]]>

Dil Se…

Traduction : De tout cœur

Bande originale

Chaiyya Chaiyya
Jiya Jale
Dil Se Re
E Ajnabi
Satrangi Re

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 15 mars 2004

Note :
(9/10)

Article lu 8857 fois

Galerie

Un quai de gare glacial et désert, la nuit. Seul le hurlement du vent emplit l’espace. Jusqu’à l’arrivée d’Amarkant (Shah Rukh Khan), qui s’évertue à entrer en contact avec la seule personne présente, une jeune femme farouchement silencieuse. C’est le début d’une quête qui va mener notre entreprenant journaliste au travers des méandres de l’amour…et du terrorisme.

Amarkant est journaliste pour All India Radio, il enquête auprès des peuples frontaliers du Nord de l’Inde pour savoir ce que l’indépendance de l’Inde leur a apporté, 50 ans après. Les réponses ne sont pas "politiquement correctes" -"La liberté ? nous n’avons pas de liberté". Il veut aller plus loin, comprendre, allant jusqu’à rencontrer le chef d’un camp d’entraînement terroriste. Au cours de son périple, du Kashmir au Ladakh, il retrouve la belle inconnue, Meghna (Manisha Koirala). Ils sont amenés à faire la route ensemble, en compagnie d’errants (pèlerins ? réfugiés ?) dans des paysages de déserts escarpés grandioses et hostiles à la fois. Insaisissable, elle se dévoile peu, lui tombe amoureux de son mystère. Le prénom Meghna signifie nuage…Elle se détend peu à peu, semble prête à tomber elle aussi amoureuse, avant de disparaître.


De retour à Delhi, Amarkant reprend le cours de son existence, sa famille lui présente sa fiancée. Preity Zinta entre alors en scène avec son look occidental, son "hinglish", ses fossettes et sa façon très directe d’aborder la vie, le mariage arrangé, l’amour…Le mariage est décidé. Le jour des fiançailles, Meghna réapparaît. Et bientôt le mystère qui l’entoure se déchire et montre toute la souffrance d’un peuple, toute la violence engendrée par cette souffrance.

Dil Se est un film qui, comme Meghna, ne dévoile pas toutes ses qualités à la première vision. On est pris par un rythme rapide, par les aventures de ce journaliste au pays des mille et un cauchemars, par les scènes de guerre et de bagarre, par les impressions fortes laissées par ces peuples en plein désarroi, par ces paysages splendides, par cette diversité indienne qui va bien au-delà des clichés. La première vision laisse sous le choc, il faut un peu de recul pour réaliser la subtilité de la construction du scénario, du climat créé qui laisse sourdre peu à peu la douleur, la distille pour mieux frapper, alternant avec des moments doux et drôles, qui nous laissent penser que la vie "normale", que l’amour peut reprendre ses droits.


Il existe aussi dans Dil Se une véritable dimension poétique, délivrée par la musique d’A.R. Rahman, très présente, hypnotique, envoûtante, et les paroles de Gulzar (voir les traductions d’Angel). Les clips sont originaux, épurés, certains sont de véritables tableaux, tel Satrangi Re tourné au milieu des ruines dans un paysage désertique, comme un mirage en contrastes noir et blanc, eau et pierre, mi-lutte mi-danse, où chacun est prisonnier derrière le grillage de son rêve, pris au jeu de l’attraction - répulsion, dans une chorégraphie originale qui se termine par une étonnante pietà.

JPEG - 20.9 ko
Satrangi Re

Chaiyya chaiyya, en début de film, propose également une chorégraphie inédite : sur le toit d’un train, les voyageurs entassés deviennent danseurs. Et cela semble incroyable, mais le train roule vraiment dans les paysages escarpés traversés. Sans oublier Jiya Jale chanté par Lata Mangeshkar, filmé dans les Backwaters du Kerala, où Shah Rukh laisse entrevoir le futur Asoka….

L’acteur est très juste, on a vraiment l’impression qu’il est journaliste lorsqu’il interviewe les gens ou qu’il anime son émission. On le voit passer de l’exubérance juvénile en début du film à la gravité d’une maturité qu’il n’a pas choisie quand il découvre peu à peu les réalités qui l’entourent. Son jeu traduit tout à fait les différents stades de l’amour évoqués par la littérature arabe et cités en début de film, l’attraction, la flamme, l’obsession, jusqu’à ne plus faire qu’un avec l’autre, dans la vie ou dans la mort…

JPEG - 22.9 ko
Ajnabi

Manisha Koirala est exactement son rôle, son origine népalaise y contribue peut-être. Elle donne à Meghna beaucoup de sensibilité, dans les scènes graves comme dans celles où elle semble déposer son fardeau pour être un jeune femme comme les autres, drôle, souriante, fragile, rêveuse. Avant de revenir à la vie qui est la sienne, meurtrie et rebelle, résignée (ou presque) à ne plus pouvoir aimer. Preity Zinta apporte la détente dans un paysage plutôt dramatique, elle incarne parfaitement la vie gaie, simple, "politiquement correcte" qu’aurait pu choisir le journaliste.

Mani Ratnam, le réalisateur tamoul, montre une fois de plus sa maîtrise du rythme et des images fortes, sa spécificité aussi en créant un film qui tranche sur l’ambiance "rainbow world" de nombreux films hindis. Dil Se est une de ses plus belles réussites, qui nous touche… du fond du cœur. Le film a pourtant fait un "flop" au box office, peut-être le public n’avait-il pas envie de voir Shah Rukh Khan dans ce rôle, dans ce type de film, lui qui incarne plutôt une Inde heureuse et unie.

Le titre de la version tamoule était Uyire. Voir aussi les traductions des chansons par Angel

Commentaires
13 commentaires
En réponse à Bolly fever - le 03/02/2011 à 22:01

C’est moi plus haut dsl ^.^

Laissez un commentaire :

Amalia S. le 26/07/2021 à 10:43

Très beau film : décors, musique, sujet, construction du scénario. . Le jeu des acteurs est impressionnant : depuis Bombay, Manisha Koirala est au top et Shah Rukh Khan joue ici l’un de ses meilleurs rôles. Ce film est une pépite dans le cinéma de Bollywood : tour à tour léger et profond, romantique et cruel, distrayant et tragique…

clem le 08/03/2011 à 23:46

Juste quelques rectifications, le film a été un (gros) hit à l’étranger, c’est même un des premiers films indien à être entré dans le top 10 du box-office anglais, et pour tous ceux qui l’ont adoré comme moi sachez qu’il est maintenant disponible en français (malgré quelques erreurs légères) chez bollywood times ! Voilà c’est dit !

Faror le 08/03/2011 à 22:56

Bonjour à tous,

Dans un premier temps je viens de decouvrir ce site et je tiens a dire qu’il est tres bien et tres complet et que je pense que c’est le meilleur site francophone sur les films Bolywood.

Je viens de voir ce film hier et c’était mon premier film de Bolywood. Ca fait dèja plusieurs mois que je m’interesse a Bolywood en regardant les nombreux clips tirés des films car j’adore la musique indienne et la culture indienne en général, j’en suis fou amoureux. Alors franchement c’est un des plus beaux films que je n’ai jamais vu. Un peu comme toi Bolly fever, je ne sais pas pourquoi c’est bizarre, quand j’essaye de voir les points positifs de ce film et de comprendre l’impression qu’il m’a donné je ne trouve pas et/ou comprend pas mais quand j’y pense dans son ensemble c’est vraiment un film magnifique. Les acteur principaux Shah Rukh Khan et Manisha Koirala sont vraiment à la hauteur, Manisha Koirala dégage vraiment quelque chose à la fois d’apaisant et de frustrant tout comme sa beauté qui est simple mais tellement prenante. Enfin la fin est tellement triste et belle, on aurait tellement aimé que Meghna quitte son groupe de revolutionnaires pour s’enfuir avec Varma, mais quand on y repense vraiment dès la moitié du film on peut se douter qu’il se finirait ainsi.

Voila pour moi un chef-d’œuvre, que je conseil a tout le monde même ceux qui n’aiment pas Bolywood !

Bolly fever le 31/01/2011 à 14:39

Je le souviens que ce film m’avait laissé un gout amer… Un étrange je-ne-sais-quoi, de ces films qu’on ne veut surtout pas revoir, mais qui laisse une marque indélébile… Ta critique m’aide à mieux en saisir certains aspects, Maya. Un film fort, je ne peux pas dire si je l’ai aimé ou pas, mais en tout cas, il m’a marqué !

Amina

Maya le 02/02/2011 à 20:23

j’ai eu la même réaction lorsque je l’ai vu la première fois. Je l’ai revu parce que justement ça m’intriguait, et c’était très différent à la seconde vision.

le 03/02/2011 à 22:00

Je vais peut être le revoir alors… Mais d’ici quelques temps ! Je pourrais peut-être mieux le comprendre, et savoir si, au final, j’aime ou pas ce film !

En tout cas, j’en aime beaucoup les musiques, notamment "Sat rangi re" et "O Ajnabi".

Bolly fever le 03/02/2011 à 22:01

C’est moi plus haut dsl ^.^

Uribaba le 05/07/2009 à 12:25

Moi j ai trouvé la mise en scene un peu bizarre mais dans l ensemble ca allait… sans plus quoi… Mais les chansons sont géniales, surtout chaiyaa chaiyaa et satrangi re !!

JuanPa le 18/09/2008 à 00:01

C’était génial de le revoir sur grand écran au Musée Guimet…seul petit regret, le sous-titrage moyen et le son un peu faiblard sur "chayya chayya".

Amanpreet le 18/09/2008 à 01:17

Pareil, ca fait plaisir de revoir ce film sur grand écran, les clips sont grandioses :)

PAGE le 09/09/2008 à 09:07

SUper FILM !!!

Je le conseil très vivement.

La génie de Mani Rathnam a su bien mélanger ses ingrédients. Le coté bollywood reste le support. L’aspect créatif de Santosh Shivan (je pense) s’ancre. Le réalisme des scènes de bagarre (opposés aux traditionel "fight scene" folklorique) nous marque. Et enfin les clips, une spécialité de Mani, lèchent des mondes oniriques !

Bref, je conseil très vivement.

PAGE.

francelisel le 31/07/2008 à 17:01

Admirable film, chef d’oeuvre d’intelligence, d’intensité, de maîtrise de son art. Ce film fait partie des "coups de poings" de Bolly qui font honneur à Bolly mais aussi au cinéma mondial. Je ne suis pas fan de SRK, ce qui m’a permis d’apprécier la qualité de son jeu. Manisha est parfaite. Je fais de la publicité pour ce film autour de moi, car il est le contraire des "clichés péjoratifs anti-Bolly". Ce film est éprouvant par l’âpreté du propos, mais on es emporté par son fleuve narratif et la profondeur du sujet. Un film phare à l’évidence… comme il y en a trop peu…

Didi le 02/12/2007 à 22:55

Très bon choix de photos, Maya, ça valait la peine de passer quelques heures…