]]>

Deewaar-Let’s Bring Our Heroes Home (review)

Traduction : Le mur - Ramenons nos héros à la maison

Bande originale

Ali Ali
Chaliye Va Chaliye
Kara Kaga
Marhaba Marhaba
Piya Bawri
Todenge Deewaar Hum

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Suraj 974 - le 11 avril 2005

Note :
(7/10)

Article lu 1882 fois

Deewaar est un film d’évasion dans la plus pure tradition du genre. Le major Ranvir Kaul (Amitabh Bachchan) est un héros de la guerre indo-pakistanaise de 1971, détenu depuis dans un camp de prisonniers pakistanais et oublié du pouvoir indien. Face à l’immobilisme du gouvernement, son fil Gaurang (Akshaye Khanna) décide de se rendre sur place pour monter une évasion et le libérer. Il est aidé par un évadé dudit camp, Khan (Sanjay Dutt).

Sans être le remake d’un quelconque film d’action américain, Deewaar respecte à la lettre les codes du genre tout en essayant avec grande difficulté de les concilier avec ceux de Bollywood. Le résultat est inégal, seule une chanson sur l’ensemble vaut la peine d’être entendue et le film aurait gagné à être allégé de toute sa première heure, très longue et lente. Il en aurait été plus compact et efficace.

En dépit de cela, la seconde partie où tout s’accélère est remarquablement menée, avec suspens, tension, action à tous les étages, elle vous scotche vraiment à votre siège, à l’image de la fin, très réussie (guettez le retour du jeune homme en colère).

La performance des acteurs constitue l’autre grand atout du film. Si Akshaye Khanna et Amrita Rao sont totalement transparents, Amitabh Bachchan livre une prestation phénoménale en vieux briscard as de l’évasion, une sorte de jeune homme en colère qui ne se serait pas assagi. Kay Kay Menon, qui campe le méchant Pakistanais avec une conviction telle qu’on voudrait lui coller des baffes, est aussi pour beaucoup dans la crédibilité du film. Mais c’est surtout Sanjay Dutt qui impressionne tant il donne à son personnage une présence et un côté sombre indéfinissable… il magnétise totalement l’écran et vole la vedette au grand Amitabh Bachchan, c’est dire…

Bref, si au final Deewaar laisse un petit goût d’inachevé, il n’en constitue pas moins l’un des meilleurs films d’action que nous ait donnés l’année 2004.

Commentaires
Pas encore de commentaires