]]>

Box-office au 15/10/2008 : Kidnap et Drona coulent !

Publié mercredi 15 octobre 2008
Dernière modification dimanche 12 octobre 2008
News lue 374 fois

Par Jawadsoprano

Rubrique News
◀ Sonam Kapoor a des projets
▶ 5 actrices pour Marmayogi

Cinéma Hindi

Les mois se suivent mais ne se ressemblent dans le monde impitoyable du box-office. Alors que le mois de septembre offrait un nombre impressionnant de succès, même relatifs (voir l’article "Et le box-office dans tout ça ?"), le mois d’octobre n’est clairement pas parti sur de bonnes bases.

Alors que les petits budgets avaient remporté la mise en proposant un scénario original ou une mise en scène appliquée, les grosses cylindrées ont elles raté le coche !

Fin septembre, le film Welcome To Sajjanppur a créé la surprise. Pas de star confirmée au casting, pas de réalisateur vedette, et pas de musique tendance qui fait danser dans les clubs des capitales économiques du pays. Ne disposant pas d’argument attractif pour les branchés de la classe moyenne, Welcome To Sajjanppur a pourtant doublé la mise en 2 semaines d’exploitation. En misant sur un casting jeune mais prometteur (Shreyas Talpade et Amrita Rao), sur une histoire se déroulant dans un environnement rural, les producteurs de cette comédie ont eu le nez creux (encore une fois UTV à la baguette). On ne peut que saluer ce petit film qui a compensé son manque de budget par une réalisation sérieuse et un scénario travaillé.

On ne peut pas en dire autant pour les deux grosses productions qui venaient fêter l’Aid El Fitr en sortant le 2 octobre. Kidnap et Drona alignaient les budgets à plusieurs dizaines de crores, ils étaient du coup attendus au tournant. Si les détracteurs ont été au rendez-vous, le public beaucoup moins.

Kidnap était signé par le réalisateur de Dhoom et Dhoom 2 (vous savez le gars qui a fait une photocopie du scénario de Fast And Furious). Avec Sanjay Dutt au générique, il suscitait la curiosité. Mais avec Imraan Khan, le neveu d’Aamir Khan qui venait de casser la baraque dans Jaane Tu Ya Jaane Na, le film a déclenché une attente insoutenable et une frénésie sans limites. Imraan jouait dans son deuxième film, et de surcroît endossait un rôle négatif. Si "l’effet Imraan" a pu faire illusion les trois premiers jours d’exploitation, le film s’est vautré passé le premier week-end, et va être classé dans la catégorie flop. Ses coûts de production et de dsitribution ont été bien trop élevés pour éponger un bouche-à-oreille négatif.

Mais le sort de Kidnap n’est rien comparé à celui de Drona. Après plusieurs échecs consécutifs (Jhoom Barabar Jhoom, Sarkar Raj), Abhishek Bachchan comptait bien revenir parmi les stars "bankable" avec ce film de science-fiction qui nous promettait super-héros et effets spéciaux. Les critiques ne l’ont pas loupé, le public l’a ignoré. Malgré une promotion outrageuse (Abhishek se faufilant même dans l’émission de télé-réalité de Shilpa Shetty), le film a fait un score abyssal et les pertes financières des producteurs et distributeurs devraient être colossales. Avec des recettes ne dépassant pas les 20 crores, le film, qui en a coûté 3 fois plus, va faire partie de la liste des plus grandes débâcles de ces dernières années, aux côtés d’Umrao Jaan ou Aag.

Mais c’est A Wednesday qui réalise la performance le plus impressionnante. Sorti début septembre dans un certain anonymat, le film auréolé de critiques superbes a gagné le cœur du public en s’octroyant un bouche-à-oreille fantastique. Ce petit film possède une meilleure moyenne par copie après cinq semaines d’exploitation que les deux mastodontes Kidnap et Drona. Avec plus de 10 crores dans son sac, cette production UTV sera un concurrent sérieux lors des awards annuels.

Les sorties de Diwali permettront sans doute au public de renouer avec leur cinéma le plus proche, avec la sortie de Heroes et Golmaal Returns.

Cinémas Tamoul et Telugu

Au sud du pays, peu de nouveautés. Dans l’état du Tamil Nadu, c’est toujours le thriller Saroja qui caracole en tête des films les appréciés.

Mais la surprise est venue du petit film qui met en scène un héros de Boys qui n’avait pas connu le succès de ses petits camarades Siddharth et Bharath. Nakul a pris sa revanche avec le film Kadhalil Vizhunden, qui s’impose comme un vent frais dans une myriade de masala sans saveur.

Mais tous les regards sont tournés vers les sorties de Deepavali à la fin octobre, et notamment Varaanam Aayiram, le nouveau film réunissant le producteur Gautham Menon à la star Surya après le thriller-culte Kaakha Kaakha.

Pour ce qui est du public telugu, celui-ci a complètement plébiscité le nouveau film de la star familiale Venkatesh, qui s’intitule Chintakayala Ravi. Sa nouvelle comédie romantique a fait mouche auprès de la ménagère, et il se dirige vers un nouveau succès, lui qui est clairement l’acteur telugu le plus régulier lorsqu’on parle de chiffres. La musique attractive de Vishal-Shekar et la présence sensuelle d’Anushka et de Mamta Mohandas ont également servi le film.

Anushka a encore goûté au succès avec le film du héros Gopichand, qui avec Souryam nous ressert une plâtrée de masala d’action bien musclé, comme tous les 6 mois en fait.

Le petit film Asta Chemma attire toujours les foules des multiplexes malgré une héroïne peu glamour et une histoire non conventionnelle.

Commentaires
4 commentaires