]]>

En 2015 il y a eu…

Publié jeudi 31 décembre 2015
Dernière modification lundi 4 janvier 2016
News lue 331 fois

Par Marine

Rubrique News
◀ [Edit 30/12] Pasanga 2 en France
▶ Premier film Malayalam en France

2015 se termine et il est temps d’en faire un petit bilan. Que s’est-il passé dans le cinéma indien cette année ? Petit tour d’horizon très subjectif…

Le cinéma hindi

Difficile d’avoir une vision globale alors que deux des grosses sorties de l’année, Dilwale et Bajirao Mastani, sont encore en salle. Si Dilwale a démarré en fanfare et a conquis le marché étranger, le retour de Kajol/Shah Rukh Khan semble peiner à convaincre. Au contraire, Bajirao Mastani, la nouvelle fresque de Sanjay Leela Bhansali ne cesse de progresser suite à un bouche à oreille positif. Le couple Deepika/Ranveer séduit à l’écran comme à la ville et on parle même de mariage à venir (rumeur quand tu nous tiens).

Côté carnet rose, on se réjouit que notre chère Rani soit devenue la maman d’une petite Adira, et nous en profitons une fois encore pour la féliciter, elle et son mari Aditya Chopra. Nouvelle qui a moins fait l’unanimité : Shahid Kapoor s’est marié, au grand dam de ses fans féminines.

La comédie romantique Shaandaar qui unissait l’acteur à la jeune Alia Bhatt a fait un flop retentissant et si peu mérité qu’on se demande encore de quoi il résulte. Après le succès d’Haider qui avait remis Shahid à flot, on attend avec impatience ses prochains projets.

Autre retour à l’écran un peu mitigé : celui d’Aishwarya Rai Bachchan dans Jazbaa. Premier film de l’actrice depuis la naissance de sa fille, il lui offrait un rôle d’avocate trouble et mère de famille aux abois. Avec Irrfan Khan, elle y formait un couple intéressant dans un personnage qu’on n’attendait pas.

Grosse déception par contre pour les fans de Kareena Kapoor Khan. Comme c’est déjà le cas depuis quelques temps, elle s’est retrouvée cantonnée à des rôles de plantes vertes, voir d’item number. Dans les deux films d’Akshay Kumar, Gabbar is back et Brothers, elle n’a fait que des apparitions le temps d’un clip. Et si Bajrangi Bhaijaan a rempli les salles, elle ne s’y est en rien distinguée.

En effet, là, ce serait plutôt Salman Khan, qui des trois Khan est celui qui aura fait le plus parler de lui cette année. Sans tenir compte de ses histoires de procès, il était attendu sur deux projets. Prem Ratan Dhan Payo le réunissait au réalisateur Sooraj R. Barjatya 16 ans après Hum Saath Saath Hain, et 26 ans après que le réalisateur ait fait de lui une star avec Maine Pyar Kiya. Prem Ratan Dhan Payo lorgnait davantage vers MPK que vers les dernières œuvres du cinéaste qui à vouloir monter en catégorie a un peu perdu de son âme. Et alors qu’on avait prévu que le film crève les scores, ce fut plutôt décevant. Finalement, le film qui va vraiment marquer la carrière de l’acteur, ce sera Bajrangi Bhaijaan. Cette belle épopée humaine a même convaincu les détracteurs de l’acteur et est l’un des plus beaux succès du box-office 2015.

Autre film qui a séduit le public, Tanu Weds Manu Returns, avec deux Kangana Ranaut pour le prix d’une. Pauvre Madhavan ! Mais heureux sont les producteurs qui ont plus que raflé leur mise.

Mais la plus grande sortie de l’année est celle de Baahubali. En effet, jamais un film du Sud n’a eu autant de succès au Nord. Cette épopée fantastique, mythologique presque, marquera un tournant dans l’industrie du cinéma indien. Il y aura désormais un avant et un après Baahubali. Ce film à gros budget a tenu le pari d’un scénario cohérent (on attend impatiemment la suite pour le confirmer) et d’effets spéciaux corrects, accompagné d’une bande-son géniale et d’une bonne et solide interprétation. Pour prétendre rivaliser dans ce genre très particulier, il va falloir se montrer convaincant. Puli, super production tamoule mettant Vijay en vedette, quelques mois plus tard, s’y est cassée les dents. Baahubali a montré de quoi le cinéma indien était capable, maintenant il faut s’en montrer à la hauteur.

Le cinéma indien en France, en 2015

Le cinéma indien en France n’est pas en reste. Si nous n’avons pas encore établi le bilan de la distribution des films indiens en France en 2015 (l’année n’est pas encore terminée, rappelons-le), nous vous invitons à jeter un coup d’œil sur celui de 2014, publié il y a peu. Nos distributeurs de films indiens n’ont pas chômé, pour notre plus grand bonheur. I, Bajrangi Bhaijaan, Bajirao Mastani, Prem Ratan Dhan Payo, Yennai Arinthal, Puli, Vedalam, Uttama Villain, Thoogavanam, Jazbaa, Shaandaar, et bien d’autres ont été distribués dans nos salles obscures.

On regrettera le faux bond des producteurs indiens envers Night ED Films pour Baahubali, ainsi que la vision non réaliste du marché français par les producteurs de Dilwale. En effet, par leurs demandes exagérées, ils n’ont pas permis à nos distributeurs de nous proposer le dernier film de Shah Rukh Khan (et pire : celui de Kajol !). Depuis Jab Tak Hai Jaan, aucun film de l’acteur n’avait manqué en France.

De bonnes surprises ont également eu lieu : Aanna Films a obtenu de Kangana Ranaut sa participation à l’avant-première française de Queen. Nous avions profité de l’occasion pour interviewer l’actrice. Le distributeur a également innové en proposant un film pakistanais : Bin Roye.

N’oublions pas les deux festivals FFAST et Extravagant India qui ont proposé des films inédits et reçu de nombreux invités, ni l’Étrange festival qui accueillit quelques films indiens dont Baahubali et NH10.

Quant au dernier trimestre, il a vu la naissance de Contre-courants, qui propose un ciné-club mensuel autour de films indiens. Jusqu’à présent il y a eu Mardaani et Pakeezah.

Il y a sûrement d’autres initiatives dont nous avons oublié de parler mais tant qu’il s’agit de promouvoir le cinéma indien en France, nous ne pouvons qu’être partants ! Merci à tout le monde.

L’année 2015 de Fantastikindia

Fantastikindia aussi a eu une vie riche en 2015. Tout d’abord, grand changement pour tous nos lecteurs : le site a changé d’aspect. Après des années de travail en sous-marin, nous avons sorti la V.3 de Fantastikindia.fr. Et avec, c’est notre petit bébé que l’on a fait évoluer. Nous envisageons encore et toujours des améliorations afin de vous offrir une interface agréable, intuitive et ludique pour vous amener à visiter tous les coins et recoins du site.

Sinon, la vie de l’association poursuit son cours. Certains de nos membres voguent vers de nouveaux projets et nous quittent. Nous leur souhaitons beaucoup de réussite. Peut-être que nos chemins se recroiseront. D’autres viennent nous rejoindre comme Madhuri, Nady, Surya et Karishma. Nous espérons les voir s’épanouir au fil de nos projets.

Notre reporter de terrain, Brigitte, nous a conté Cannes où elle a interviewé la merveilleuse Aishwarya Rai Bachchan. Puis, c’est en Inde qu’elle s’est rendue, suivant attentivement les promotions de Tamasha, Bajirao Mastani et Dilwale.

Enfin, à l’occasion des 50 ans de Shah Rukh Khan, Fantastikindia a fini de publier l’intégralité de la filmographie de l’acteur, allant même jusqu’à vous parler d’obscurs téléfilms. En fait, il reste Dilwale à chroniquer, mais cela viendra promptement.

Gageons que 2016 nous réserve de belles surprises. Tout l’équipe de Fantastikindia vous souhaite une bonne fin d’année 2015. Et à très bientôt.

Commentaires
7 commentaires