]]>

Bilan de la distribution de films indiens en France en 2013 1/2

Publié vendredi 5 décembre 2014
Dernière modification samedi 10 décembre 2016
Article lu 661 fois

Par Marine

Dossier Bilan de la distribution de films indiens en France en 2013
▶ Bilan de la distribution de films indiens en France en 2013 (...)

Avec de plus en plus de sorties de films indiens en France, Fantastikindia a décidé de dresser le bilan de la distribution de films indiens en France en 2013. Cette étude se présente en deux parties. La première que voici va présenter les films concernés et en dresser le box-office.

Depuis quelques années, la distribution de films indiens a connu un nouvel élan avec l’apparition sur le marché français de nouveaux distributeurs. Avec un total de 53 films distribués sur l’année 2013 (soit près d’un par semaine), le bilan est d’ores et déjà positif pour les fans. 52 de ces films ont été distribués par quatre distributeurs spécialisés dans le cinéma indien [1], par ordre alphabétique : Aanna Films, Ayngaran International, BR Films France et Night ED Films. Le dernier film, The Lunchbox, a été distribué par Hapiness Distribution, entreprise principalement axée sur la découverte de nouveaux réalisateurs et le cinéma du monde.

The Lunchbox

Avec un total avoisinant les 605 000 entrées pour le cinéma indien en 2013, on pourrait déjà s’étonner et se réjouir de chiffres si positifs. Relativisons tout de suite, à lui seul The Lunchbox représente 500 000 entrées. Ainsi, dans la suite de cette étude, nous exclurons The Lunchbox de toutes les statistiques comprenant le nombre d’entrées comme variable, pour ne pas fausser les résultats. Par contre, nous le conserverons pour les statistiques qualitatives (genre, langue, etc.). Ceci étant dit, penchons-nous un moment sur son cas. Tout d’abord, le film a été présenté au festival de Cannes en 2013, puis a été projeté au festival Extravagant India, où son acteur principal Irrfan Khan était présent. C’est en décembre 2013 que le film est ensuite entré dans les salles obscures, bénéficiant déjà d’un excellent bouche à oreille. Dites à quelqu’un que vous êtes fan de cinéma indien, il y a une chance sur dix pour qu’il vous réponde « ah oui, j’en ai vu un très bien avec des bicyclettes et de la cuisine ». Et autre chose très importante également, Hapiness Distribution dispose de moyens plus importants que les petits distributeurs spécialisés dans le cinéma indien pour faire la promotion de ses films. Les parisiens se souviendront avoir vu les visages d’Irrfan Khan et de Nimrat Kaur un peu partout dans le métro.

Les distributeurs spécialisés dans le cinéma indien

Nous vous les avons présentés en introduction. Ils sont actuellement au nombre de quatre. Deux d’entre eux sont exclusivement orientés vers le cinéma tamoul : Ayngaran International et BR Films France. En 2013, ces quatre distributeurs ont donc fait, réunis, près de 105 000 entrées et une moyenne de 2 019 places par film. Ce sont Aanna Films et Ayngaran International qui ont distribué le plus grand nombre de titres avec respectivement 20 et 19 films. Comme nous pouvons le voir, à eux deux ils représentent plus de 70% de la distribution de films indiens en France pour 2013, loin devant BR Films France et Night ED Films, et totalisent près de 90% des entrées.

Le box office des films indiens en France

Nous l’avons dit plus haut, la moyenne est d’environ 2000 entrées par film. Mais en utilisant d’autres outils statistiques, nous avons d’autres chiffres qui illustrent la disparité de "succès" des films indiens en France.
Sans compter The Lunchbox, 50% des films totalisent plus de 687 entrées (la médiane). Et si le maximum des entrées est de plus de 14 000, une fois passés les 10% des films les plus vus en France, on divise ce chiffre par deux. Pour le dire autrement : 90% des films indiens en France ont fait moins de 6 200 entrées. Et 25% des films ont fait moins de 700 entrées.

JPEG - 163.5 ko
Le chiffre indiqué entre parenthèses dans la colonne "box office indien" correspond à la place du film dans le classement général des films hindis

N’ayant pas de chiffres fiables pour déterminer quel est le box-office indien des films tamouls, nous regarderons juste le box-office indien des films hindis que Mel a compilé. Il faut cependant préciser que le mode de calcul pour les deux classements est différent, puisque les indiens ne se basent pas sur le nombre d’entrées et donc que de nombreux facteurs interviennent comme les budgets du film et le prix du billet.
Si on regarde donc les 11 films hindis distribués en France, la chose la plus frappante est bien sûr la différence de classement de The Lunchbox en France et en Inde. Sur le sous-continent, The Lunchbox n’est arrivé que 40e du classement général. Ce n’est pas très étonnant. The Lunchbox est considéré comme un "film d’auteur" et il a bénéficié d’une sortie plus minimaliste en Inde qu’un blockbuster comme Dhoom 3. Cependant pour un film de ce calibre, le score indien est plutôt une réussite. Sinon, on assiste à quelques différences, mais l’ordre général est plutôt le même : on repère les mêmes groupes. En France, Chennai Express et son King ont battu Dhoom 3 et Aamir Khan, à l’inverse de ce qui s’est passé en Inde. Ensuite, Krrish 3 qui atteint quand même la 4e place en France (3e sans The Lunchbox) malgré son statut de films de science-fiction indien qui aurait pu très mal passer auprès du public français, est battu par Ram Leela dans l’Hexagone. Ce dernier n’est pourtant que 6e du box office indien, derrière Yeh Jawaani Hai Deewani, plus à la traîne chez nous (6e seulement en France).

Les films qui ont le mieux marché

Alors quel est donc le top trois du box-office pour 2013 ? Toutes langues confondues, ce sont donc les trois films suivants qui montent sur le podium.

  1. Chennai Express [Aanna Films] avec plus de 14 000 entrées.
  2. Thalaiva [Ayngaran International] avec près de 13 000 entrées.
  3. Dhoom 3 [Aanna Films] avec près de 11 500 entrées.

Ces trois films étaient projetés avec des sous-titres français (vostfr). Deux étaient en hindi et l’autre en tamoul, mais tous les trois avaient à l’affiche des stars masculines à gros potentiel marketing. Pour Chennai Express, il s’agit de Shah Rukh Khan. L’acteur est venu en France à plusieurs reprises (festival de Cannes, Bollywood Week, musée Grévin) et a reçu en 2014 la Légion d’Honneur. Il n’est pas nécessaire d’être un fan hardcore de cinéma indien pour le connaître. Pour Dhoom 3, c’est Aamir Khan. Son film Lagaan a eu un beau succès en France lors de sa sortie et même s’il est moins connu chez nous que le précédent, ses fans s’attendent toujours à des merveilles chaque fois qu’il fait un film. Pour Thalaiva, la star est Vijay. C’est peut-être l’acteur tamoul ayant le plus gros fanclub dans la communauté tamoule en France. Ces trois films avec leur casting poids lourd représentent également en Inde de grosses sorties et de grosses recettes. Ainsi, comme le présentait Mel dans son box-office 2013 du cinéma hindi : Dhoom 3 était le plus gros succès de l’année, devant Chennai Express (oui, en France, entre SRK et Aamir, c’est SRK qui a gagné).


[1Que vous retrouverez sur la page de nos partenaires.


Détails techniques
-La présente étude ne prend pas en compte les films n’ayant été projetés que dans le cadre de festivals comme Extravagant India, le FFAST ou l’été indien du Musée Guimet. Sauf si ces films ont ensuite été distribués en salles comme The Lunchbox.
-Pour les films dont l’exploitation a commencé en 2013 et s’est poursuivie en 2014, nous avons utilisé les chiffres sur toute la période d’exploitation (2013 et 2014).
-Il y a des données qui n’ont pas été prises en compte dans cette étude : le nombre de séances, la taille des salles, l’existence de séances en province ou non.
-Les chiffres que nous avons utilisés pour réaliser cette étude sont ceux qui nous ont été communiqués par les distributeurs. A l’exception de The Lunchbox pour lequel nous avons pris la fourchette officielle, le cas étant de toute façon à part.
-Si nous avons pu comparer le classement français des films hindis au classement indien, cela ne nous est pas possible pour les films tamouls car nous n’avons pas de chiffres fiables du box-office tamoul.
-Sur les termes utilisés : vostfr : version originale sous-titrée en français. vosta : version originale sous-titrée en anglais. vo : version originale (sous entendu « sans sous-titres »).

Commentaires
3 commentaires