]]>

Badjis

Publié mardi 3 juin 2008
Dernière modification samedi 8 mars 2014
Article lu 1723 fois

Par Guiridja

Dossier Snack
◀ Samossas
▶ Gol Gappa

Rajini powaaa ! (hum, c’était ma minute "Guiri fan de Rajini la super star")

Les badjis sont des snacks salés très répandus dans toute l’Inde et très appréciés des Indiens. Ils peuvent se manger comme collation ou en accompagnement d’un repas.

Pour 6 personnes, il faut :

Pour la pâte :

  • 500 g de farine de pois chiche
  • 1 grand verre d’eau
  • 1 cuillère à café de sel
  • ½ cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de piment en poudre
  • le jus d’un quart de citron

Pour les badjis :

  • 3 œufs durs
  • 1 aubergine
  • 1 banane plantin
  • 1 oignon
  • 1 patate douce
  • 6 piments d’Espagne

Pour la cuisson :

  • 1 wok (ou une casserole)
  • 2 L d’huile pour friture (huile d’arachide si possible)
  • 1 grand saladier
  • 1 écumoire
  • 1 rouleau de papier essuie-tout
  • 1 passoire
  • 1 couteau pointu
  • 1 fourchette

Préparation de la pâte :

Dans le saladier, verser la farine de pois chiche, la levure, le sel et la poudre de piment.

Bien mélanger le tout (La farine de pois chiche a tendance à avoir des grumeaux. Si vous pouvez, passer la farine au tamis pour éviter de retrouver les grumeaux dans la pâte à badjis).

Une fois que le tout est bien mélangé et qu’il n’y a plus de grumeaux de farine de pois chiche, verser le verre d’eau.

Mélanger à nouveau puis verser le jus de citron dans la préparation.

Mélanger encore une fois la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien homogène puis la réserver (Vous pouvez utiliser un fouet ou un batteur électrique pour mélanger la pâte).

Préparation des légumes et des oeufs :

Retirer la peau de la patate douce puis la couper en rondelle d’1 à 2 mm d’épaisseur. Faire de même pour l’oignon et l’aubergine (garder la peau de l’aubergine).
Pour la banane plantain, il n’est pas nécessaire de retirer entièrement la peau, il suffit de retirer les parties abîmées puis de diviser la banane plantain en quatre tronçons, puis de les recouper en tranches d’1 mm d’épaisseur dans le sens de la longueur.
Pour les piments, faire des entailles afin d’éviter qu’ils éclatent lors de la cuisson et qu’il y ait des éclaboussures d’huile bouillante partout.

Couper les oeufs durs délicatement en quatre afin d’éviter que le jaune ne s’émiette et ne se décolle du blanc.

Eviter de faire des tranches trop épaisses car sinon vos badjis vont « boire » l’huile et ils seront indigestes, éviter aussi de les couper trop fin car sinon ils vont brûler et vous ne sentirez même pas le goût des légumes.

Cuisson des badjis :

Dans le wok, faire chauffer l’huile (pour savoir si l’huile est prête, mettre quelque gouttes de pâte dans l’huile et voir si elles remontent vite à la surface. Si oui, l’huile est bien chaude et vous pouvez commencer la cuisson des badjis).

Pour les aubergines :

Mettre les tranches d’aubergines dans la pâte puis, avec la fourchette, sortir de la pâte une tranche et la laisser égoutter.
Une fois qu’il n’y a plus de surplus de pâte, mettre la tranche d’aubergine dans l’huile à l’aide de la fourchette.

Les badjis d’aubergines sont cuits lorsqu’ils prennent une belle couleur dorée.

Une fois que les badjis sont cuits, les placer dans la passoire que vous aurez préalablement recouverte de papier essuie-tout. (si vous faites trop cuire vos badjis, ils seront amers, et si vous ne les laissez pas assez cuire, ils auront le goût de la pâte crue, ce qui n’est pas très bon non plus).

Pour les oeufs :

Mettre délicatement dans la pâte une tranche d’œuf (faire attention à ce que le jaune ne se décolle pas du blanc).

Avec la fourchette, recouvrir de pâte la tranche d’œuf.

Prendre délicatement la tranche d’œuf avec la fourchette et la mettre dans l’huile.

L’œuf étant un peu « lourd », la tranche aura tendance à se coller dans le fond du wok, auquel cas il faudra la décoller doucement afin qu’elle remonte à la surface de l’huile.

De même que pour les badjis d’aubergines, les badjis d’œufs sont cuits lorsqu’ils prennent une belle couleur dorée.

Pour les piments :

Faire de même que pour les aubergines et les oeufs, tremper les piments dans la pâte puis les mettre dans l’huile.
Les retirer de l’huile lorsqu’ils sont dorés.

Pour la banane plantain :

Faire de même que pour les piments.

Pour la patate douce :

Faire de même que pour les piments et la banane plantain.

Pour l’oignon :

Faire de même que pour les autres ingrédients, mais bien mélanger les oignons dans le restant de pâte pour éviter de gaspiller la pâte à badji.

les badjis ne se conservent pas bien, il est donc préférable des les manger bien chauds le jour-même. Si vous les gardez pour le lendemain, les badjis risquent de devenir mous, il faudra les passer à nouveau dans l’huile pour leur redonner leur croquant.

Variante :

Les badjis peuvent également se faire avec des crevettes et des poissons de friture. Sinon, pour ceux qui préfèrent les badjis aux légumes, vous pouvez en faire avec presque tous les légumes que vous voulez. Par exemple avec des choux-fleurs, des pommes de terre, des carottes, des fleurs de courgettes, des feuilles d’épinards, etc.

Pour ceux que ne mangent pas pimenté, vous pouvez réduire la dose de piment, bien entendu.

Bon app’ !


Les photos ont été prises et le produit final a été goûté, et certifié conforme au goût escompté, par ma petite reporter photo : Tohru ^^

Commentaires
10 commentaires