]]>

Au pays de Bollywood

Publié dimanche 25 mai 2014
Dernière modification dimanche 1er juin 2014
Article lu 478 fois

Par Brigitte L. K.

Dossier A la découverte du cinéma indien
◀ Mais qui est la star ???
▶ Censure dans le cinéma hindi

Que fait une fan de cinéma indien, une fois arrivée à Bombay ? Elle visite les grands studios mythiques de Bollywood !

Bombay ! Les films aux millions de spectateurs ! Les stars glamours d’Inde ! Kareena Kapoor, Kajol, Rani, Madhuri Dixit : stars internationales dans toute l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique ! Les voir enregistrer un clip, un item number pour un futur film, une danse sur un plateau de télé ! En toute discrétion ! Au fond de la salle, derrière des kilomètres de câbles, de caméras, de projecteurs ! Quelques minutes le la magie cinématographique saisie sur le vif, en live !
J’étais disponible pour tout voir et tout observer, capter les instants exceptionnels créés par l’usine à rêves !

Film City me voilà !
Plus facile à dire qu’à faire ! Sans introduction ou sans rendez-vous préalablement annoncé à l’accueil, on ne rentre pas. C’est la réalité ! En tous cas, ce fut ma réalité ! Les instructions sont strictes : seules les personnes introduites par les producteurs, les réalisateurs et des acteurs connus peuvent passer et celles bien entendu qui travaillent sur un film.

Évaporés mes fantasmes de me faufiler sur les plateaux comme quand on dévore les making of ou bien les scènes coupées dans les bonus des dvd. Les temps ont changé. Il n’est plus question de laisser se diffuser des images ou des vidéos non contrôlées par la maison de production.
J’avais vite abandonné mon rêve d’admirer les yeux de braise de Vidya Balan et Priyanka Chopra sous les projecteurs mais j’avais encore un petit espoir. En révisant mes critères, j’ai pu avoir l’appui de quelques connaissances et amis et voici quelques photos.

Parenthèse importante : pour nous occidentaux, voir la superbe crinière de Kareena Kapoor s’envoler dans Khabi Khushi Kabhi Gham alors qu’elle est dans son salon où toutes les fenêtres sont fermées est source d’amusement et d’incompréhension ! Ne riez plus en voyant ces scènes, s’il vous plaît ! Il fait terriblement chaud à Bombay. Tenez compte du fait que les studios sont rarement climatisés. Comment fait-on travailler des équipes pendant 12h par jour dans la chaleur ? On installe d’énormes ventilateurs. Le fin du fin permet de donner une touche encore plus glamour aux cheveux de nos héros et héroïnes préférés.

Filmistan, Kamalistan, Film City , Mehboob Studio et Yash Raj Studio vous rappellent des génériques de films mythiques ? Voici un petit voyage en images.

Yash Raj Studio

Je voulais le garder pour la fin mais je préfère vous livrer de suite le meilleur des studios de Bollywood !

Le saint des saints m’est ouvert pour dix minutes de visite ! Yash Raj studio ! Derrière de hauts murs bien cachés, sont installés des locaux de plusieurs étages modernes, hyper organisés, climatisés.
Non seulement des salles de montage, mixage, sonorisation, mais bien sûr des studios sophistiqués disposant des dernières technologies.

JPEG - 176.4 ko
Hall d’entrée des studios Yash Raj
JPEG - 150.1 ko
Statue de Yash Chopra
JPEG - 171.1 ko
Photos des films à succès du studio, dans l’escalier

Nous sommes en pré-lancement du prochain blockbuster Dhoom 3 ! Immense affiche dans le hall ! On ne présente plus Aamir Khan, Abhishek Bachan, Uday Chopra, Katrina Kaif en plein lumière et en format géant pour le futur hit du box office.

Le premier étage comporte quatre loges consacrées en permanence à des acteurs. On les nomme la liste A des acteurs : Amitabh Bachchan, Shah Rukh Khan, Salman Khan, Aamir Khan. Les plannings des tournages peuvent conduire ces méga stars à faire une publicité le matin, une scène de film et ensuite un doublage. En conséquence, elles sont reçues avec les égards dus à leur rang, soit une salle confortable, climatisée où leurs coiffeurs et maquilleurs ont déjà tout prévu. Leurs vans de repos ne sont plus nécessaires pendant ces périodes de shooting.
Qui a comme chiffre fétiche 5 ? Des voitures immatriculées 555 circulent à Bombay, à qui appartiennent -elles ? Shah Rukh Khan. Voici deux photos de la loge numéro 5.

Le second étage comporte les loges des acteurs de la liste B et le troisième étage a les loges pour ceux de la liste C, au quatrième se trouve la salle de répétition de danse.
Comme on le sait, les tournages s’enchaînent toute l’année avec 4 à 8 chansons dansées par film. Le fameux espace de répétition de danse est immense et peut recevoir plusieurs dizaines de danseurs à la fois pour les préparations minutieuses des chorégraphies :

JPEG - 130.2 ko
Studio de répétition de danse

Un spot nécessite une équipe de 50 personnes environ. Par exemple, KBC (Kaun Banega Crorepati, "qui veut gagner de millions ?") a une équipe de 75 membres. En revanche, un long métrage engage 250 personnes en moyenne. Il y a une cafétéria, des studios d’enregistrements (doublage, mixage du son…), la post -production dispose même d’une petite salle de cinéma mais tout étant occupé ce jour là, je n’aurai pas l’opportunité d’y jeter un coup d’œil ! Dommage !

Film City

Film City dans le quartier de Goregaon, au nord de Bombay, est un immense complexe de plusieurs hectares avec des espaces verts, une vingtaine de bâtiments de tournage, des bureaux de production, des salles de montage, une école de cinéma : Whistling Woods International Institute for Films, Media, Animation & Media Arts (très réputée et très chère).
Véritable usine avec tous les corps de métiers réunis : charpentiers, peintres, électriciens, cuisiniers, maquilleurs, coiffeuses, réalisateurs, cameramen, preneurs de son, éclairagistes, chorégraphes….. On m’annonce que le lendemain Amitabh Bachchan sera sur un tournage, seulement je n’aurai plus l’autorisation d’y entrer ! Une occasion s’évanouit de nouveau.

Filmistan

Je n’ai pu accéder qu’aux espaces périphériques car Salman Khan était en train de tourner. Interdiction de s’approcher car aucune photo n’est permise. En voyant certains grands espaces de verdure avec leurs pelouses bien entretenues, je revoyais certains films des années 60 ou 70 où les scènes romantiques sont toujours sur des pelouses verdoyantes avec des arbustes et des profusions de fleurs.

Kamalistan, Kamal Amrohi Studio

On me dit que ces décors en pleine construction serviront au prochain film d’Ajay Devgan, Action Jackson.
Le mur de la prison m’a surprise et je me suis aussitôt remémoré le fameux film de Madhuri Dixit, Anjaam. Certains espaces sont aussi des lieux de vie pour les artisans qui restent sur place pour préparer les scènes de tournage dans des délais très courts.

JPEG - 176.7 ko
Notre reporter dans l’exercice de ses fonctions

Mehboob Studios

Ils se situent dans le quartier de Bhandra : je n’ai pu photographier que le panneau d’entrée. Aucun journaliste n’entre sans invitation, et en plus, on me dit que Shah Rukh sera présent le lendemain. Pas question d’y avancer un orteil. J’avoue que c’était peut-être un des studios qui me tenait le plus à cœur à cause de tous les grands classiques tournés ici. Mother India et le génial Kaagaz Ke Phool de Guru Dutt sont sortis de ces murs et des mains de créateurs exceptionnels. Sacrées références !

Conclusion

Cet envers du décor m’a captivée et j’aurais aimé assister à des tournages avec des metteurs en scène connus ou mes acteurs de prédilection. Ce voyage court et intense m’a permis de rêvasser aux scènes de mes films préférés, que je verrai avec un autre regard à mon retour. Cependant, ce n’est pas le temps de la nostalgie. Bollywood est en pleine marche en avant pour divertir, créer, faire danser et chanter son public, alors j’ai suivi son mouvement rythmé et dynamisant.

PS : Il paraît que les studios de cinéma de Hyderabad sont gigantesques, avec une vraie gare à l’intérieur ! Prochaine étape ?


Brigitte Leloire Kérackian (novembre 2013, Bombay, Inde)

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie