’est le remake de Forrest Gump (1994) de Robert Zemeckis avec Tom Hanks. Cela a-t-il une incidence ? On nous annonce de bons retours de la presse cinéma, on est ravi pour Allociné et Le Parisien qui seront enfin allés jeter un œil, parce qu’ils étaient certainement invités (alors qu’en temps normal…). Cela aura-t-il une incidence ? En tous cas, Laal Singh Chadha n’est toujours pas recensé parmi les nouveaux films dans l’Officiel des Spectacles. Tout juste a-t-il l’honneur de figurer parmi les "autres", et encore parce qu’il est projeté dans des salles parisiennes intra-muros, la périphérie étant toujours magistralement ignorée de cette rubrique hebdomadaire.

Trêve de passions pour le cinéma bollywood et d’admiration pour Aamir. Mettons de côté un instant ces considérations subjectives. L’auteur de ces lignes ne peut que se réjouir de cet événement tout en questionnant les causes de celui-ci : remake donc ? rappel en mémoire plus que tardif de la carrière française de Lagaan avec notre star en vedette ? calendrier de sorties famélique en ce mois d’été ? authentique galop d’essai pour l’avenir ? Tant et tant de questions… Et d’espérer que le jeu d’Aamir Khan saura égaler celui de son prédécesseur, un souvenir douloureux de peu d’importance (à moins que ?) refaisant surface à cette occasion : celui de Tubelight, affligeant remake "Yash Raj" du mexicain Little Boy, avec Salman Khan en pitoyable benêt…

Mais tout cela n’est que verbiages, profitons de cette diffusion en France d’un nouveau spectacle hindi, dans de telles conditions, avec les sous-titres qui vont bien.

Commentaires
Pas encore de commentaires