]]>

Chaalbaaz

Traduction : Ruse

Année1989
LangueHindi
GenresComédie romantique, Masala
RéalisateurPankaj Parashar
Dir. PhotoManmohan Singh
ScénaristesKamlesh Pandey, Pankaj Parashar
ActeursRajinikanth, Anupam Kher, Sunny Deol, Sridevi, Johnny Lever, Aftab Shivdasani, Kader Khan, Shakti Kapoor, Annu Kapoor, Aruna Irani, Saeed Jaffrey
Dir. MusicalLaxmikant-Pyarelal
ParolierAnand Bakshi
ChanteursMohammad Aziz, Sudesh Bhonsle, Kavita Krishnamurthy, Jolly Mukherjee, Amit Kumar, Johnny Lever
ChorégrapheSaroj Khan
ProducteurPoornachandra Rao Atluri
Durée152 mn

Bande originale

Tera Bemar Mera Dil
Na Jaane Kahan Se Aayi Hai
Gadbad Ho Gayee
Naam Mera Premkali
Bhoot Raja
Tandav (Instrumental)
Dance Music (Instrumental)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 21 décembre 2010

Note :
(7/10)

Article lu 1657 fois

Galerie

Chaalbaaz est une ode à Sridevi, il offre à l’actrice un double rôle aux personnages opposés qui lui permet de montrer toute l’étendue de son jeu, et c’est un régal.

Anju et Manju sont sœurs jumelles, nées dans une famille très riche, mais elles ne se connaissent pas.

Anju a été enlevée par sa baby-sitter à l’esprit dérangé, elle ne sait rien de ses origines, elle a appris très tôt à se débrouiller seule, à se battre comme un garçon et rien ne l’impressionne. Son voisin Jaggu (Rajnikanth) est aussi son meilleur ami, celui avec lequel elle descend des bières le soir. Elle veut devenir star à Bollywood. Un soir de pluie, le beau Suraj (Sunny Deol) entre dans sa vie.

Manju est l’héritière. Elle a perdu ses parents très tôt, son oncle (Anupam Kher) et sa tante la brutalisent depuis toujours, ils n’hésitent pas à la droguer, à la terroriser pour qu’elle accepte de signer n’importe quoi, d’épouser n’importe qui. C’est une jeune fille fragile, craintive et soumise.

Elle a pour seul appui le vieux domestique de la maison (Saeed Jaffery). Un soir, comprenant que sa vie est en jeu, elle s’enfuit. Et par un concours de circonstances dont Bollywood a le copyright, Anju et Manju échangent leurs vies, toujours sans connaître l’existence de l’autre. Chacune découvre les conditions de vie de l’autre, Anju fait l’apprentissage de la liberté, Manju donne du fil à retordre à l’oncle malveillant. Jaggu et Suraj ont du mal à s’y retrouver…

Certes le scénario n’est ni très original ni très subtil, mais au moins il ne ménage pas ses effets et on ne s’ennuie pas un instant à suivre les aventures et mésaventures de Manju et Anju. Le charme, la vivacité, le tempérament de clown de Sridevi font merveille, elle est aussi adorable en garçon manqué qu’en oie blanche apeurée, on en savoure chaque instant. Les chevaliers servants, Rajnikanth et Sunny Deol, sont surdimensionnés pour leurs rôles, mais on leur sait gré d’avoir accepté ce film, car ils contribuent grandement à son équilibre avec quelques scènes d’action et de dishum non dénuées d’humour. Anupam Kher est parfait en oncle abominable même s’il surjoue sans vergogne.

La musique de Laxmikant Pyarelal est très teintée années 80-90, Kisi Ke Haath Na Aayegi Yeh Ladki (ou Na Jaane Kahaan Se Aayi) a été un grand hit des années 90. Cinq clips viennent rythmer le film. L’influence de Michael Jackson dans Naam Mera Prem Gali est amusante, Tera Bimar Mera Dil met en scène Sunny Deol et Sridevi en pleins rêves oniriques. Dans Oh Bhoot Raja, qui dépeint une scène de désenvoûtement, il ne faut pas rater Johnny Lever en grand prêtre.

Le film a rapporté à Sridevi un Filmfare award de la meilleure actrice en 1990. Cette actrice a marqué son époque (les années 80) et reste une référence car elle allie le charme et la personnalité, comme Kajol ou Rani Mukherjee aujourd’hui. Comme Chandni, Lamhe et Nagina, Chaalbaaz est un "must see" pour découvrir cette actrice hors du commun, et une comédie sympathique à regarder sans modération.

Commentaires
Pas encore de commentaires