]]>

Diwali d’enfer pour 7am Arivu, Velayutham et Ra.One

Publié jeudi 10 novembre 2011
Dernière modification jeudi 18 août 2016
News lue 534 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Ra.One : la critique du film à venir sur Fantastikindia
▶ Sortie du vendredi 11 novembre

L’industrie du cinéma indien se porte comme un charme et les résultats initiaux des sorties de la fête des lumières 2011 est plus qu’encourageante !

Diwali est à la fois, une période attendue et redoutée par les cinéastes, car ça joue gros et aucun faux pas n’est toléré. Cette période chaude pour le business du cinéma a vu de nombreux favoris déchanter et autres outsiders émerger (l’inverse arrive aussi, mais peu de petits films osent entrer dans l’arène de Diwali, réservé traditionnellement aux mastodontes) .

Dans le sud, l’édition 2011 opposait deux grosses pointures de Kollywood : 7am Arivu avec Surya à Velayutham avec Vijay. Le résultat, après une première semaine d’exploitation, est sans appel : nos deux blockbusters sont ex aequo ! Il n’y a rien de plus positif pour le marché, que de voir deux gros films réussissant à trouver leur public. De mémoire de cinéphile, ce cas de figure est rare et il y a une explication à cela.


Je ne sais pas si il faut attribuer ce double succès à la providence, la coïncidence ou l’intelligence des producteurs qui se sont entendus, mais si Velayutham et 7am Arivu s’en sont sortis indemnes, c’est qu’ils visaient chacun un public différent. En général, Diwali rime avec masala, car c’est une période festive qui requiert des films légers avec le nécessaire de comédie, romance et d’action. Mais cette année, chaque film appartenait à un genre différent. 7am Arivu, présenté comme un masala d’anticipation et de science fiction, visait plutôt un public citadin allant dans des multiplexes. Alors que Velayutham faisait office de seul masala, ciblant à la fois les fans de Vijay et les spectateurs des zones populaires (ou masses).


Reste la gué-guerre juvénile des fans des deux acteurs ou des sites internet cherchant à attiser cette rivalité en annonçant un grand vainqueur. La réalité c’est qu’il n’y en a pas réellement, enfin si, le cinéma indien !

Nous ne nous attarderons pas sur les chiffres pour la raison invoqué ci-dessus, mais plutôt sur les tendances générales qui pour l’instant nous disent que les deux films sont au coudes à coudes. Concernant les pseudos chiffres officiels, ils sont plus ou moins crédibles et gonflés selon les préférences de chaque site web, car qu’il s’agisse de Red Giant Movies pour 7am Arivu ou Aascar Films et Ayngaran International pour Velayutham, chacun veut à tout prix, s’octroyer la palme du gagnant. C’est simple, depuis une semaine, on a eu droit à un vainqueur différent par jour et là, petite nouveauté, c’est la bataille de celui qui a réalisé le meilleur chiffre à l’étranger ! C’est aussi pathétique que risible.


Le cas de Ra.One est particulier car c’est un blockbuster doté d’un budget astronomique (environ 30 million de dollars) qui doit être bien plus que profitable. Soyons clair, Ra.One est devenu un des plus gros succès au BOX OFFICE indien en quelques jours seulement. Il a rejoint voir dépassé ses illustres prédécesseurs comme Ghajini, 3 Idiots, Dabangg, Ready, Bodyguard, Golmaal 3 ou encore Singham. Mais comme vous pouvez le constater, depuis Ghajini, le cinéma hindi semble exploser en terme de blockbusters dépassant la barre symbolique des 100 crores (mais attention, les flops sont tout aussi nombreux et cette dynamique, plus inquiétante, perdure depuis des années).


Donc le fait que Ra.One ait réalisé approximativement, un chiffre de 34 millions de dollars de recettes, n’est pas extraordinaire, car il était calibré pour cartonner. Mais le bouche à oreille n’est pas unanime et le film ne semble pas avoir convaincu tout le monde. Ra.One est pour le moment, un film ayant récupéré son budget, mais l’avenir nous dira si il sera rentable.

Commentaires
2 commentaires
Galerie