]]>

Amar Akbar Anthony


Bande originale

Parda Hai Parda
My Name Is Anthony Gonsalves
Yeh Sach Hai Koi Kahani
Humko Tumse
Tayyab Ali
Shirdi Wale
Anhoni Ko Honi

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent, Lafrarie - le 14 août 2008

Note :
(7/10)

Article lu 5780 fois

Galerie

A la suite de multiples mésaventures, trois jeunes frères sont séparés. Amar (Vinod Khanna) est élevé par un Hindou et devient inspecteur de police, Akbar (Rishi Kapoor) grandit chez un tailleur musulman, et Anthony (Amitabh Bachchan), éduqué par un prêtre chrétien, devient un petit truand. Leurs routes vont être appelées à se croiser de nouveau…

L’avis de Laurent :

Dès le pré-générique, le réalisateur Manmohan Desai donne le ton de ce houleux masala en mettant près d’une demi-heure pour présenter les événements qui ont mené à la séparation des trois frères… qui est seulement la situation initiale du film ! Car il va falloir beaucoup plus de temps encore pour raconter les multiples aventures qu’ils connaîtront avant leurs retrouvailles définitives, célèbrées par la loufoque chanson finale, où ils sont accoutrés comme si c’était le carnaval (Amitabh en curé !).

Il est impossible de résumer plus que ça le scénario, extrêmement touffu, mais il est bourré de coups de théâtre à répétition, de coïncidences et de hasards délirants qui laisseraient même le romanesque Claude Lelouch pantois. Si Amitabh et Vinod Khanna ont droit à de bonnes bagarres, Rishi Kapoor est plus en retrait, faisant office de faire-valoir comique des deux stars viriles. Mais Amitabh ne joue pas seulement le rôle classique d’angry young man qui l’a rendu célèbre, il a aussi son lot de scènes comiques extravagantes (et plus amusantes que celles du simple d’esprit Vijay qu’il interprétera dans Don l’année suivante), la plus drôle étant la chanson surréaliste « My Name Is Anthony Gonsalves », dans laquelle le Big B sort d’un œuf de Pâques géant avant d’exécuter une danse. Oui, ce film long et épuisant comporte plusieurs séquences incroyables de ce style, et pourtant il ne s’apprécie pas seulement au second degré pour deux raisons : naturellement grâce au charisme d’Amitabh, jamais ridicule quoi qu’il fasse, mais aussi aux nombreux rebondissements tragiques qui ponctuent l’action de manière brutale, ce qui, à défaut de donner vraiment du relief au film, en fait un divertissement total typiquement bollywoodien.

Film-culte en Inde, Amar Akbar Anthony n’est toutefois pas une oeuvre majeure d’Amitabh Bachchan au même titre que les puissants Sholay ou Deewaar, l’humour bon enfant ne compensant pas complètement quelques longueurs, mais on y retrouve les ingrédients d’un bon gros masala des années 1970.

La note de Laurent : 6/10

L’avis de Lafrarie :

Amar Akbar Anthony est un masala débordant d’énergie. Si l’intrigue de départ rappelle à s’y méprendre Yaadon Ki Baaraat (trois frères séparés durant l’enfance), la comparaison ne va pas plus loin, car AAA met au second plan les enjeux dramatiques et émotifs qui prédominaient dans le film de Nasir Hussain. Les moments tragiques sont ici bien présents, mais se laissent le plus souvent submerger par l’ambiance légère du film, dont la ligne directrice est la suivante : un maximum de fun et d’action. Le scénario et les situations rocambolesques à n’en plus finir peuvent laisser certains sceptiques, pourtant on se surprend à espérer puis à apprécier ces retrouvailles improbables, ces rebondissements à la chaîne et ces coïncidences aussi finement introduites qu’un mammouth dans une verrerie.

Les personnages interprétés par le trio star se complètent savamment. Amitabh Bachchan alterne encore une fois allure nonchalante et bastons vigoureuses, le tout saupoudré d’une décontraction funky dont lui seul a le secret. Vinod Khanna est l’ordre et la droiture incarnés, sans peur et sans reproche, alors que le benjamin Rishi Kapoor est un peu plus effacé que ses aînés mais tout en sensibilité, comme il le montre dans les passages musicaux. Tous trois arrivent à mettre leur potentiel comique au service du film en se fourrant dans des situations impossibles, affublés des accoutrements les plus grotesques comme dans la chanson-titre, clou de ce spectacle de « Grand-Guignol ». On regrettera en revanche le rôle anecdotique des personnages féminins, qui manquent de profondeur.

Amar Akbar Anthony est un mélange de genres énergique qui s’inscrit complètement dans son époque : une récréation totale, bouillonnante et cocasse, et donc un incontournable de l’âge d’or d’Amitabh.

La note de Lafrarie : 8/10

Commentaires
19 commentaires
En réponse à Laurent - le 15/08/2008 à 12:38

C’est vrai qu’il se bonifie avec le temps et qu’il peut quasiment tout jouer au sein du cinéma populaire. Ensuite, pour la comédie, c’est sûr que si on avait forcé Delon à "tout jouer" en tournant des slapstick comedies, ça aurait donné des choses sympas mais mineures. Pour le jeu réaliste, il est certain que les occasions sont très rares à Bollywood, mais Nana Patekar et Kabir Bedi ne m’ont jamais déçu, je soutiens même qu’Amrish Puri, en père goguenard autoritaire comme en méchant irascible, m’impressionne parce qu’il a l’air naturel en général (en même temps, il fait pas de comédie). Amitabh n’est pas Pacino, et c’est tant mieux, je préfère ces grands acteurs populaires/de films de genre comme Sean Connery ou Delon pas trop jeune.

Laissez un commentaire :

Marine le 21/01/2014 à 22:47

Ce film est vraiment une dose de bonne humeur à lui tout seul. Avec un schéma de départ classique (la famille séparée), il est bien plus divertissant que Waqt qui repose sur la même base. Les trois acteurs sont très bons, les situations invraisemblables (il n’y a qu’à voir les scènes de baston, on dirait une chorégraphie de la star ac). Il y a des chansons qui sont de vrais classiques et puis ça fuse de bons sentiments. Franchement, c’est un film qui fait du bien !

Juanito le 19/08/2008 à 13:07

Trop bon ce film…d’ailleurs j’ai aimé tous les films que j’ai vus de Manmohan Desai…Je kiffe bien ses masalas…en plus d’AAA, il a sorti la même année les excellents Parvarish et Dharam Veer.

pbx67 le 17/08/2008 à 12:08

Un qawwali exubérant à l’image du film, typique des 70s : http://www.dailymotion.com/AldousH/video/x3nrs0_amar-akbar-anthony-parda-hai-parda_shortfilms

Et "la loufoque chanson finale, où ils sont accoutrés comme si c’était le carnaval" :-) : http://www.dailymotion.com/AldousH/video/x3sa1r_amar-akbar-anthony-fr_shortfilms

Vidhan le 17/08/2008 à 12:32

J’adore les chansons du film.

Maya le 15/08/2008 à 21:54

J’adooore ce film, c’est du pur délire du début à la fin et quand on se dit "noooon ils vont pas oser là quand même", et ben si, et encore beaucoup plus que tout ce qu’on peut imaginer lol.

Lafrarie j’aime bcp ta description d’Amitabh : "il alterne encore une fois allure nonchalante et bastons vigoureuses, le tout saupoudré d’une décontraction funky dont lui seul a le secret". C’est tout à fait ce que je ressens aussi ;-)

Lafrarie le 15/08/2008 à 22:28

c’est vrai…j’ai adoré son côté "je suis cool, mais faut pas me chercher des noises"

Vidhan le 16/08/2008 à 03:26

C’est une des raisons qui a fait que je suis devenu fan de Big B depuis mon enfance.

pbx67 le 15/08/2008 à 12:10

AAA, c’est surtout un subtil plaidoyer pour la tolérance religieuse. 3 frères issus d’une même mère, Bharati (l’Inde), sont séparés par les péripéties de la vie et endossent 3 religions différentes qu’ils représentent. Ils grandissent dans une atmosphère conflictuelle, s’affrontent parfois entre eux, mais finissent par découvrir que leur ennemi commun, la racine de leurs maux, est Robert (symbole de l’égoïsme, l’hypocrisie, la cupidité,… bref de tous les défauts humains). En ce sens, ce film d’il y a 30 ans peint, sur un ton humoristique, la situation actuelle dans le monde…

Vidhan le 15/08/2008 à 13:10

Bravo pour cette fine analyse du film, pbx67. Je suis entièrement d’accord avec toi.

Vidhan le 14/08/2008 à 13:57

Il est faux de dire que ce film n’est pas majeure dans la carrière d’Amitabh Bachchan. Il lui a permis de recevoir un filmfare awards du meilleur acteur (choix du public). Ce film lui a permis de s’éloigner des rôles de young angry man. Il lui a permis d’accroitre sa popularité auprès du public. Bien sûr, grâce à "Sholay" , il a obtenu le statut de superstar mais "Amar Akbar Anthony", lui a permit de consolider son statut. Au début des années 80, Big B a refait un autre film du même genre avec le réalisateur Manmohan Desai. Il s’agit "Naseeb"qui a fait un énorme carton non seulement en Inde mais aussi et surtout en Afrique et dans les pays du Golfe.

"Amar Akbar Anthony" est peut être épuisant pour un spectateur occidental d’aujourd’hui mais pour un spectateur indien, surtout à cette époque, c’était le top. Ce film est beaucoup plus représentatif du cinéma populaire indien que ceux réalisés récemment. Il fait partie de la glorieuse période dorée de Bollywood des années 70-80. Au moins, à cette époque, les films avaient un charme unique que l’on retrouvait uniquement dans ce cinéma là. Amar Akbar Anthony est un film MASALA comme on en fait plus .

Il est fortement questiond’en faire un remake mais il serait beaucoup originale d’en faire une suite car , mise à part la regrettée Parveen Babi, tous les autres acteurs et actrices sont là. Il serait interessant de voir ce que ces personnages sont devenus plus de trente ans après. Le casting pourrait s’enrichir des vrais enfants des héros du film. Abhishek pourrait jouer le rôle du fils d’Anthony, Akshay Khanna celui du fils de Amar, et Ranbhir Kapoor, celui du fils d’Akbar. Ce serait une façon originale de remettre au goût du jour le cinéma masala qui a fait la gloire du cinéma populaire indien.

Amar Akbar Anthony , reste un de mes films indiens favoris, à ce jour. Je l’ai encore revu récemment avec beaucoup de plaisir.

Laurent le 14/08/2008 à 14:55

Ouais, je trouve ça pas mal mais on va dire que j’ai pas les critères pour apprécier complètement AAA. Naseeb est moins bon, bien que sympa. Je préfère les rôles sérieux d’Amitabh, même si AAA est bien supérieur à la comédie hindi actuelle qui doit tourner à 4,5/10 de moyenne.

Vidhan le 14/08/2008 à 19:01

Naseeb était plus un film d’action, comparé à Amar Akbar Anthony qui lorgnait beaucoup plus vers la comédie dramatique, d’ailleurs les secènes d’actions de Naseeb sont particulièrement réussi et la bagarre finale tout à fait spectaculaire. Bien sûr l’histoire est un peu moins touchante que celle d’Amar Akbar Anthony, mais le film n’een reste pas moins distrayant.

Bon apparament, tu préfères Bachchan dans des rôles plus sérieux mais moi je l’aime pour sa versatilité et pour sa capacité à pouvoir tout jouer, aussi bien dans le registre de la comédie que dans le registre dramatique. Quand on ajoute à cela son charisme à pouvoir incarner des rôles de films d’actions, on se rend bien compte qu’on a à faire à un acteur complet. Donc contrairement à toi , je ne pourrai jamais dire que je le préfère dans un registre par rapport à un autre. J’ai été déçu par certains de ses films comme, Nishabd, Waqt, Eklaviya ou Aankhein, mais cela ne m’empêche pas de l’apprécier dans tous les différents rôles qu’il interprète.

Laurent le 14/08/2008 à 20:45

Moi justement j’ai pas été déçu par son jeu d’acteur dans les films que tu cites, mais dans des rôles comiques comme le médiocre Hum Kisise Kum Nahin (où comme souvent Sanjay Dutt est plus naturel que lui), et même un peu Vijay dans Don. Mais ce sont de très rares exceptions à son talent en effet protéïforme (faut juste pas attendre de lui un jeu super réaliste), ça reste l’une de mes 3 idoles all-India, j’ai vu 55 films de lui et je veux tous les voir !

Vidhan le 14/08/2008 à 23:58

Dans les films que j’ai pas aimé, c’est pas lui que j’ai pas aimé, c’est le reste. lol Le scénario mal écrit ou lamauvaise direction d’acteurs.

C’est vrai que j’aurais pu y ajouter Hum Kisise Kum Nahin . lol

En fait le personnage véritablement comique qu’il a interprété, c’est dans NAMAK HALAAL.

Dans tous les autres films du début des années 80, il jouait essentiellement des rôles beaucoup plus cool et populaire comme das NASEEB, AMAR AKBAR ANTHONY, SUHAAG, DO AUR DO PANCH, etc.. C’es personnages étaient suffisament complexes pour pouvoir alterner entre l’action, la comédie et le drame. Donc même si le personnage qu’il interprétait n’était pas comique, par définition, on avait quand même droit à des scènes comiques comme son fameux monologue, complètement bouré face à son reflet dans le miroir, dans Amar Akbar Anthony.

Comment peux tu dire qu’on ne peut pas attendre de lui un rôle réaliste ?!

Tu sous entends que dans ANAND, BLACK, SARKAR et SARKAR RAJ, DEV, MAIN AZAAD HOON, SHOLAY, DEEWAR, ZANJEER, SILSILA etc… ses rôles ne sont pas réalistes ?

Ou bien , veux tu dire que c’est dans un registre comique que ses personnages ne sont pas très réalistes ? S’il s’agit de ce dernier point, je veux bien l’admettre mais peut on vraiment jouer de manière réaliste , un personnage comique ? Pas sûr…

Laurent le 15/08/2008 à 00:20

Je savais que le "réalisme" allait faire réagir ;-) Je pinaille, mais à part Black, le vieux Deewaar et quelques autres, c’est un grand acteur de cinéma mais pas un "comédien au jeu réaliste" : Je trouve que Sanjay (dans Kaante, le récent Deewaar) et même Abhishek dans les Sarkar sont plus naturels que lui. Il est certes plus réaliste que certains (… Khan !) mais j’aime justement quand il s’écoute un peu jouer, comme dans ses monologues enflammés de Khakee (faut dire que même les bons réal’ lui donnent des rôles plus héroïques que réalistes, c’est ptêtre pour ça).

Vidhan le 15/08/2008 à 11:39

Si tu sous entends que par "comédien au jeu peu réaliste", il surjoue, alors il faut admettre que tous les acteurs indiens le font à un moment ou à un autre, même Sanjay et Abhishek dont le jeu est très influencé par celui d’Amitabh lorsque ce dernier était jeune.

Dire que dans Sarkar, Amitabh a un jeu peu réaliste, je ne comprends pas ce qui te fait dire ça. Il est parfait dans ce rôle de parrain maffieux et bienfaiteur. Par contre on peut dire qu’il surjoue dans AAG, même si sa prestation n’était pas si mal que ça. Dans KAANTE, il est claire que son jeu est plutôt terne et effacé par rapportà celui de Sanjay Dutt qui est beaucoup plus mis en avant par le réalisateur, dan ce film. Dans le nouveau DEEWAAR, il est vrai que le personnage de Sanjay Dutt est beaucoup plus sympathique et interessant que celui joué par Amitabh.

Le monologue est un exercice dans lequel BIG B est passé maître, grâce, notamment à son expérience du théâtre.On le voit bien dans Silsila, dans Mohabatein, Kudha Gawa, Kabhi Kushi Kabhi Gum, ou comme tu dis, dans Khakee.

Un autre execice où il est imbattable : les scènes où il joue un mec ivre.

Ceci étant dit, on ne peut pas le limiter à certaines qualités d’acteur.

C’est un acteur complet qui réussi à se renouveler et à se bonnifier avec le temps et ce, malgré sa longue carrière qui est déjà bien remplie.

Je suis sûr qu son prochain film THE LAST LEAR, confirmera ce que je viens de dire.

Laurent le 15/08/2008 à 12:38

C’est vrai qu’il se bonifie avec le temps et qu’il peut quasiment tout jouer au sein du cinéma populaire. Ensuite, pour la comédie, c’est sûr que si on avait forcé Delon à "tout jouer" en tournant des slapstick comedies, ça aurait donné des choses sympas mais mineures. Pour le jeu réaliste, il est certain que les occasions sont très rares à Bollywood, mais Nana Patekar et Kabir Bedi ne m’ont jamais déçu, je soutiens même qu’Amrish Puri, en père goguenard autoritaire comme en méchant irascible, m’impressionne parce qu’il a l’air naturel en général (en même temps, il fait pas de comédie). Amitabh n’est pas Pacino, et c’est tant mieux, je préfère ces grands acteurs populaires/de films de genre comme Sean Connery ou Delon pas trop jeune.

Vidhan le 15/08/2008 à 13:19

Ben tu vois, on arrive à se rejoindre.

Nanak Pathekar est toujours top. Moi non plus, il ne m’a jamais déçu.

Bon Kabir Bedi, non plus mais je conserve toujours sn image de Sandokan. lol

Concernant Delon, c’est marrant, mais je trouve que quand il était jeune , il a des airs à Shah Rukh Khan. Ils sont déjà scorpions tous les deux et ont la grosse tête tous les deux. En fait, si ça se trouve en vieillissant SRK va devenir un Delon indien. En espérant qu’il est une meileure fin de carrière que l’acteur français. lol

On compare souvent Bachchan à Pacino pour quelques points communs physiques mais la comparaison s’arrête là.

Laurent le 15/08/2008 à 13:45

Delon jeune était pas très bon (mais moins pire que SRK !) mais à partir de la cinquantaine (les années 80) il est devenu très bon comme Amitabh ! le problème, c’est qu’il a eu très peu de bons films pour le prouver (2 Bertrand Blier). Comme acteurs réalistes (même quand ils tournent pas avec Mira Nair ou autres auteurs), y’a aussi Naseeruddin, Shabana, Kulbhushan, ces 2 derniers sont très bons dans Umrao Jaan 2006 par exemple. Enfin bref : ne cherchons pas en Inde (voire en Asie ?) des comédiens de génie comme on en a(vait) en Occident (ils sont de toute façon morts ou vieux en semi-retraite artistique) mais ce que je préfère, des stars de films de genre/populaires qui nous font vibrer, dont mes 3 Indiens préférés que j’ai cités, et plein d’autres.