]]>

All The Best

Traduction : Le meilleur

Bande originale

All The Best
Dil Kare
Haan Main Jitni Martaba
Kyon [All The Best]
You Are My Love [All The Best]
Dil Kare (Remix)
Haan Main Jitni Martaba (Remix)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Claire - le 1er mars 2011

Note :
(6/10)

Article lu 2904 fois

Veer (Fardeen Khan) vit dans la maison que lui prête son frère, Dharam (Sanjay Dutt), homme dʼaffaires londonien, il se passionne pour la musique et rêve de devenir une "rock-star". Prem (Ajay Devgan) aime les voitures, il passe le plus clair de son temps à les améliorer en vue dʼune hypothétique course. Il est aussi le propriétaire, par héritage, dʼune salle de gym qui tombe en ruines et que sa femme, Jhanvi (Bipasha Basu), tente, tant bien que mal, de gérer. Veer et Prem ont monté un groupe de rock avec quelques amis, et ils espèrent remporter le prochain concours musical de Goa.

Lʼargent nécessaire pour le groupe et les voitures ne vient évidemment pas du club de gym, mais de Dharam qui verse tous les mois à son frère une coquette somme dʼargent, le croyant marié à Vidya (Mugdha Godse), qui nʼest en réalité que sa petite amie (son père refusant quʼelle épouse un bon à rien). Après bien des péripéties, Veer et Prem se retrouvent dans une situation financière critique, ils ont contracté une dette auprès du don local quʼils sont incapables de rembourser. Ils décident donc de louer la maison de Dharam afin de réunir lʼargent nécessaire. Cʼest bien sûr ce moment-là que choisit le frère de Veer pour rendre visite à ce dernier et rencontrer sa femme quʼil nʼa encore jamais vue. A la suite de nombreux quiproquos, Dharam prend Jhanvi pour lʼépouse de Veer et Vidya pour lʼépouse de Prem. En plus de maintenir la confusion sur leurs identités, les protagonistes sont obligés de recourir à toutes sortes de ruses pour éloigner le nouveau propriétaire de la maison et les hommes du don leur réclamant leur argent. Bien sûr, Dharam prolonge constamment son séjour, supposé ne durer que quelques heures, le temps dʼune escale entre deux destinations, ce qui rend la situation de plus en plus intenable.

Vous lʼaurez compris, le scénario est propice au comique de mots et surtout de situation. Et, effectivement, une partie du film est hilarante. Tous les acteurs principaux ont un excellent sens du rythme et cʼest un plaisir de les voir faire de lʼabattage pendant toute une heure. Bien sûr, il nʼy a, à proprement parler, aucune trouvaille comique, tout ce que lʼon voit, toutes les situations nous sont déjà plus ou moins connues. Les deux héros sont des "losers" sympathiques, et plus ils essaient dʼarranger les choses, plus elles empirent. Ils sʼépuisent à trouver des solutions, des mensonges et des excuses. Mais, si on peut difficilement considérer lʼhonnêteté comme leur qualité première, leur imagination et leur constance forcent lʼadmiration. Cette répétition des clichés de comédie nʼest pas déplaisante, au contraire, on prend dʼautant plus de plaisir à les voir se démener quʼon sait que tous leurs efforts sont vains (qui a dit que les spectateurs nʼétaient pas sadiques ?).

On peut, bien sûr, regretter une mise en scène très académique, ce nʼest cependant pas le problème principal du film. La comédie marche à plein pendant une heure environ, mais le film dure 2 h 20 et il souffre dʼun manque de rythme flagrant. On pourrait grossièrement le diviser en trois parties : la première introduit les personnages et la situation, la deuxième couvre la confusion sur les identités et tout ce qui en découle ; quant à la troisième, elle représente le dénouement, le moment où la vérité est enfin exposée. Seule la deuxième partie est vraiment intéressante, les deux autres sont plutôt poussives et dénuées dʼhumour, à lʼexception du personnage joué par Bipasha Basu. Il faut absolument la voir essayer de persuader les clients de sʼinscrire dans son centre de gym miteux, où chaque appareil a un défaut de fonctionnement. On peut ajouter à ces points négatifs des passages musicaux assez mauvais et surtout complètement inutiles et une romance qui plombe le rythme. On sent que le réalisateur a du mal à intégrer ces passages obligés de la comédie bollywodienne à son film.

Au final, All The Best est une comédie de qualité inégale. Le début du film est assez poussif et peine à nous arracher un sourire. Mais, dès lʼarrivée de Sanjay Dutt, la comédie démarre et les gags sʼenchaînent. Rien de bien nouveau, mais, si vous appréciez la série Golmaal, vous ne serez pas insensible au petit vent de folie qui souffle pendant une heure sur le film. Et qui s’essouffle malheureusement pour laisser place à un final banal.

Si vous aimez les comédies et/ou Ajay Devgan ou Sanjay Dutt, vous passerez un bon moment. Sinon, ne perdez pas votre temps avec cette comédie mineure, All The Best est un film par moments agréable mais pas indispensable.

Commentaires
6 commentaires