]]>

Ek Main Aur Ekk Tu


Bande originale

Kar Chalna Shuru Tu
Ek Main Aur Ekk Tu (Remix)
Aahatein (Remix)
Aahatein
Aunty Ji
Gubbare
Ek Main Aur Ekk Tu

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Nady - le 27 décembre 2016

Note :
(7/10)

Article lu 663 fois

Dans les comédies romantiques traditionnelles, un garçon rencontre une fille, ils apprennent à se connaître, finissent par tomber amoureux, puis vivent ensemble heureux. Lorsque le chemin de Rahul Kapoor croise celui de Riana Braganza, avant même d’apprendre à se connaître, ils se retrouvent mariés à Las Vegas le soir de Noël…


« Les contraires s’attirent »


Cet adage résume en quelque mots la rencontre entre Rahul, jeune architecte à la vie millimétrée, et Riana, une coiffeuse exubérante à la vie chaotique. Tout les oppose, mais le chemin de nos protagonistes se croise à plusieurs reprises et cela va produire des étincelles !

Rahul, interprété par un Imran Khan parfait dans ce rôle, est un jeune homme sous l’emprise tentaculaire de ses parents, lesquels veillent à ce que le moindre aspect de la vie de leur fils corresponde à leurs attentes. Tout doit être parfait pour satisfaire les grandes espérances de Mr et Mrs Kapoor. On retrouve Boman Irani en père pointilleux qui planifie la vie de son fils de A à Z et Ratna Pathak en mère soucieuse de l’apparence de Rahul, notamment de sa coupe de cheveux. Ils sont très drôles dans ces rôles de parents coincés, superficiels et distants. Rahul obéit sans broncher et craint tellement la réaction de ses parents lorsqu’il est licencié de son travail qu’il décide de leur cacher la nouvelle. Il subit bon gré mal gré les critiques et tente de rentrer dans le moule qu’on lui impose sans trop se poser de questions.

Finalement, le seul point commun qui relie Rahul à Riana c’est leur situation professionnelle. Riana aussi est au chômage, seulement c’est bien plus compliqué pour elle puisqu’elle est complètement fauchée, et sort par ailleurs d’une rupture sentimentale. Spontanée, extravertie, c’est le genre de personnage que l’on remarque dans la rue ou à la caisse du supermarché. Pleine de fraîcheur, Kareena Kapoor apporte une spontanéité et un naturel au personnage de Riana avec beaucoup d’humour. Un rôle qui n’est pas sans rappeler sa performance de ses débuts dans Jab We Met ; elle excelle dans ce genre de rôles.

Tous les deux sont seuls la veille de Noël, la pétillante Riana entraîne alors Rahul dans une soirée haute en couleurs — et très alcoolisée — qui se termine devant l’autel … les liant, pour le meilleur et pour le pire, par un contrat de mariage. Cette bêtise, qu’ils s’empressent de faire annuler, se transforme en véritable complicité entre les deux personnages qui apprennent à se connaître et s’ouvrir l’un à l’autre. Il faut savoir que Ekk Main Aur Ekk Tu est inspiré du film américain Jackpot avec Cameron Diaz et Ashton Kutcher. Shakun Batra reprend le pitch de départ, un mariage à Las Vegas, mais la trame scénaristique s’éloigne du film de Tom Vaughan et gagne en profondeur derrière la caméra du réalisateur indien.

L’univers très tranquille, et ennuyeux, de Rahul se retrouve complètement chamboulé par Riana : il sort de sa zone de confort et voit la vie sous un autre jour, goûtant à l’insouciance et au laisser-aller. C’est très touchant de voir comment, au contact de Riana, il apprend à se redécouvrir, à s’ouvrir et oser être enfin l’homme qu’il veut être.

Un point fort du film est le contraste, plutôt comique, qu’il crée entre l’univers très vivant et humain de Riana (avec une famille qu’on a l’impression de connaître depuis toujours) et celui de Rahul, qui évolue dans une famille appartenant à un milieu social plus élevé, avec des parents très crispés, à cheval sur les apparences et le superficiel, et passant à côté du partage avec leur fils.

Shakun Batra nous offre quantité de scènes drôles, touchantes, intelligentes et inoubliables. Je pense en particulier à la scène de dîner, où Rahul ose enfin se libérer de la pression parentale. C’est à mourir de rire ! On peut regretter un peu le manque de développement des personnages secondaires, ou l’aspect très marqué, presque caricatural, du caractère des parents de Rahul, mais c’est ce qui fait l’humour du film. On suit les personnages dans ces tranches de vie et on se laisse surprendre agréablement par la fin, qui arrive trop tôt.

En ce qui concerne la bande-son, préparez vous à swinguer sur le titre Aunty Ji lorsque Riana réussit à entraîner Rahul sur la piste de danse ! Les autres titres de la bande-originale sont agréables à écouter, la chanson titre Ekk Main Aur Ekk Tu est le morceau pop-électro, Teri Aahatein est une jolie et douce ballade que l’on apprécie dès les premières notes, et la chanson Gubbare est une belle illustration musicale de l’ambiance du film.

En résumé, c’est un long-métrage qui met du baume au cœur, qui fait sourire, et vers lequel on revient toujours avec la certitude de passer un bon moment. Loin du caractère prévisible des sempiternelles comédies romantiques, Ekk Main Aur Ekk Tu sait surprendre et s’impose, selon moi, en véritable feel-good movie, qu’on se délecte de voir et revoir.

Commentaires
2 commentaires