]]>

DVD 2 - Les bonus

Publié samedi 8 mars 2008
Dernière modification dimanche 23 février 2014
Article lu 911 fois

Par Dhanesh

Dossier Om Shanti Om - Coffret 2 DVD (édition internationale)
◀ DVD 1 - Le film

Le 2ème DVD de cette édition limitée 2 DVD de Om Shanti Om, qui contient les bonus, est composé de 2 parties :

  • un quiz de 21 questions sur le film
  • un documentaire d’une durée de 150 mn (soit presque autant que le film lui-même !)

I. Le quiz

Ce mini-jeu est un quiz de 21 questions à choix multiples, pour tester nos connaissances sur le film.

Les réponses ne sont pas du tout évidentes, puisqu’elles portent quasiment toutes sur des personnages ou des détails secondaires, auxquels on n’aura pas toujours fait attention. Par exemple, "quel est le vrai nom de Mohabbat Man ?". Ou plus marrant, "comment Om appelle le tigre pendant qu’il est en train de se battre avec lui ?"

Lorsqu’on donne la bonne réponse, celle-ci est confirmée par un petit extrait du film.
Si on se trompe, c’est Quick Gun Murugan qui nous rappelle à l’ordre.

II. Le documentaire

Ce documentaire est donc une vidéo de 2h30, qu’on peut décomposer en plusieurs parties (qui sont autant de chapitres du DVD) :

  • un "making-of" d’une demie-heure environ
  • un making-of des chansons
  • une interview sur MTV India
  • un bêtisier
  • des scènes coupées
  • les effets spéciaux
  • la bande originale
  • le "fashion show"
  • la première à Londres
  • la séance privée avec les stars de Bollywood
  • la réaction du public
  • le livre sur le tournage du film
  • les bandes-annonces

Autant vous le dire tout de suite, la première demie-heure, appelée "Making of OSO" dans le menu, n’apporte rien puisque tout ce qui y est dit est répété et développé ensuite dans les autres parties du documentaire !
Vous pouvez donc la passer sans regrets, ça vous évitera de soupirer en revoyant ensuite les mêmes extraits qu’au début.

Par contre le reste du documentaire reste intéressant, même si beaucoup de choses ont déjà été dites par Farah Khan dans son commentaire audio.

JPEG - 37.9 ko
Farah Khan s’énerve

Le making-of des chansons dure environ 20 minutes, avec une séquence sur chaque chanson du film. On y voit notamment les directeurs musicaux, Vishal et Shekhar, parler de la création des séquences musicales. On apprend aussi que c’est Shah Rukh Khan qui a insisté pour que Ajab si soit incluse dans le film, et que c’est de Farah Khan que vient l’expression "Dard-e-disco"… sans oublier beaucoup de détails sur les abdos de SRK.
Pour Deewangi deewangi, Farah Khan nous parle de la difficulté à réunir plus de 30 stars pour la séquence, et rappelle ceux qui n’ont pas pu être présents : Aamir Khan qui tournait Tare Zaamen Par, les Bachchan occupés avec le mariage des jeunes, et Dev Sahib (Dev Anand) qui a "évidemment refusé" de participer, n’étant pas très fan des guest appearances. C’est aussi la partie la plus consensuelle du documentaire (comme la première partie, dont je rappelle qu’on peut se passer), car on y voit toutes les vedettes du film se congratuler entre elles, et sortir des banalités assez affligeantes.

L’interview sur MTV India est plutôt spéciale. C’est Cyrus Broacha, un des VJs de la chaîne, qui accueille successivement Shah Rukh Khan, Arjun Rampal, Farah Khan puis Deepika Padukone pour parler du film. Ou plutôt pour parler de n’importe quoi, puisque C. Broacha n’arrête pas de sortir des vannes plus ou moins réussies en se moquant de ses invités, tout ça dans une ambiance bon enfant mais où on sent les acteurs quand même un peu gênés par moments… Mais ils le lui rendent bien, notamment SRK qui se moque de la capacité de l’interviewer à comprendre le hindi, et aussi de sa tenue au début de l’émission (bermuda et tongs). D’ailleurs tout au long de la séquence (qui dure environ 30 mn), les invités vont s’amuser à rhabiller leur hôte avec des fringues 70’s, rapport évidemment au thème du film.

Le bêtisier est assez sympa, et laisse penser que c’est Shah Rukh Khan qui s’est planté le plus souvent sur le tournage.

Les scènes coupées sont mises bout à bout sur une dizaine de minutes, et présentent des passages retirés au montage final. On découvre notamment une scène où O.K. nous dévoile une personnalité nettement plus superficielle et antipathique que dans le métrage sorti en salles.
On voit également plus de personnalités interviewées à l’entrée des Filmfare Awards, avec chacune son petit mot, et on découvre d’ailleurs qui leur tenait le micro (même si ça a déjà été révélé dans le commentaire audio).

Les effets spéciaux sont présentés par Red Chillies VFX, le studio de Shah Rukh Khan (le nouvel ILM indien ?). L’essentiel des explications porte évidemment sur la vidéo de Dhoom taana. Comme l’expliquait Farah Khan dans son commentaire audio, plusieurs dizaines de films ont été visionnés, et 3 ont été retenus au final : Amrapali (1966), Jay-Vijay (1977) et Saccha Jhutha (1970). L’équipe du studio détaille les différentes étapes de l’intégration des anciennes et des nouvelles images, et on se rend mieux compte de la perfection du résultat final (si on oublie la différence de qualité avec les images d’époque).

Toutes les scènes d’incendies du film ont également été renforcées par des effets spéciaux, en plus de vrais feux sur le plateau.
Mais finalement le meilleur trucage, que je n’avais pas du tout repéré, reste quand même la cape de Mohabbat Man !!

Un petit chapitre nous montre la soirée d’inauguration de la bande originale du film, apparemment plus grosse sortie (de tous les temps ?) pour une BO de film Bollywood.

On voit ensuite quelques images du Om Shanti Om Fashion Show, qui s’est déroulé le 9 octobre 2007 et qui a vu défiler les acteurs avec leurs costumes créés pour le film.

Le chapitre sur la première à Londres témoigne de l’engouement suscité par le film, avec des interviews de ses principaux protagonistes sur le tapis rouge, notamment Shah Rukh Khan qui n’a décidément pas peur de provoquer des crises d’hystérie chez ses fans en s’en approchant au plus près.

La séance privée rassemblait le gratin de Bollywood, qu’on voit ici sortir de la salle après la projection (avec des têtes plus super fraîches), et congratuler l’équipe du film. Mon préféré : Amitabh avec un survêtement trop large à capuche, très hip-hop !

Les réactions du public sont récoltées à la sortie des salles. On a aussi droit à l’avis de 2 critiques et d’un "expert du marché"… et évidemment tout le monde trouve le film génial.

Le chapitre suivant nous présente le livre officiel sur le tournage du film, qui a l’air d’être relativement sympa pour les fans inconditionnels.

Enfin, le documentaire termine par environ 10 minutes de différentes bandes-annonces du film mises bout à bout.

III. Conclusion

Un DVD de bonus plutôt sympa, pour compléter ce coffret 2 DVD.
Cependant le commentaire audio de Farah Khan pendant le film aurait quasiment pu suffire à satisfaire notre soif d’anecdotes, et Eros aurait été beaucoup mieux avisé de répartir le film sur les 2 DVD, quitte à couper certains passages de ce long documentaire.

Au prix généralement constaté de 15 euros, ce coffret "édition limitée" est tout de même loin d’être une arnaque, et je suis sûr que ses disques vont tourner longtemps dans nos platines.

Commentaires
Pas encore de commentaires