]]>

Bollywood : les Winners de 2010

Publié mardi 15 février 2011
Dernière modification mardi 3 mars 2015
Article lu 2141 fois

Par Jawadsoprano

Dossier Bilan Cinéma indien 2010
◀ 2010 : Business et musique

Pour vous aider à y voir plus clair sur l’année 2010, voici les grands gagnants de l’année à Bollywood. Trois catégories pourront vous aider à les départager : les super winners, les bons winners et les winners.

Super Winners

Dabangg est le plus gros succès de l’année 2010 et il faut avouer que c’est une surprise. Le star power de Salman Khan, la musique populaire de Sajid-Wajid et le second degré masala ont déchaîné les passions.

Golmaal 3 a perpétué le succès de la trilogie de cette comédie potache et populaire.

La grande production Raajneeti et son casting impressionnant ont réussi à attirer les foules avec un sujet très politique pas forcément vendeur.

La comédie House Full de Sajid Khan a dominé le box-office au printemps et a permis à sa distribution florissante de bénéficier de ce superhit.

Salman Khan est le grand gagnant de l’année. Même si son Veer n’a pas eu le succès espéré, Dabangg a lui battu tous les records, sauf ceux de 3 Idiots.

La carrière d’Ajay Devgan a ressuscité en 2010. Jamais le mari de Kajol n’avait eu une série de hits à la suite. C’est sans doute l’acteur qui a le mieux enchaîné cette année, dans des registres complètement différents.

Kareena Kapoor est toujours la reine du star-system de Bollywood grâce aux retombées de 3 Idiots en 2010 et au superhit Golmaal 3.

Bons Winners

My Name Is Khan a bien marché en Inde et a battu tous les records à l’étranger grâce à son thème universel et la distribution de la Fox.

Le thriller Once Upon A Time In Mumbaai a contribué au revival 70s en rendant hommage au Bombay de cette époque et en engrangeant les millions de roupies.

La comédie décalée Tere Bin Laden a surpris tout le monde en s’emparant du public des multiplexes. Le chanteur Ali Zafar est devenu un acteur que tout le monde s’arrache, même le grand Yash Raj.

La sympathique comédie Atithi Tum Kab Jaoge ? a rendu ses lettres de noblesse au comique populaire à la Hrishikesh Mukherjee.

Yash Raj a sauvé les meubles grâce au succès-surprise de la fin d’année Band Baaja Baaraat qui réédite le parcours singulier de Jab We Met en rameutant les romantiques au fil des semaines dans les cinémas du pays.

Les comédies romantiques modernes ont elles aussi de beaux jours devant elles comme le prouve le succès de I Hate Luv Storys cet été.

Même s’il n’a pas eu de film cette année, Aamir Khan a capitalisé sur 3 Idiots et sur sa production Peepli Live.

Même si le daté Dulha Mil Gaya n’a pas marché, Shah Rukh Khan a eu une bonne année grâce à My Name Is Khan. Il a d’ailleurs eu de remarquables critiques sur son jeu d’acteur en Inde et dans le reste du monde.

Akshay Kumar a fait les montagnes russes cette année. Si Action Replayy a floppé lamentablement, Khatta Meetha et Tees Maar Khan ont fait des scores moyens, mais c’est le succès de House Full qui lui a permis de rester à flot.

Katrina Kaif n’a pas une fois de plus enchaîné les hits, d’une façon inexplicable. Et même si Tees Maar Khan a failli, sa prestation dans Raajneeti a été l’une des plus saluées de l’année.

Winners

La comédie romantique de Siddarth Anand, Anjaana Anjaani, a marché grâce à une BO qui a cartonné et à son casting réunissant Ranbir et Priyanka.

Le drame satirique produit par Aamir Khan Peepli Live a permis au public de découvrir une tragédie sous un autre angle et d’apprécier une brochette d’acteurs improvisés épatants.

Produit par Vishal Bharadwaj, Ishqiya a fait le bonheur du public des multiplexes et des connaisseurs de musique de qualité.

Présenté au festival de Cannes, Udaan a suscité un réel engouement auprès du public des multiplexes et a permis à son acteur principal, Rajat Barmecha, de rentrer dans le cercle fermé des acteurs à suivre.

Même s’il n’a pas marché, le film Thanks Maa a fait une forte impression auprès des critiques indiens et des festivals du monde entier.

Well Done Abba n’a pas retourné le box-office mais s’est fait remarquer par de bonnes critiques et une histoire rurale des plus amusantes.

Grâce à I Hate Luv Stories, Imran Khan a eu une année bénéfique et reste un des bons clients quand on parle de comédies romantiques.

Deepika Padukone a eu une année chargée avec 5 films. Même si House Full est le seul à avoir vraiment marché, Break Ke Baad et Lafangey Parindey ont réussi à lui faire passer un cap d’actrice.

Ranbir Kapoor est toujours le chéri de ces dames. Ses prestations dans Raajneeti et Anjaana Anjaani ont été appréciées et couronnées de succès.

Anushka Sharma est la révélation de l’année. Si elle avait tout raflé pour son premier rôle dans Rab Ne Bana Di Jodi en 2008, elle est revenue en 2010 avec un semi-succès (Badmaash Company) et la comédie de l’année (Band Baaja Baaraat).

Après des débuts difficiles, Sonam Kapoor semble plus à l’aise et ses prestations dans Aisha et I Hate Luv Stories commencent à faire leur effet sur le public.

Arjun Rampal a encore une fois prouvé qu’il était l’un des acteurs qui comptaient à Bollywood. Même si We Are Family a floppé, House Full et sa prestation dans Raajneeti ont été couronnés de succès.


Retrouvez les Losers côté Bollywood et les Winners du Sud dans notre dossier "Le cinéma indien en 2010"

Commentaires
4 commentaires
Galerie