]]>

Bollywood a son Tony Jaa

Publié lundi 4 février 2013
Dernière modification lundi 4 février 2013
News lue 584 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Modalités pour l’inscription au forum Fantastikindia
▶ Conclusion de l’affaire Vishwaroopam [Mise à jour du 05-02-2013]

Ces derniers temps, on a beaucoup répété que Bollywood ne se résumait pas qu’aux comédies musicales et qu’on pouvait y trouver des polars, thrillers, films d’épouvante, biopics et maintenant, des vrais films d’action ! Ce premier film du genre s’intitule COMMANDO, comme le monument d’action de 1986, avec Schwarzy.

J’insiste bien sur le terme vrai film d’action, car, en Inde, on trouve des masalas d’action, qui sont en réalité des pot-pourris, où la formule action-sentiment-romance-comédie doit être savamment reproduite. Ici, on est devant une petite série B d’action, bien maitrisée et surtout portée par le très bon Vidyut Jamwal !


Pour ceux qui ne connaissent pas, Vidyut Jamwal est un artiste martial qui s’est distingué dans Force (le remake de Kaakha Kaakha), sorti en 2011. Ce premier rôle de méchant lui a valu de décrocher 2 prix, et pas n’importe lesquels : le Filmfare award et le IIFA award, de meilleur espoir masculin.


Contrairement à de nombreux acteurs indiens, qui ont systématiquement recours aux doublures et aux câbles, pour les scènes d’action dangereuses, Vidyut Jamwal, à l’instar d’un Tony Jaa ou Jackie Chan, fait ses cascades lui-même ! Jusque-là, le cinéma indien ne lui a offert que des rôles secondaires de vilains, dans des masalas comme Billa 2 ou Thuppakki. COMMANDO est son premier film, en tant qu’acteur principal, et il est amusant d’y voir quelques clins d’œil aux grands classiques du genre comme Rambo ou Commando.


On ne sait pas si Vidyut Jamwal aura le même destin que l’illustre Governator et Chêne autrichien Schwarzenegger, mais ses talents d’artiste martial, ainsi que la présence et le charisme, dont il a fait preuve dans ses brèves apparitions au cinéma, lui promettent un bel avenir dans un genre cinématographique, qui est quasiment inexploité par Bollywood. Reste à savoir si le public indien est capable d’apprécier un pur film d’action, de la même manière qu’un masala d’action.

On souhaite cependant bonne chance à Vidyut Jamwal, qui n’a rien à envier à Hrithik Roshan ou John Abraham, niveau physique et qui les surpasse sans aucun doute, sur le plan des chorégraphies martiales.

Commentaires
Pas encore de commentaires