]]>

Asoka

Publié vendredi 28 novembre 2008
Dernière modification mardi 3 mars 2015
Article lu 1182 fois

Par Amanpreet, Patthar

Rubrique Albums
◀ Rab Ne Bana Di Jodi
▶ Ghajini (2008)

Anu Malik propose une composition adaptée à l’esprit antique (mais somme toute très relatif) du film « Ashoka » (de Santosh Sivan avec Shahrukh Khan et Kareena Kapoor) même si une très légère influence occidentale se fait entendre dans le choix des instruments. A noter que le vocabulaire de ces chansons est plus sanskritisé que ce qu’on a coutume d’entendre dans les productions hindiphones qui font une belle place au niveau de langue ourdou, c’est-à-dire employant beaucoup de vocabulaire arabe et persan.


La première piste, San Sanana, portée par la voix en solo d’Alka Yagnik, n’est pas inoubliable, notamment à cause de la faiblesse de l‘instrumentalisation. Elle reste probablement le morceau le moins intéressant du film quand bien même elle n‘est pas désagréable à écouter.

Raat ka Nasha [1], dont la force se tient dans un rythme entêtant, le son des flûtes et les douces voix d’Abhijeet et de Chitra, comporte des paroles non sans une certaine poésie. Cette chanson, assez mélancolique, est néanmoins porteuse d’espoir et reste longtemps dans l‘esprit. C’est le titre où l’émotion liée à la romance est la plus forte.

Roshni Se, chanson où les héros exhortent leurs sentiments amoureux, est une lente ballade accompagné d’un peu de sitar, quelques percussions, de violons et des voix d’Abhijeet et d’Alka Yagnik qui donnent incontestablement de l’effet.

On trouve dans Aaa Tayar Ho Ja un schéma musical plus construit avec des percussions entraînantes et des instruments à cordes soignés. La voix fluide et ironique de Sunidhi Chauhan donne de l’originalité et un autre ton par rapport aux chansons hindis habituels.

O Re Kanchi est encore plus rythmé que le morceau précédent. C’est dans cette chanson (dont la tonalité est la plus rurale de toutes) sûrement qu’Alka Yagnik interprète le mieux dans Ashoka. Quant à Shaan, il y apporte toute sa bonne humeur : voilà un festival coloré et qui donne la pêche.

Ainsi, la bande son d’Ashoka constitue une grande réussite, sans être parfaite, surtout à cause du premier morceau dont la qualité est un peu en deçà du reste. Tous les chanteurs y apportent leur talent avec des voix sonnant justes. Il n’en reste pas moins que la multiplicité des instruments traditionnels d’Asie du Sud créent une musique superbe et diversifiée même si la composition d’Anu Malik reste assez homogène.


[1La version longue, dont on parle ici, n’est en revanche pas présente dans le film où Chitra chante en solo. En fait, il s’agit exactement de la même version mais sans la voix d’Abhijeet.


Merci à Patthar pour sa contribution à Fantastikindia !

Commentaires
3 commentaires