]]>

Billa (1980)


Année1980
LangueTamoul
GenresPolar, Classique
RéalisateurR. Krishnamurthy
Dir. PhotoG. Or. Nathan
ScénaristeSalim-Javed
ActeursRajinikanth, Helen, Sripriya, K. Balaji
Dir. MusicalM. S. Viswanathan
ParolierKannadasan
ChanteursS. P. Balasubrahmanyam, Vani Jairam, Malaysia Vasudevan, L. R. Eswari
ProducteurSuresh Balaje
Durée165 mn

Bande originale

My Name Is Billa
Iravum Pagalum
Veththalaya Pottendi
Nattukulla Enakkoru
Ninnaithale Inikkum Sugame

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Guiridja - le 23 septembre 2008

Note :
(8/10)

Article lu 1074 fois

Galerie

Avec les récents remakes de Don au nord de l’Inde et de Billa au sud, il est intéressant de se pencher un peu sur les versions originales de ces deux films mythiques à l’aube des années 80.

A noter tout d’abord que Billa, production tamoule de 1980, est le remake de Don, film hindi sorti deux ans plus tôt. Et si Don a confirmé l’importance d’Amitabh Bachchan dans le star-system de Bollywood, Billa a profondément marqué la carrière de Rajinikanth.

Billa

Il n’est pas vraiment nécessaire de se pencher outre mesure sur l’histoire, qui est exactement la même que celle de Don ; il en va de même pour le découpage des scènes, la place des chansons, etc. La seule petite différence, mais qui me semble de taille, est la présence de Manorama dans le rôle de l’amie du villageois.

Manorama et le villageois Raju

Billa est clairement une production des seventies, de ce fait il en émane toute l’esthétique "pattes d’eph’". Une sensibilité à un genre et à une période, qui varie avouons-le, en fonction du spectateur. Mais on ne peut pas dire que le film en souffre car bien que l’histoire se déroule il y a trente ans, elle n’est pas autant attachée à son époque que Disco Dancer par exemple.
Le film offre à Rajiniknanth la possibilité de jouer un double rôle (comme dans son film Pokiriraja). En effet, il incarne le terroriste international glacial et cruel, mais également le villageois naïf et généreux. Cette interprétation de deux personnages lui permet d’exploiter plusieurs facettes de son jeu d’acteur, car si Rajini jouait à ses débuts des rôles négatifs (avec entre autres comme partenaire Kamal Hassan), il excellait aussi dans la comédie. Ici ce double emploi lui va à ravir.

L’héroïne sans être transcendante se défend bien, même si elle souffre de la comparaison avec Zeenat qui resplendissait dans le rôle de la belle et froide Roma.

Les seconds rôles quant à eux sont assez caricaturaux (inutile d’être un fin psychologue pour deviner qui sont les "méchants méchants") mais cela ne perturbe en rien le film. Finalement, une fois entré dans l’histoire et accoutumé au style disco funky, Billa ne déçoit pas.
Côté musique, rien de bien exceptionnel, elle reste toutefois d’assez bonne facture et on se surprend à fredonner My name is Billa bien après le générique de fin !

On peut aisément comprendre pourquoi ce film a été si marquant pour toute une génération, il est comparable aux "007" qui ont tant marqués les carrières de Sean Connery et autres acteurs aux rôles musclés bien caractéristiques.
Pour conclure, Billa a certes un peu vieilli, mais reste un divertissement répondant aux critères des bons masalas du sud de l’Inde, un cran légèrement au-dessus tout de même… Bref, laissez-vous entraîner par le film et vous passerez un agréable moment !

Commentaires
2 commentaires