]]>

Coffret Guru Dutt - Test DVD

Publié vendredi 14 septembre 2012
Dernière modification lundi 24 septembre 2012
Article lu 1045 fois

Par Mel

Rubrique Tests DVD
◀ Dushman, test DVD
▶ Fêtez Noël avec le cinéma indien !

Carlotta Film, éditeur spécialiste du cinéma de patrimoine, nous avait offert il y a quelques années une édition magnifique de Mother India que nous avions eu le plaisir de tester ici. Malgré quelques imperfections, elle constitue encore aujourd’hui la plus belle édition disponible, toutes versions confondues. Il récidive aujourd’hui avec un coffret DVD regroupant deux œuvres majeures de Guru Dutt : L’Assoiffé (Pyaasa) et Le Maître, la Maîtresse et l’Esclave (Sahib Bibi aur Ghulam). Ces films n’étaient auparavant disponibles qu’en import dans une qualité très moyenne. Il nous tardait donc d’introduire les DVD dans le lecteur…

La réalisation a suivi les standards actuels, sans livret ni autre fioritures : le coffret cartonné contient simplement deux boitiers slim, un pour chaque DVD.

Les deux DVD sont de même facture. Une fois insérés dans le lecteur et après une très courte présentation de Carlotta Films, on arrive directement sur le menu principal. Quel plaisir d’éviter les bandes annonces et autres longs messages inamovibles de prévention contre le piratage…

Le menu principal offre l’essentiel : l’accès à la préface de Charles Tesson, le film et ses chapitres ainsi qu’un documentaire sur la vie de Guru Dutt. Il n’y a pas d’entrée offrant la possibilité de choisir ou non les sous-titres, ceux-ci sont activés par défaut. Mais ils ne sont pas incrustés dans l’image et il est possible de les retirer sur les lecteurs disposant d’une touche "Subtitle".

JPEG - 37.4 ko
Menu principal de l’Assoiffé

JPEG - 40.6 ko
Menu principal du Maitre, la Maîtresse et l’Esclave

Le chapitrage est complet et offre, comme il est de tradition chez Carlotta Films/Bodega Films, un accès direct aux chansons, indiquées ici en italique.

L’image

La diffusion de chaque film est précédée d’un mention signalant que le DVD a été réalisé "à partir des meilleurs éléments disponibles à ce jour". Pour inquiétant que soit ce message, la qualité technique des images n’est pas si médiocre qu’elle justifie un telle mise en garde. Bien sûr les images tremblent parfois un peu et elles contiennent souvent des tâches et des rayures, mais cela ne gâche en rien le plaisir de voir les films. Les images qui sont d’une qualité proche à que celle qui est donnée à voir sur les meilleurs DVD du cinéma de cette époque ; comme l’édition d’Awaara par Shemaroo par exemple. Mieux même, elles sont progressives et plus nettes que ce qu’il est habituel de voir sur les DVD en provenance d’Inde. Enfin, le grain est en grande partie conservé.

Les deux films sont en noir et blanc et dans le format 4/3 qui était la règle à l’époque. La tonalité est globalement assez sombre et les blancs sont un peu brulés. Un rééquilibrage aurait certainement été le bienvenu, mais une fois encore, ce n’est pas rédhibitoire. Il arrive souvent sur les DVD indiens que la luminosité soit artificiellement égalisée pour compenser ce défaut. Cela donne un ton gris et délavé que ne présente heureusement pas le coffret Guru Dutt. On respire en se disant qu’à défaut d’une restauration numérique approfondie, c’est le film original qu’il est donné à voir.

La compression numérique en MPEG-2 a été faite dans les règles de l’art, en deux passes, avec un débit tout à fait suffisant. Ainsi, on ne note pas de défaut de compression dans les deux films. Ce n’est pas le cas du documentaire inclus dans les suppléments où l’on remarque parfois quelques blocs et des problèmes de désentrelacement. Les films ont été, à juste raison, privilégiés, mais sans qu’on puisse faire de reproches trop sévères à l’image des bonus.

JPEG - 51.8 ko
Profil du débit vidéo de l’Assoiffé

JPEG - 53 ko
Profil du débit vidéo du Maître, la Maîtresse et l’Esclave

Le son

Le DVD ne propose qu’une piste audio mono encodée en AC3 à 448kbits/s. A ce débit, même une oreille surhumaine ne peut entendre le moindre défaut lié à l’encodage ; le son est exactement celui du film. Il est un peu sourd et on peut noter parfois un peu de souffle et quelques craquements. Ces défauts minimes ne nuisent en rien au spectacle proposé, au contraire : un son plus propre aurait été en décalage par rapport aux images et aurait au final entravé l’immersion.

Les sous-titres

Plus encore que les problèmes de disponibilité commerciale des films, la langue est un frein majeur à la diffusion du cinéma indien en France. Or les sous-titres constituent un des points forts de cette édition. Réalisés par Titra Films, ils sont absolument magnifiques, fluides et impeccablement calés. Il faut ajouter que la fonte utilisée pour ces sous-titres est particulièrement belle et lisible. Même blanches, les lettres se détachent parfaitement de l’image grâce à un petit liseré noir. Et à l’inverse du jaune utilisé parfois, les sous-titres se font oublier très rapidement. C’est un travail dans les règles de l’art à des années-lumière de ce qu’on peut voir sur les DVD indiens, encore aujourd’hui.

Les suppléments

Chacun des deux films est précédé d’une introduction par Charles Tesson, ancien rédacteur-en-chef des Cahiers du Cinéma. L’analyse cinéphilique virtuose qu’il nous propose replace le cinéma de Guru Dutt dans le contexte du cinéma de l’époque tout en brossant rapidement son portrait. On pourrait peut-être lui reprocher de faire trop de rapprochements avec Satyajit Ray sans insister suffisamment sur le fait que les films de Guru Dutt s’inscrivent dans une tradition de films grand-public et commerciaux, comme ceux de Raj Kapoor par exemple. Mais la redécouverte du cinéaste bengali en France au début des années 80 explique peut-être ce biais. Il n’en reste pas moins, que ces préfaces sont passionnantes et constituent un avantage très appréciable de cette édition.

On comprend à demi-mot que trois petites introductions ont été tournées et qu’il manque celle de Kaagaz-Ke-Phool (Fleurs de Papier). On peut supposer qu’il était initialement prévu de sortir un coffret de 3 DVD, chacun précédé d’une introduction de Charles Tesson et contenant une des trois parties du documentaire qui constitue le second supplément de ce coffret.

JPEG - 39.2 ko
Charles Tesson

Les DVD contiennent le documentaire "À La Recherche de Guru Dutt" de Nasreen Munni Kabir, d’une durée de 85mn. Il est séparé en en 3 parties couvrant toute la vie de Guru Dutt. La première partie est placée sur le DVD de L’Assoiffé, les deux autres sur le DVD de Le Maître, la Maîtresse et l’Esclave.

Ce documentaire produit par Channel 4 et réalisé en 1989, constituait déjà le supplément d’une édition commémorative indienne de Kaagaz-Ke-Phool aujourd’hui épuisée. Il est présenté ici dans une version parfaitement sous-titrée. Avec des interviews de ses collaborateurs, de proches ainsi que des extraits de ses films, comme un long aperçu de Ae Watan Ke Naujawan tiré de Baaz, il dresse un portrait assez complet et passionnant de la vie et de l’œuvre de Guru Dutt.

JPEG - 59.2 ko
Mme Padukone, la mère de Guru Dutt

Conclusion

Carlotta Films a édité dans ce coffret "Guru Dutt, – Une Légende de Bollywood" deux films majeurs du maître indien. Ils sont présentés dans la meilleure qualité qu’il soit possible de voir aujourd’hui, en particulier grâce à des images progressives et des sous-titres remarquables. Les suppléments qui les accompagnent passionneront même les plus exigeants des cinéphiles. On se prend à rêver que Carlotta Films continue sur cette lancée et nous propose d’autres œuvres de ce cinéma très riche.


Fiche technique :

PAL, 2xDVD 9 - Zones 2,7 - Version originale Dolby Digital mono
Sous-titres français (non amovibles)
Format 1.33 respecté - Noir et Blanc
Durée = L’Assoiffé : 2h19, Le Maître, la Maîtresse et l’Esclave : 2h24
Suppléments : Préfaces de Charles Tesson (7mn+6mn), Documentaire "A la recherche de Guru Dutt" (85mn)
Édité et distribué par Carlotta Films
Prix : actuellement 34.99€
Test réalisé sur un exemplaire commercialisé.

Commentaires
1 commentaire