]]>

Dhanush est Mariyaan

Publié samedi 27 avril 2013
Dernière modification samedi 27 avril 2013
News lue 250 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Kochadaiyaan se dévoile
▶ 100 ans de cinéma indien

Le réalisateur Bharat Bala, connu pour avoir produit les clips musicaux de Vande Mataram et Jana Gana Mana d’A.R.Rahman, nous revient avec sa seconde réalisation, intitulée Mariyaan. Son premier film, Hari Om, un road movie sorti en 2004, est aussi acclamé dans le cercle festivalier que méconnu du grand public. Mariyaan est donc son baptême du feu kollywoodien, avec l’excellent Dhanush à la distribution.


Mariyaan (l’homme qui ne meurt pas) est le nom du personnage principal interprété par Dhanush, mais aussi un titre qui résume assez bien le sujet du film qui s’inspire de faits réels survenus en 2008. En effet, le scénario de ce long-métrage est basé sur les mésaventures vécues par trois travailleurs indiens d’une plate forme pétrolière située au Darfour. Dans cette région instable du Soudan, ces hommes furent kidnappés et maintenus en captivité durant 21 jours. Le script a vu le jour, après la rencontre du réalisateur avec les véritables protagonistes, et raconte leur fuite, ainsi que leur combat pour survivre dans ce milieu hostile.

Annoncé comme un survival, Mariyaan compte dans sa distribution, le duo d’acteurs qui avait partagé le prix de la meilleure interprétation masculine aux National Film Awards de l’année 2011 : Dhanush pour Aadukalam et Salim Kumar dans Adaminte Makan Abu. Côté techniciens, on a du très très bon, puisque A.R.Rahman, le compère de Bharat Bala sur Vande Mataram et Jana Gana Mana, s’est chargé de la bande-originale, alors que le directeur photo belge, Marc Koninckx, travaille pour la première fois sur un film indien, après avoir marqué les rétines avec Johnny Mad Dog.


Filmé en Inde et en Afrique, entre Nagercoil, la Namibie et le Libéria, Mariyaan est prévu dans les salles pour Mai 2013. L’album d’A.R.Rahman est très attendu et devrait sortir dans le courant de ce mois d’avril.


Commentaires
Pas encore de commentaires