]]>

Anurag Kashyap décoré à Cannes

Publié mercredi 22 mai 2013
Dernière modification mercredi 22 mai 2013
News lue 370 fois

Par Kendra

Rubrique News
◀ Cannes 2013, première ! [Mise à jour du 21-05-2013]
▶ Interviews exclusives à Cannes

En ce lundi 20 mai 2013 deux réalisateurs ont eu l’honneur de recevoir les insignes de l’ordre des Arts et des Lettres des mains de la ministre de la culture Aurélie Filippetti. Celle-ci a déclaré récompenser deux hommes "de talent et de conviction, chefs de file d’une nouvelle vague cinématographique". Il s’agit du roumain Cristian Mungiu fait Officier et d’Anurag Kashyap, fait Chevalier.

En parlant du cinéaste indien réalisateur de Dev.D ou encore Gangs of Wasseypur, la ministre l’a décrit comme "l’un des leaders de la nouvelle vague du cinéma indien, socialement et politiquement très engagé, rompant avec les codes formatés de Bollywood".

Commentaires
2 commentaires
En réponse à Raj Aryan - le 24/05/2013 à 08:44

De quel droit notre ministre de la Culture se permet de juger le cinéma hindi de cette façon en parlant des "codes formatés de Bollywood" ? Que sait-elle de "Bollywood" ? Qu’a-t-elle vu comme films hindi ou films indiens en général pour porter un tel jugement ? En fait, elle fait comme les journalistes, qui n’ont vu qu’un film hindi (voire aucun), qui répètent les mêmes bêtises sur le cinéma hindi et qui encensent Anurag Kashyap sans trop savoir pourquoi. Puisque "Bien-pensant magazine" l’a dit, il faut le dire. A quand un ministre de la Culture indien qui se permettrait de dénoncer "les codes malsains du cinéma français". Quand je vois le caractère malsain des films en compétition sur la Croisette (comme "Jeune et Jolie" de François Ozon), je me dis qu’effectivement le cinéma hindi n’a aucune chance d’être compris en France par la critique. Le cinéma hindi n’a pas besoin de Cannes.

Laissez un commentaire :

Raj Aryan le 24/05/2013 à 08:44

De quel droit notre ministre de la Culture se permet de juger le cinéma hindi de cette façon en parlant des "codes formatés de Bollywood" ? Que sait-elle de "Bollywood" ? Qu’a-t-elle vu comme films hindi ou films indiens en général pour porter un tel jugement ? En fait, elle fait comme les journalistes, qui n’ont vu qu’un film hindi (voire aucun), qui répètent les mêmes bêtises sur le cinéma hindi et qui encensent Anurag Kashyap sans trop savoir pourquoi. Puisque "Bien-pensant magazine" l’a dit, il faut le dire. A quand un ministre de la Culture indien qui se permettrait de dénoncer "les codes malsains du cinéma français". Quand je vois le caractère malsain des films en compétition sur la Croisette (comme "Jeune et Jolie" de François Ozon), je me dis qu’effectivement le cinéma hindi n’a aucune chance d’être compris en France par la critique. Le cinéma hindi n’a pas besoin de Cannes.

vijay ouest le 25/05/2013 à 01:12

Dans une certaine mesure, je suis d’accord avec ta remarque. Autant notre ministre de la culture a le droit de complimenter Anurag Kashyap (ou un autre), autant je me demande moi aussi de quel droit elle stigmatise Bollywood. Il s’agit probablement d’un préjugé occidentalocentré de sa part car elle ne se permettrait pas de s’exprimer ainsi à propos d’Hollywood (l’équivalent américain de Bollywood).