]]>

Big B est à Paris ! Salon du cinéma - Inauguration

Publié samedi 22 janvier 2011
Dernière modification dimanche 23 janvier 2011
Article lu 685 fois

Par Gandhi Tata, Soniya

Dossier Salon du Cinéma 2009 à Paris
◀ Big B est toujours à Paris ! Salon du cinéma - Master Class

Amitabh Bachchan aime Paris. Cela fait pratiquement 2 ans jour pour jour depuis la venue de Big B dans la capitale à l’occasion du Salon du Cinéma, dont la star incontestée du cinéma Indien était l’un des invités de marque, et qui avait fait se déplacer en nombre les fans de cinéma indien.
Fantastikindia a pensé que c’était le moment idéal pour vous faire revivre l’événement, et compléter ainsi notre dossier "Big B à Paris", après le récit de son inoubliable récital de poésie en juin dernier.
Reverrons-nous M. Bachchan à Paris cette année ? Nous l’espérons ! En attendant… séquence rétro pour les malheureux qui l’auraient loupé et les fans nostalgiques de cette rencontre exceptionnelle avec Amitabh Bachchan !

Nous l’attendions avec excitation depuis que nous en avions eu la confirmation officielle : Amitabh Bachchan serait à Paris en janvier pour la troisième édition du Salon du Cinéma, et Fantastikindia était bien décidé à être présent à cet événement !

Jeudi soir 17h : c’est l’heure H annoncée pour la conférence de presse de la star Amitabh Bachchan. L’équipe de Fanta-i s’installe dans la petite alcôve qui va servir de décor à cette réunion : l’endroit n’a rien à voir avec les salles de conférence comme on en voit à Cannes, et les journalistes présents font plus partie de la "presse spécialisée Inde et cinéma indien" que des grands chaînes de télévision ou magazines de cinéma français. Quand cet immense acteur aura-t-il en France l’attention qu’il mérite de la part des médias populaires ? Notre enthousiasme reste quand même à son comble, et bientôt apparaît M. Amitabh Bachchan, tout en hauteur et en décontraction avec son bombers marron, qui s’installe face à nous à une petite table. A ses côtés, un jeune homme blond fera office de traducteur. Souriant, très pro, charismatique, Amitabh répond patiemment à nos questions et offre parfois son beau sourire ou son meilleur profil à nos photos :



Lorsque la conférence de presse prend fin, le fan (gentiment) hystérique qui sommeille en chacun des journalistes présents ce soir-là prend le dessus : tout le monde se précipite vers la star pour avoir une photo en sa compagnie ou un autographe. Les initiés reconnaîtront des morceaux de bras de membres de la fanta-team dans les photos ci-dessous (plus impressionnés qu’hystériques, suis-je dans l’obligation de préciser) :




Nous nous retrouvons tous sous la Grande Halle de La Villette pour patienter jusqu’à la soirée d’inauguration. A l’ouverture des portes, nous retrouvons Amitabh sur le tapis rouge du photo call, et malgré sa hauteur, on peut facilement le perdre derrière la haie des photographes :


Quelques instants après a lieu au Grand Forum l’inauguration officielle de la 3ème édition du Salon du Cinéma, en présence entre autres des fondateurs et organisateurs du Salon, de Jean-Pierre Jeunet, parrain de cette édition, de l’ambassadeur de l’Inde et de l’invité d’honneur Amitabh Bachchan : lorsque celui-ci prend la parole, c’est un plaisir de l’écouter et sa voix profonde nous fait frissonner.




La star nous étonne encore par son charisme et son humilité. Amitabh Bachchan nous avoue qu’il s’est souvent demandé pourquoi le cinéma indien était si populaire, question qu’il a posée à son père Harivansh Rai Bachchan, célèbre poète indien, mais aussi à une personne rencontrée lors d’un festival en Russie. Son père lui a répondu que c’était parce que "le cinéma indien rendait une justice poétique en 3 heures", le Russe parce que "en sortant de la projection d’un film indien, il avait un sourire sur le visage et une larme séchée sur la joue". Deux définitions parfaites, non ?


Dernière étape de notre soirée, la première projection officielle de The Last Lear en France. Quand, sous la Grande Halle de la Villette, les invités de la soirée d’inauguration se pressent autour du buffet dans l’espoir d’attraper une coupe de champagne ou déambulent entre les différents stands du Salon, il est temps de prendre place dans la salle de projection, qui se remplit lentement (sûrement à cause de la quête de la coupe de champagne évoquée ci-dessus). Mais la salle est pleine quand Amitabh monte sur la scène entouré de Martine Armand, que nous connaissons bien grâce à l’Eté Indien du musée Guimet, et du producteur Subho Bhattacharjee, invité également de la thématique indienne. Amitabh dit encore quelques mots, et l’on retient la phrase du producteur Subho Bhattacharjee lorsqu’il nous dit qu’en Inde, on devient producteur POUR faire un film avec Amitabh Bachchan.



La projection commence avec un intéressant reportage sur la carrière de l’acteur et sur l’importance prise par la star dans le cœur de la population indienne en quarante ans de carrière, ponctué d’interviews de célébrités comme Salman Rushdie.

Nous ne sommes pas restés pour la projection de The Last Lear, mais je peux vous assurer que chaque membre de Fantastikindia est reparti ce soir-là conscient de sa chance d’avoir rencontré l’immense acteur Amitabh Bachchan et d’avoir été irradié par la classe de la plus grande star de cinéma au monde.


La seconde journée d’Amitabh Bachchan au Salon du Cinéma de Paris, c’est par ici !

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie