]]>

Chale Jaise Hawaayein

Publié mardi 13 septembre 2005
Dernière modification lundi 12 septembre 2005
Article lu 908 fois

Par Paro

Dossier Main Hoon Na
◀ Tumhe Jo Maine Dekha

—FEMME—

Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel
Jaaye titliyaan jaise chaman chaman
Comme les papillons qui volent de jardin en jardin
Yunhi ghoomoon main bhi magan magan
Comme eux, je me promène, heureuse et joyeuse
Main deewaani dil ki rani gham se anjaani
Je suis folle, la reine des coeurs, ignorant la douleur
Kab darrti hoon voh karti hoon jo hai thaani
Quand devrais-je avoir peur ? Je fais ce que je veux
Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel
Koi roke koi aaye
Si quelqu’un m’arrête, si quelqu’un arrive
Jitna bhi mujhko samjhaaye
Malgré tout ce qu’ils pourraient me dire
Main na sunoongi kabhi
Je ne les écouterais pas
Apne hi dhun mein rehti hoon
Je resterais avec mes propres lubies
Main pagli hoon main ziddi hoon
Je suis folle, je suis têtue
Kehte hain yeh to sabhi
Tout le monde le dit
Koi nahin jaana ke armaan kya hai mera
Personne n’a compris quel était mon désir
Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel
Jaaye titliyaan jaise chaman chaman
Comme les papillons qui volent de jardin en jardin
Yunhi ghoomoon main bhi magan magan
Comme eux, je me promène, heureuse et joyeuse
Main deewaani dil ki rani gham se anjaani
Je suis folle, la reine des coeurs, ignorant la douleur
Kab darrti hoon voh karti hoon jo hai thaani
Quand devrais-je avoir peur ? Je fais ce que je veux
Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel

— HOMME—

Aaye haseenaayein to aaye
Si des filles viennent vers moi, alors laissons-les venir
Mujhko dikhaane apni adaayein
Pour me montrer leurs manières
Main bhi kuch kam nahin
Je ne resterais pas moins tel que je suis
Aankhon mein aankhen jo daaloon
Si je laisse mes yeux rencontrer les leurs
Dil main chura loon hosh chura loon
Je volerai leurs coeurs, je volerai leurs sentiments
Koi ho kitna haseen
Peu m’importe leurs beautés
Mera ho gaya voh jo ek baar mujhse mila
Celle qui me rencontrera une fois deviendra mienne
Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel
Jaaye bhanwre jaise chaman chaman
Comme les abeilles qui butinent de jardin en jardin
Yunhi ghoomoon main bhi magan magan
Comme eux, je me promène, heureux et joyeux
Main deewaana main anjaana gham se begaana
Je suis fou, je suis inconnu, étranger à la douleur
Hoon aawaara lekin pyaara sab ne maana
Je suis une personne qui n’en fait qu’à sa tête mais tout le monde m’a trouvé charmant
Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, sifflent

— FEMME—

Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel

— HOMME—

Jaaye bhanwre jaise chaman chaman
Comme les abeilles qui butinent de jardin en jardin

— FEMME—

Yunhi ghoomoon main bhi magan magan
Comme eux, je me promène, heureuse et joyeuse

— ENSEMBLE—

Chale jaise hawaayein sanan sanan
Comme les vents qui soufflent, qui sifflent
Ude jaise parinde gagan gagan
Comme les oiseaux qui volent à travers le ciel

Commentaires
Pas encore de commentaires