]]>

Bilan de l’Année 2005 Bollywood (2) : Les déceptions !

Publié samedi 28 janvier 2006
Dernière modification dimanche 29 janvier 2006
News lue 1811 fois

Par Ganesh

Rubrique News
◀ Bollywood Week : SRK à Paris
▶ Oscars : Paheli non nominé

Cote en baisse

L’année 2005 a vu un complet revirement dans l’attitude du public indien. Les films d’action qui trustaient les premières places l’année dernière (12 films dans le top 20) ont perdu de leur superbe. Un seul film dans le top 20, Dus, a réussi à se hisser à la 10ème place du classement. Et encore, s’il est parvenu à rentrer dans ses frais, il le doit essentiellement à l’énorme succès de sa bande originale (aux chansons Dus Bahane et Deedar De entre autres) et à un démarrage du tonnerre la première semaine avant de s’écrouler en deuxième semaine dû à un bouche à oreille calamiteux.
Les films romantiques et les drames familiaux connaissent eux aussi le même sort en Inde, à un degré moindre certes. Waqt et Salaam Namaste s’avèrent être les plus chanceux même s’ils sont loin des recettes espérées par les distributeurs et les producteurs sur le territoire indien. Les seuls autres films romantiques qui ont été assez appréciés par les spectateurs sont Parineeta et Lucky. Dans l’ensemble, ces films ont uniquement marché dans les grandes villes (multiplexes) et doivent, en grande partie, leur classement parmi les succès de l’année aux NRI.

Les films en costumes sont boudés

L’année 2001 restera comme une année bien mystérieuse. Elle a vu le succès de deux films en costumes (Lagaan, Gadar), en général peu appréciés des Indiens depuis les années 80. Les producteurs, pensant avoir trouvé un nouveau filon, sortirent les années suivantes une bonne vingtaine de longs métrages pseudo historiques ou de romances non contemporaines (Asoka, Legend of Bhagat Singh ou encore Devdas, etc.). Bien mal leur en a pris, les échecs furent systématiques, et il a fallu se rendre à l’évidence : Lagaan et Gadar doivent leur succès à leur scénario patriotique et à leur B.O., et non aux tenues vestimentaires des acteurs ! Cette évidence est confirmée cette année par les échecs commerciaux des films en costumes. Que dis-je, échecs ! Non, on peut parler de désastres commerciaux pour certains d’entre eux. Ainsi Kisna,Taj Mahal (deux des plus gros budgets de l’année) et Bose ont été boudés par le public indien et se sont plantés misérablement dès la première semaine. L’autre énorme déception de l’année est sans doute Mangal Pandey. Malgré un démarrage historique (19 crores en une semaine), le film finit par s’écrouler dès la 2ème semaine pour finir aux alentours de 30 cr de recette. Loin, très loin des retombées espérées par les distributeurs et les producteurs. Ceux-ci ont aussi été déçus par les recettes indiennes d’une autre production, Paheli. Shah Ruck Khan nous avait habitués à des scores bien plus élevés que les 12 crores de recette de son conte romantique. Fort heureusement pour lui, le film a bien marché à l’étranger, permettant de rentrer dans ses frais.

Sources : Sify, Indiaglitz, Apunkachoice

À suivre, Bilan de l’année 2005 (3) : Kollywood et les autres

Commentaires
Pas encore de commentaires