]]>

Bollywood Day - 31 mai 2004 - Partie II

Publié vendredi 11 juin 2004
Dernière modification lundi 14 juin 2004
Article lu 383 fois

Par Angus, le rédacteur de l’ombre

Dossier Bollywood Day - Un mini festival
◀ Bollywood Day - 31 mai 2004 - Partie I
▶ Bollywood Day - 31 mai 2004 - Partie III

Pas de temps à perdre… téléphone, e-mails, discussions avec les amis, les collègues de travail… toute occasion est bonne pour informer de l’événement et convaincre le plus de monde possible, car comme le dit le dicton : plus on est de fous, plus on… Bolly ;o)

Mais ce n’est pas encore gagné : week-end de trois jours (que l’on imagine déjà ensoleillé), la soirée est prévue jusqu’à minuit alors que le lendemain il faut aller travailler (le samedi ou le dimanche aurait été une journée parfaite), le film Kabhi Khushi Kabhie Gham qui a déjà été projeté à la 2ème Bollywood Night (et au pifomètre je dirais qu’au moins 80 % des fans de Bollywood possèdent déjà le DVD)…

Il faut aiguiser ses arguments : une journée entière thématique, dans un cadre prestigieux, deux films, un spectacle de danses et de chants, avec traiteur indien, le tout pour 15 euros si on est quatre (alors que le prix public en billetterie est de 21 euros et qu’une séance cinéma traditionnel revient à 10 euros)… J’appelle Carlotta Films pour commander 8 places… quelle excitation en recevant une enveloppe deux jours plus tard avec les petits billets roses bonbon…

Pendant tout ce temps en coulisses, un travail phénoménal est accompli par nos irréductibles : l’organisation de l’événement, l’information du public, la distribution de "tracts" et la pose d’affiches auprès des commerçants, la préparation du planning de la journée, la sélection des musiques, la préparation des spectacles, sans oublier le choix des costumes, mais aussi la décoration de la salle et la préparation de tous les petits détails que bien des gens ne remarqueront pas, mais qui feront de cette journée un moment exceptionnel… Tout le monde met du cœur à l’ouvrage, c’est la passion qui parle, le cœur qui s’exprime, tout sera parfait. Ça ne peut que l’être.

La seule inconnue, c’est le public : répondra-t-il présent ?

Entre temps, cerise sur le gâteau, j’apprends de source sûre qu’une chanteuse vient de Bombay tout spécialement pour l’occasion… et 2 places de plus… j’appelle de nouveau Carlotta Films à peine plus de 10 jours avant l’évènement, on m’annonce qu’un peu plus de 250 places ont été vendues, c’est encore loin des 500 places escomptées pour considérer l’opération comme réussie…mais le flux de réservation devrait selon le distributeur être plus important sur les derniers jours…

Tout se met en place pour l’organisation du B-Day, une dernière campagne d’affichage et de distribution de "tracts" est organisée par les courageux volontaires dans le quartier de Little India à Paris… et le 31 mai, en tout début de matinée, tout le monde s’affaire aux derniers préparatifs.

Les plus égoïstes, dont je fais partie ;o))) , se contentent d’arriver un peu avant 13h30 avec les billets soigneusement rangés afin d’assister aux réjouissances. Et là, quelle agréable surprise de voir une immense file d’attente bien organisée le long du trottoir (on est loin de la foule hystérique, désorganisée et incontrôlable qui se presse habituellement à l’entrée des concerts) : ici l’ambiance est bon enfant, pas de bagarre pour savoir qui passera en premier.

Une autre agréable surprise : je constate qu’il ne s’agit pas uniquement d’un public d’origine indienne, mais d’un public vraiment varié, uni par une même passion, la curiosité ou tout simplement l’envie de passer une journée et une soirée qui s’annoncent des plus prometteuses.

Nous attendons sagement de pouvoir entrer dans l’enceinte du Trianon. Nous commençons à progresser.

Commentaires
Pas encore de commentaires