]]>

D’un bidonville à l’autre

Publié samedi 8 avril 2006
Dernière modification lundi 10 mars 2014
News lue 1285 fois

Par Suraj 974

Rubrique News
◀ Bollywood à Cannes
▶ Bollywood à Cannes - acte 2

L’une des tendances actuelles au Sud est le film de gangsters. En effet, pas moins de trois films importants sont attendus dans les salles pour les mois à venir… et tous semblent inspirés du film brésilien de Fernando Mereilles La Cité de Dieu, qui racontait la vie d’une favelas de Rio.


Pattiyal, réalisé par Vishnuvardhan (Arindhum Ariyamalum), est déjà le succès du moment. Il raconte le quotidien d’un tandem de tueurs issus d’un bidonville de Chennai, interprétés par les deux jeunes acteurs qui montent, Bharath (Boys, Kadhal) et Arya (Arindhum Ariyamalum). Comme un croisement entre le film brésilien, pour sa description des bidonvilles, et Company pour le côté guerre des gangs. Il décrit de manière à la fois réaliste et stylisée le quotidien glauque de la mafia madrasi, où Bharath interprète un sourd-muet. La musique signée Yuvan Shankar Raja squatte le sommet des charts depuis de nombreuses semaines, et le film fait toujours salles combles depuis sa sortie mi-mars.


Les deux autres sorties s’annoncent comme prometteuses puisqu’elles nous viennent des réalisateurs Selvaraghavan et Jarnardhan.

Le premier, Pudhupettai, est forcément très attendu de la part du réalisateur de 7G Rainbow Colony qui, après des films personnels largement inspirés de son propre vécu, réalise son premier film de commande pour lequel il s’attaque à un genre bien codifié. Il retrouvera pour l’occasion le couple de Kadhal Kondein, Dhanush et Sonia Agarwal, accompagné cette fois de Sneha (Autograph). La musique pour le moins expérimentale est également signée Yuvan Shankar Raja. Elle oscille entre orchestre philharmonique, rap, électro et sons folkloriques, et marche elle aussi très fort depuis sa sortie. Tous les éléments semblent réunis pour relancer la carrière de Dhanush, qui interprète un rôle inspiré du personnage de caïd fou et paranoïaque Petit Zé dans La Cité de Dieu.


Au-delà de la source d’inspiration commune, les similitudes avec Pattiyal sont troublantes. D’après les premiers spectateurs, de nombreuses scènes seraient similaires, jusque dans les cadrages entre la bande annonce de Pudhupettai et certains passages de Pattiyal. Même si on ne peut pas affirmer qu’il y ait eu copiage, les similitudes sont assez troublantes pour que Pudhupettai ait vu sa sortie prévue mi-avril repoussée à une date ultérieure pour tourner des scènes additionnelles…

Enfin, le troisième polar d’envergure prévu sur les écrans tamouls pour début mai est E, réalisé par Janardhan. Ce réalisateur lauréat d’un National Award (récompense suprême du cinéma en Inde) se lance cette fois dans le cinéma plus populaire. On retrouvera au casting Jeeva, qui s’est fait remarquer pour son rôle mémorable d’autiste illuminé dans RAAM, accompagné de Nayantara, l’une des actrices les plus demandées du moment. Un film qui fait figure d’« outsider » et pourrait bien tirer son épingle du jeu dans la rivalité entre Pattiyal et Pudhupettai

Sources : sifymovies, indiaglitz

Commentaires
Pas encore de commentaires