]]>

Dushman, test DVD

Publié mardi 11 septembre 2012
Dernière modification samedi 8 mars 2014
Article lu 1228 fois

Par Mel

Rubrique Tests DVD
◀ I AM (test DVD)
▶ Coffret Guru Dutt - Test DVD

Par le plus grand des hasards, j’ai acheté le DVD de Dushman quelques jours avant de découvrir que Marine en préparait une chronique. Je suis moi-même une "âme sensible" mais j’ai bien aimé ce film. Et ça a l’air courant car un ami à qui j’en parlais aujourd’hui n’a pas hésité à me fredonner une des chansons, et avec les paroles s’il vous plaît !

Bref, c’est un bon film et vous pourriez être tenté de l’acheter vous aussi. Quelques clics et ma version à 6 € 99 est arrivée par la poste dans un petit paquet deux jours plus tard. Mais qu’est-ce que j’avais reçu ?

JPEG - 85 ko
Le DVD de Dushman

C’est un DVD double couche, produit par une petite compagnie anglaise, Tip Top Entertainement, dans un boîtier ordinaire. La jaquette annonce fièrement une image 16x9 Enhanced Anamorphic. Quoi que ça veuille dire, ça a l’air alléchant… Le son n’est pas en reste car la piste audio est indiquée comme étant du 5.1 Dolby Digital. Et comble de bonheur, les sous-titres anglais, français et allemand sont normalement aussi de la partie.

Quand on insère le DVD dans un lecteur, on arrive directement sur l’écran principal. Pas d’auto-promo, pas de publicité, pas de message contre le piratage, pas de bande-annonce, on est directement prêt à visionner le film. C’est rare et vraiment très agréable. Il n’y a pas d’entrée pour des bandes-annonces contrairement à ce que la jaquette indique, mais ce n’est pas très grave.

JPEG - 45.2 ko
L’écran principal du DVD

En 5 secondes, on peut commencer et affronter la vision de l’ignoble Gokul.

L’image

Dés que le film commence, trois problèmes sautent littéralement aux yeux : la qualité du film qui a servi à la réalisation du DVD est moyenne, l’image n’occupe pas tout l’écran et c’est du NTSC qu’un écran plat a les plus grandes difficultés à gérer. Ce n’est pas si terrible, mais ce n’est pas enthousiasmant non plus. Voyons voir ça.

Une image sale

L’image est globalement assez floue et entachée de nombreux défauts. Sur la capture suivante, on peut voir par exemple des rayures verticales et des taches à droite de la ravissante Kajol. Cela indique que la pellicule qui a servi à faire le DVD n’était pas de première jeunesse. C’est une copie de 3ème ou 4ème génération qui a visiblement beaucoup tourné en salle avant d’être numérisée…

JPEG - 43.8 ko
Une pellicule de qualité moyenne

Un autre défaut, plus important, apparaît aux changements de scène : la bande adhésive qui a servi au montage se voit et crée des espèces de halos désagréables. Ca ne dure que deux images à chaque changement de scène, mais les spectateurs sensibles pourraient trouver cela gênant. Fort heureusement, le système de numérisation de la pellicule n’a pas accentué ce problème comme c’est le cas pour Hum Dil De Chuke Sanam (là c’est un crime !!), Ram Jaane ou la version européenne de Sholay par exemple.

JPEG - 44.9 ko
Une belle trace de scotch en haut de l’image

Pour être juste, cette qualité d’image n’est pas si mauvaise pour un film de 1998 et on s’y habitue assez facilement une fois qu’on est rentré dans l’histoire.

Une image entourée de bandes noires

L’aspect ratio, c’est à dire la forme de l’image, n’est pas signalisé correctement et cela perturbe les lecteurs. Pour accentuer la confusion, le pré-générique et le générique de début (qui dure quand même 4 min 19 s) n’ont pas le même aspect ratio que le corps du film : le pré-générique est en 2.35 alors que le corps du film est en 16/9ème (soit 1.77). En plus, sur le DVD, tout est codé en 4/3 (soit 1.33) avec les bandes noires horizontales intégrées à l’image.

Ça marche très bien sur un téléviseur 4/3, mais il y a plusieurs années déjà que les téléviseurs 16/9ème sont la norme. Dans ce cas, le film est présenté correctement, mais avec des bandes noires tout autour de l’image : haut, bas mais aussi droite, gauche. Une solution pour s’en sortir est d’utiliser la fonction "Zoom" disponible sur la plupart des téléviseurs. Et ça donne les images qui suivent.

JPEG - 81.5 ko
Des bandes noires tout autour de l’image pendant le pré-générique

JPEG - 94.6 ko
Un pré-générique en 2.35 avec des bandes noires normales grâce à la fonction Zoom



JPEG - 69.2 ko
Le corps du film en 16/9ème avec la fonction Zoom du téléviseur



Comme le film lui-même a été tourné en 2.35, il est donc présenté sur le DVD dans une version rognée. Avec beaucoup d’efforts, il pourrait être possible de le voir correctement. Il "pourrait", car les sous-titres ne sont pas placés correctement. Si on utilise la fonction Zoom du téléviseur, ils sont coupés, ce qui les rend inutilisables.

JPEG - 30.8 ko
"Do you think that I will be able to live without you ?"

En conclusion, si on ne parle pas hindi, il faut supporter les bandes noires tout autour de l’image. Ça doit être ça le 16x9 Enhanced Anamorphic vanté sur la jaquette du DVD.

Un NTSC qui bave

Le film a été tourné à 24 images par seconde et il est codé en NTSC à 29.97 images par seconde en utilisant le procédé 3:2 pull-down décrit dans le test des DVD Paheli. La méthode retenue ici est le Hard Telecine avec un résultat est plutôt moyen. On ne se rend pas compte du problème dans les scènes d’action, mais sur les passages où la lumière est tamisée, on voit clairement apparaître des lignes horizontales, comme dans l’image suivante :

JPEG - 48.7 ko
Ce n’est quand même pas Suraj qui a griffé la joue de Kajol ?

Pourtant la compression a été faite dans les règles de l’art, en deux passes, avec un débit largement suffisant.

JPEG - 50.5 ko

Il n’y a donc pas de blocs ni de fourmillement, juste des défauts liés au procédé de téléciné lui-même. Ce n’est pas rédhibitoire, juste dommage.

Le son

La jaquette annonçait du Dolby Digital 5.1. Las, c’est en fait du stéréo encodé à un débit assez bas, 192 kbits/s. C’est dommage car il est probable qu’il aurait été possible d’augmenter encore la tension en jouant sur la spatialisation du son. On peut douter de toute façon que le film ait été mixé en 5.1 en 1998, il est bien plus probable qu’il n’ait été réalisé qu’en stéréo.

Le son est globalement plutôt sourd, ce qui va bien en fait à la voix grave de Suraj et à la respiration de Gokul.

Les sous-titres

Le DVD contient 3 langues de sous-titres : anglais, français et allemand. L’anglais est très lisible. Mais pour les deux autres langues, c’est plus difficile. D’abord, les textes sont trop longs, ce qui rend la lecture pénible. Voici un exemple en allemand :

JPEG - 47.7 ko
Ça en fait du texte à lire !

Ensuite, si vous avez un niveau d’allemand de 6ème, vous avez vu la faute grossière. Dans la version française, c’est pareil, il manque des mots, la grammaire est médiocre et les tournures de phrases sont parfois olé-olé. En guise d’illustration, voici trois lignes de sous-titres lors de la découverte du corps :

  • Qu’est arrivé à Sonia ? Le sang suinte dehors. Appelez le docteur.
  • Y en a-t-il qui a envoyé pour une ambulance ou pas ?
  • Que s’est produit, mère ? Quelqu’un… appel le docteur !

Si on ne comprend pas l’hindi, il est probable qu’il faille se rabattre sur les sous-titres en anglais…

Conclusion

Pour 6 € 99, j’ai reçu un DVD avec une image moyenne et rognée entourée de bandes noires, un son stéréo un peu étouffé et des sous-titres dont seul l’anglais est lisible. Pour un DVD d’un film de 1998, ce n’est certainement pas le pire qu’on puisse trouver, mais on ne peut pas non plus s’extasier.

Ce DVD a cependant un argument très fort en sa faveur : le film lui-même. Quelle que soit la qualité technique, on reste collé à l’écran. Même en noir et blanc avec un son mono, Gokul serait terrifiant ; ce serait peut-être même pire.


Fiche technique :

NTSC, DVD 9, toutes zones - Version originale Dolby Digital 2.0
Sous-titres : anglais, français et allemand
Format d’image : Difficile à définir - Couleurs
Durée : 2h25
Suppléments : aucun
Edition : TTE (Tip Top Entertainement Ltd.)
Prix : 6.99€
Test réalisé sur un exemplaire commercialisé.

Commentaires
3 commentaires