]]>

Chandni

Traduction : Clair de lune

Bande originale

Mere Haathon Mein
Mehbooba
Main Sasural Nahi Jaaungi
Mitwa (Tere Mere Honton Pe)
Aa Meri Jaan
Dance Music
Chandni O Meri Chandni
Lagi Aaj Sawan Ki
Parbat Se Kaali
Tu Mujhe Suna
Mere Haathon Mein (II)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 14 décembre 2011

Note :
(8/10)

Article lu 3162 fois

Galerie

La grâce et l’énergie de Sridevi, le charme des romances à l’ancienne, des séquences musicales ciselées avec le plus grand soin, des "séquences émotion" inoubliables… Non seulement Chandni est un classique, mais on en retrouve le parfum dans bien des films plus récents, DDLJ, Dil To Pagal Hai, KKHH, Veer-ZaaraChandni est un des fleurons de Yash Chopra, le film est cité parmi ses films préférés, un film classique par sa facture, moderne dans le sens où le héros refuse le diktat parental, où l’héroïne se bat dans l’adversité, refuse de se laisser prendre en charge. Une pépite à découvrir !

L’histoire : Chandni et Raj sont amoureux et se sont choisis en toute liberté. Un accident rend Raj hémiplégique, elle est prête à lui dédier sa vie mais lui ne supporte pas d’être handicapé et de faire face à l’énergie et la sensualité de Chandni. Il la congédie, parce qu’il ne supporte plus son infirmité face à elle, mais aussi pour qu’elle puisse refaire sa vie. Evidemment, leur histoire n’est pas finie, leur amour fera bouger les montagnes.

Rishi Kapoor est réellement émouvant, il déborde d’énergie et de détermination, même cloué dans son fauteuil, il a sans doute inspiré Hrithik Roshan dans Guzaarish. Le rôle rend hommage à la finesse d’expression dont Rishi Kapoor est capable.

Sridevi est le pivot du film, son personnage lui permet de passer de la jeune fille pétillante (un peu trop dans les vingt premières minutes, il faut patienter et aller au-delà…), à la jeune femme amoureuse, à la femme indépendante et décidée à assumer les choix que la vie lui présente, blessée dans son amour mais nullement résignée.

Yash Chopra, producteur, réalisateur, montre une fois de plus sa maestria dans la mise en scène, et son immense sensibilité. Même si certains aspects scénaristiques sont totalement improbables, on le lui pardonne aisément, l’essentiel est ailleurs, dans l’humanisme qui guide ses pas, dans cet extraordinaire talent à réconcilier l’irréconciliable. Même si le sujet n’a rien à voir, on pense forcément à Silsila, à Kabhi Kabhie, à ces films qui ont donné toute leur place à des trajectoires à géométrie variable, qui vont au-delà des clichés, qui laissent la place à l’erreur humaine et aux décisions individuelles, tout en étant guidés par des sentiments qui dépassent la condition humaine. Chandni, c’est du grand, du vrai Bollywood !

Commentaires
2 commentaires