]]>

Bipasha Basu

Fonction : actrice
Surnom : Bips
Née le : 7 janvier 1979 (39 ans)
à : New Delhi (Delhi)
Nationalité : indienne
Famille : célibataire, entretient une relation avec l’acteur Harman Baweja.

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
Liens : site officiel
La biographie de Fantastikindia

Par Madhurifan - le 7 janvier 2010

Dernière mise à jour le 23 août 2014

Article lu 3834 fois

Galerie

Dans le monde enchanté de Bollywood, les beautés féminines sont de toutes sortes : beauté distante à la Aishwarya Rai, beauté de Madone à la Rani Mukherjee, beauté mutine et épicée à la Kajol, beauté discrète à la Tabu, et bien d’autres encore. Bipasha Basu fait partie des beautés somptueuses et sportives. Et pourtant, au départ…

Bipasha Basu naît le 7 janvier 1979 à Delhi. Ses parents, originaires du Bengale, auront 3 filles : Bidisha, Bipasha et Vijayeta. Bipasha signifie littéralement "désir sombre profond" (deep dark desire en version anglaise), dit-elle avec une grimace. Effectivement, ça ne doit pas être un nom facile à porter, même si c’est, plus poétiquement, le nom d’une rivière, la rivière Beas, située au Penjab et affluent de l’Indus, dont le nom sanskrit, bien plus flatteur, est Vipasha (le briseur d’esclavage). Le séjour à Delhi est court et toute la famille repart vers Calcutta alors que Bipasha est très jeune.

Enfant, elle se trouve petite, trop ronde et la peau trop sombre. Ses camarades se moquent d’ailleurs d’elle à cause de cela. Des trois filles Basu, c’est Bidisha, la plus âgée, qui est la plus jolie car elle est grande et a la peau claire. C’est vers elle que les regards se tournent.

Bipasha fait ses études au Bharatiya Vidya Bhavan. Cette institution fait partie d’un groupe très important (117 centres en Inde) qui affirme mettre l’accent sur la culture et les arts. C’est une excellente élève. Elle est première dans presque toutes les matières. En fait c’est normal car elle adore les études et rêve de faire médecine. Selon la légende (qu’elle confirme elle-même), elle renoncera à cette vocation le jour où elle devra disséquer un rat. L’un de ses regrets reste de ne pas avoir pu poursuivre ses études plus longtemps, sa carrière de mannequin coupant net son élan.

Elle a beau être une petite fille au physique commun, avec l’âge, son apparence change. Elle devient plus grande et plus fine. Un jour, à l’âge de 16 ans, elle rencontre dans un hôtel de Calcutta Mehr Jessia. Mehr a été élue miss India en 1986, est devenue top-model et a fondé sa propre agence de mannequins (accessoirement, elle épousera Arjun Rampal). Elle suggère à Bipasha de tenter le concours de mannequins "Godrej Cinthol Supermodel". Comme dans un conte de fées, Bips remporte la compétition. Elle commence alors à participer à des défilés de mode qui la font voyager autour du monde. En dehors de ses voyages à l’étranger, elle passe son temps entre Delhi et Mumbai, qui est son port d’attache. Elle y vit dans des meublés, souvent partagés avec d’autres mannequins (filles, cela va sans dire). Cette absence de maison "à soi" est pour elle assez difficile à vivre et elle sera soulagée lorsqu’elle pourra acheter son propre appartement.

En décembre 1996, elle a presque 18 ans. Elle signe un contrat avec la prestigieuse agence américaine Ford et commence à partager sa vie entre New York et Paris. Paris est la ville qu’elle préfère (Cocorico !). Même si elle n’a pas de relation amoureuse à ce moment, elle y apprécie l’ambiance. Voici ce qu’elle en dit : L’amour que j’ai reçu à Paris est quelque chose que je n’oublierai jamais. C’est un endroit que toute femme devrait visiter pendant qu’elle est jeune. A Paris, les hommes aiment les femmes et n’ont pas peur de le montrer. Ils flirtent sans honte, mais toujours de façon élégante et polie. Pour moi, des hommes ont chanté des chansons, ont offert des roses, et m’ont fait me sentir belle. J’aime garder en mémoire ce Paris, tel qu’il a été pour moi, même si je ne dois jamais y retourner. Magnifique, on se croirait dans Un Américain à Paris !

Sa carrière l’occupe à plein temps et elle passe sa vie au sein d’un petit groupe de top-models. C’est une période débridée, avec des soirées, des scandales et de l’animation en permanence. Ce style de vie luxueux présente des avantages mais par moments Bispasha n’a qu’une envie : se retirer dans sa chambre en attendant que ça passe.

Elle commence à s’ennuyer ferme et à en avoir assez de sa carrière de top-model. Mais que faire ? Elle envisage de reprendre ses études… ou d’ouvrir un restaurant !

C’est alors, en 2001, que vient la première proposition pour un film. Ajnabee, un thriller sulfureux d’Abbas-Mastan dans lequel Akshay Kumar joue son mari face au couple Bobby Deol / Kareena Kapoor. Il lui vaudra le Filmfare de la meilleure actrice débutante.

En réalité, Bipasha n’a jamais eu d’ambitions cinématographiques pour la simple raison que les canons du cinéma hindi de l’époque sont à la peau claire, ce qui n’est pas son cas. Mais elle a la chance de se trouver à un moment de l’histoire où le cinéma indien est en train de changer. L’image des femmes évolue et laisse plus de place aux peaux plus sombres. Bipasha représente un sorte de symbole de ce changement.

Elle est bien consciente que ce premier film lui a construit une image glamour et sexy. Une image qu’elle essaiera, en vain, de briser. Bipasha gère pourtant sa carrière avec sa tête, sur des critères précis. Elle n’accepte pas n’importe quel rôle et privilégie deux sortes de films. D’abord ceux dans lesquels elle a l’un des rôles principaux. Ça ne sera pas toujours un bon choix (Madhoshi, Chehraa), généralement faute de budget. Autres films qu’elle va privilégier, ceux dans lesquels elle ne fait qu’une apparition ou n’a qu’un petit rôle mais où elle croise de gros castings et de grands réalisateurs. Bips veut apprendre et connaître du monde. Elle va donc prendre soin d’éviter tous les rôles de deuxième plan, même avec des vedettes ou de bons réalisateurs. Elle refusera par exemple la première proposition de Madhur Bhandarkar, Police Force (trop d’héroïnes) mais tournera ensuite Corporate qui rentre dans ses critères (rôle principal).

Elle va aussi essayer de mélanger les genres et passer du thriller, généralement sexy, à la comédie, tout aussi sexy.

Mélange des genres et mélange des cinémas, elle va s’essayer aux cinémas non hindis : Takkari Donga (télugu, 2002), Sachein (tamoul, 2005), Sob Choritro Kalponik (bengali, 2009).

2006 va marquer le début d’une série de films à succès. Après des comédies légères (No Entry, Phir Hera Pheri), on réalise qu’elle est capable de tenir des rôles plus sérieux ou dramatiques (Corporate). Ses personnages vont devenir plus complexes et consistants (Race, Bachna Ae Haseeno, Aa Dekhen Zara).

Actuellement, elle a trouvé son rythme de croisière et apparaît dans 2 à 3 films par an.

En dehors de son Filmfare pour Ajnabee, elle a également gagné le Zee Cine Awards 2003 du meilleur couple pour Raaz (avec Dino Morea), le Global Indian Film Awards 2006 de la meilleure actrice pour Corporate et le Indian Style Diva 2006. Sans oublier sa seconde place sur la liste Asia’s Sexiest Women du magazine Eastern Eye.

Le succès de Bipasha tient sans doute, outre à son physique ravageur, à l’image de fille saine et sportive qu’elle dégage (elle ne rate jamais le marathon de Mumbai). Il tient peut-être aussi à ses amours avec Dino Morea (avec qui elle a tourné 5 films : Raaz, Gunaah, Ishq Hai Tumse, Rakht, Chehraa), puis avec John Abraham (6 films ensemble : Jism, Madhoshi, Aetbaar, Shikhar, No Smoking, Dhan Dhana Dhan Goal), qui défraient régulièrement les rubriques people des magazines et d’internet.

JPEG - 8.9 ko
Photo Fabien Charuau

A côté de sa carrière au cinéma, elle poursuit ses activités dans la publicité. On peut ainsi la voir dans des clips ou des photos pour les soins du corps (Alcome, Clinic All Clear, Fa Men), les bijoux et bagages (Gili, Aristocrat), les sports (Kinetic Flyte, Reebok), les aliments sans sucre (Sugar Free Gold), les jeux (Jump Mobile Games, Zapak Games). Au travers de ses choix, on peut constater qu’elle utilise chacun de ses métiers, pub et cinéma, pour consolider l’image qu’elle donne dans l’autre. Une stratégie qui semble bien lui réussir.

Pour finir, un petit inventaire de ses goûts.

  • couleur : le rose,
  • nourriture : biryani (mais elle ne mange plus de riz),
  • lieu : Paris,
  • livres : thrillers médicaux, John Grisham,
  • série télé : Sex and the City,
  • film non-indien : Le Parrain,
  • film indien : Jaane Bhi Do Yaaron (de Kundan Shah avec Naseeruddin Shah),
  • acteur indien : Aamir Khan,
  • acteur non-indien : Brad Pitt,
  • actrice : Katherine Hepburn,
  • musique : rock soufi, Atif Aslam (entendu dans Bas Ek Pal et Race),
  • sports : elle a joué au basket à l’école mais maintenant elle préfère le football.

Si vous pensez que Bipasha Basu est faite pour vous, vous pouvez toujours lui écrire chez son agent, Simone Sheffield (simone@canyonentertainment.com), qui est aussi l’agent d’Aishwarya Rai… et inviter l’équipe de Fantastikindia à la noce.

Son site officiel : http://www.bipashabasunet.com/

Commentaires
8 commentaires
Filmographie