]]>

Chain Kulii Ki Main Kulii

Traduction : La Magie est en vous

Année2007
LangueHindi
GenresFilm sur le sport, Film pour enfants
RéalisateurKittu Saluja
Dir. PhotoPromod Kumar Pradhan
ScénaristeNupur Asthana
ActeursRahul Bose, Meera Vasudevan, Zain Khan, Rajesh Khera
Dir. MusicalSalim-Suleiman, Sandeep Shirodkar
ParolierIrfan Siddique
ChanteursKailash Kher, KK, Salim Merchant, Kunal Ganjawala, Vijay Prakash, Armaan Malik, John Stewart, Mangal Mishra, Hrushitesh Kamerker, Kaustav, Sharavan Iyer
ChorégraphesLongines Fernandes, Feroz Khan
ProducteurSweta Agnihotri
Durée92 mn

Bande originale

Phir se aa gaya Sunday
Jhatka Phatka
Khulla Asmaan
Chain Kulii Ki Main Kulii

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 21 juin 2011

Note :
(7/10)

Article lu 2427 fois

Galerie

Karan (Zain Khan), un garçonnet âgé de 13 ans, vit dans l’orphelinat du tyrannique bossu John Kakkad, que les enfants surnomment "Hitler". Un jour, il trouve une batte de cricket sur laquelle est gravée l’inscription "K.D. 83", et en déduit que cela doit être celle du célèbre joueur indien Kapil Dev. Très vite, il s’aperçoit que l’objet a un pouvoir magique, qui le transforme du jour au lendemain en excellent batteur. Il fait alors la rencontre fortuite de Ranjeet, l’entraîneur de l’équipe nationale de cricket, qui traverse actuellement une mauvaise passe. Impressionné par ses talents, Ranjeet l’engage dans l’équipe et le confie aux bons soins du capitaine, Varun Roy (Rahul Bose). Tous deux sont chargés de remettre l’équipe sur pied…

Enfin un bon film hindi pour enfants !… Certes, Chain Kulli Ki Main Kulii est clairement inspiré de Like Mike (titre traduit en bon français par Magic Baskets), dans lequel le jeune rappeur Lil Bow Wow découvrait une paire de chaussures de sport magiques ayant appartenu à Michael Jordan. Le scénariste bollywoodien a eu au moins, pour ce remake-là, le bon goût d’adapter l’histoire à l’indienne, en remplaçant un sport national par un autre, autrement dit le basket-ball par le cricket. Car, si le genre du film pour enfants avait déjà donné en 2002 le plutôt distrayant Makdee/The Web Of The Witch de Vishal Bharadwaj, avec une étonnante Shabana Azmi en méchante sorcière, il est souvent traité de manière maladroite à Bollywood, voire considéré comme un genre secondaire (le plus qu’improbable Bhoot Unkle en 2006, avec Jackie Shroff en pirate fantôme débonnaire à la perruque de Jack Sparrow qui vient en aide à un enfant, ou bien le navet Hari Puttar : A Comedy Of Terrors, où l’on retrouve le jeune héros de Chain Kulli Ki Main Kulii).

Ici, au contraire, le réalisateur trouve le ton juste avec les enfants, comme dans les divertissantes scènes à l’orphelinat, avec un méchant amusant tout droit sorti d’une bande dessinée, sorte de double maléfique du légendaire Christopher Lloyd de la série Retour Vers Le Futur. L’essentiel du film, cependant, repose sur la relation entre le petit garçon et Rahul Bose, comédien à la voix aiguë et un peu nasillarde qui a, surtout, beaucoup de charme : connu depuis un certain temps pour ses films d’auteur bengalis avec Aparna Sen (Mr. And Mrs. Iyer), il confirme en effet, un an après le réussi Pyaar Ke Side Effects, qu’il est aussi l’un des acteurs de comédie les plus naturels du cinéma hindi, et ses réactions agacées aux caprices de son partenaire sont savoureuses, même si ce genre de film avec un duo que tout oppose, en clair un personnage sérieux qui est exaspéré par son partenaire "comique", est connu depuis longtemps (un homme et un gosse ou, variante, un flic et son chien, sous-genres des films de "duo-duel" plus anciens à la Francis Veber… à ne pas confondre au passage avec les plus caricaturaux buddy-movies d’amitié virile de type L’Arme Fatale, dont l’humour fonctionne mal en général puisque les deux partenaires s’aiment bien dans le fond, et sont plus supplémentaires que véritablement complémentaires).

Bien que le cricket ne soit ici qu’un prétexte (on est loin du très beau Iqbal de Kukunoor sur un ado sourd-muet adepte de ce sport) et le jeune acteur guère plus qu’un efficace faire-valoir du très bon Rahul Bose, cette comédie méconnue qui a fait un bide en 2007 est ainsi un divertissement hautement sympathique, pas trop infantilisant, et même l’un des premiers bons films pour enfants bollywoodiens. Quelques mois plus tard, toutefois, le succès d’un autre représentant du genre plus mature, Taare Zameen Par, mettra à peu près tout le monde d’accord dans l’industrie sur le soin à apporter à ces productions-là qui, dès l’année suivante, se sont améliorées dans l’ensemble, en bénéficiant notamment de stars importantes et d’effets spéciaux coûteux (parmi les relatives réussites, bien que ces films soient plus calibrés que ceux de 2007, on peut citer Bhoothnath avec Amitabh Bachchan, et Thoda Pyaar Thoda Magic avec Rani Mukherjee et Saif Ali Khan).

Commentaires
Pas encore de commentaires