]]>

Dil To Pagal Hai

Traduction : Le cœur est fou

Année1997
LangueHindi
GenreMélodrame / Romance
RéalisateurYash Chopra
Dir. PhotoManmohan Singh
ScénaristesTanuja Chandra, Yash Chopra, Pamela Chopra
ActeursShah Rukh Khan, Madhuri Dixit, Akshay Kumar, Karisma Kapoor, Farida Jalal
Dir. MusicalUttam Singh
ParolierAnand Bakshi
ChanteursLata Mangeshkar, Asha Bhosle, Udit Narayan, Aditya Narayan, Hariharan
ChorégraphesFarah Khan, Shiamak Davar, Jaikishen Maharaj
ProducteurYash Chopra
Durée180 mn

Bande originale

Dil To Pagal Hai
Are Re Are
Bholi Si Surat
Dholna [Dil To Pagal Hai]
Are Re Are (Part-2)
Pyaar Kar
Koi Ladki Hai
Ek Duje Ke Vaaste
Le Gayi
The Dance of Envy

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Rédacteur invité
Publié le 25 octobre 2003

Note :
(7/10)

Article lu 9534 fois

Galerie

Rahul (Shahrukh Khan) dirige une troupe de danse. Il élabore un nouveau spectacle musical dont l’héroïne sera Maya, la femme idéale selon lui, sortie tout droit de ses rêves. Dans la réalité, Rahul ne croit pas en l’amour. C’est un travailleur, un chef autoritaire, un peu « soupe au lait », qui adore provoquer Nisha (Karisma Kapoor), sa première danseuse et amie depuis longtemps, qui est secrètement amoureuse de lui. Celle-ci se prépare au rôle de Maya jusqu’au jour où elle se blesse lors d’une répétition. Il n’est alors plus question pour elle de continuer le spectacle. C’est alors que Rahul surprend la jolie et romantique Pooja (Madhuri Dixit) en train de danser. Comme il voit en elle « sa Maya », il lui propose le rôle qu’elle finit par accepter. Tandis que Nisha se morfond à l’hôpital, Rahul se montre aussi exigeant que passionné envers Pooja. Quand il réalise qu’il en est amoureux et lui déclare sa flamme, il est déjà trop tard, car Pooja a finalement revu ses a priori concernant les mariages arrangés et s’est fiancée à Ajay (Akshay Kumar), son ami d’enfance. C’est alors que le scénario du spectacle de Rahul prend des allures autobiographiques où il met en scène son amour impossible pour Pooja.

JPEG - 14.9 ko
Jamais d’accord


C’est le premier film bollywoodien que j’ai vu et je n’ai pas été déçue, au contraire ! J’ai été évidemment surprise et enchantée par une histoire romantique à souhait et une mise en scène efficace qui vous happe dans les méandres de sentiments compliqués. Au fil des hasards et des coïncidences qui n’en sont pas vraiment, les héros se croisent sans se voir en attendant un signe du destin. Généralement, les héros des films romantiques hindis sont contrés par un ou plusieurs méchants, mais pas ici, il n’y a aucun personnage aux intentions mauvaises. Ce sont les sentiments confus et le doute qui servent d’obstacles.

…. « Je suis certaine qu’il y a là-haut un Dieu qui joue avec le cœur des hommes. Le jeu étant de nous laisser nous perdre, avant que nous trouvions avec qui nous sommes compatible, alors qu’Il a tout, tout calculé à l’avance… » nous dit Pooja, alias Madhuri Dixit, qui nous résume dans cette phrase tout l’intérêt et toute l’intrigue du scénario. L’histoire ne nous emporte pas par son originalité ni par son dénouement, mais plutôt par son trio qui marche bien et un Shahrukh Khan qui joue avec brio du… Shahrukh Khan. Madhuri est attachante, naturelle, et Karisma est tantôt exaspérante, tantôt brillante dans son interprétation de femme délaissée.

JPEG - 10.8 ko
Dansons sous la pluie


L’image nous emmène dans un univers proche « Des feux de l’amour » et d’une ambiance de luxe très occidentalisée. La photographie est glamour, les couleurs sont fluo, les cheveux flottent toujours au vent. Les héros semblent sortir d’un bon vieux sitcom. Dans certaines scènes et par les tenues vestimentaires, on a l’impression de redécouvrir le « bon goût, bien kitch, des années 90 ». Esthétiquement, l’Inde traditionnelle est peu représentée. Et pourtant, c’est Bollywood, pas d’erreur possible ! Un film à la saveur de fraise acidulée et à l’arrière-goût de guimauve, envoûtant, parfois surjoué… cette dimension proprement indienne.

JPEG - 10.4 ko
À la saint-Valentin


Les scènes musicales sont très bien intégrées. Les chansons sont réussies. Je retiens surtout la mise en scène du titre koi ladki hai, où des enfants dansent sous la pluie. J’ai apprécié également les duos de danse de Madhuri et de Karisma, qui rivalisent dans des chorégraphies modernes et recherchées, mais moins les « shows » du genre Las Vegas que met en scène le personnage de Shahrukh.

JPEG - 12.1 ko
Comme à Las Vegas


Comme les récents films de Yash Raj (Kuch Kuch Hota Hai, Dilwale Dulhania Le Jayenge, Kabhi Khushi Kabhie Gham), Dil to pagal hai est un concentré léger où les héros sont vulnérables et ont l’esprit moderne, et où les valeurs sont préservées. Ce film a reçu sept Filmfare et dix Ten Zee Cine Awards dont ceux des meilleures performances pour les trois acteurs principaux.

C’est un film pour les fans qui aiment les clichés romantiques, les signes du destin et les bons sentiments. Malgré sa faible épaisseur et ses personnages manquant un peu de profondeur, je le conseille comme un film de référence qui se laisse revoir « entre amis ». Et si vous pensez que « someone, somewhere, is made for us… », vous passerez un bon moment, c’est certain !

JPEG - 17.5 ko
La danse des cœurs


La traduction des chansons : ici

Commentaires
6 commentaires