]]>

Entretien avec Aditya Mathur, artiste vocal

Publié vendredi 3 avril 2015
Dernière modification lundi 29 juin 2015
Article lu 264 fois

Par Madhuri

Rubrique Entretiens
◀ Entretien avec Geetanjali Thapa
▶ Interview exclusive de Kangana Ranaut

A Bollywood, l’industrie du cinéma en langue hindi emploie à elle seule plus de 250 000 personnes chaque année. Les métiers qui gravitent autour des films et de l’audiovisuel indiens sont infinis et pas toujours connus du grand public. Je vous propose donc de faire la rencontre de Aditya, artiste vocal, qui grâce à sa voix a trouvé sa voie…

Article et interview réalisés par Madhuri, mis en forme par Alineji.

Aditya Mathur a 32 ans et vit à Mumbai. Il travaille aujourd’hui en tant que voix off pour les films, publicités et radios en Inde. Il a créé sa propre société depuis deux ans et assure la promotion de plusieurs marques, il officie aussi en tant que maître de cérémonie pour des événements prestigieux.

Avant toute chose dites-nous comment vous êtes arrivé à exercer ce métier ?
Durant mes études de commerce j’ai postulé dans une maison de production où j’ai été nommé assistant du producteur. Le premier jour de mon travail j’ai participé à un enregistrement sonore pour la promotion d’une chaîne de télévision. C’était la première fois que je voyais un artiste enregistrer sa voix et j’ai tout de suite su que c’est ce que je voulais faire plus tard.
Pendant deux ans j’ai appris énormément sur la pré-production (scripts, conceptualisation) en passant par la production (lumières, caméra, action, accessoires) et la post-production (montage vidéo, enregistrement sonore et édition). Je me suis aussi inscrit au prestigieux Xavier Institut of Communications à Mumbai pour apprendre à utiliser ma voix, la moduler et connaître toutes les techniques utilisées dans l’audiovisuel. J’ai alors commencé à travailler pour MTV en enregistrant des spots publicitaires et notre collaboration dure depuis.
J’avais une manière assez particulière d’entraîner ma voix : il y avait 20 minutes de marche entre la gare et ma maison, et sur le trajet j’avais l’habitude de lire les panneaux d’affichage à haute voix en utilisant des intonations différentes. J’écoutais aussi beaucoup la radio et la télé et écrivait des scripts que j’enregistrais ensuite avec mon micro et un simple logiciel.
Je suis allé à de nombreuses auditions pour des chaînes et j’ai fait écouter mes CD de démonstration à un maximum de personnes. On m’a souvent fermé la porte au nez mais je n’ai pas baissé les bras et au bout d’un moment mon travail a commencé à payer : les gens appréciaient ce que je faisais et c’était les producteurs désormais qui venaient à moi ! Devant l’ampleur des commandes, j’ai dû choisir entre mon travail d’assistant producteur que je continuais à exercer et celui de voix off. J’ai choisi la voix off car c’était vraiment ce que je voulais faire et je ne le regrette pas, voilà dix ans que je suis devenu artiste vocal à plein temps.

Quel est le rôle du cinéma dans votre vie ?
Le cinéma joue un rôle très important dans ma vie car c’est une formidable source d’inspiration. J’aime observer et écouter les personnages de film car ils ont un regard, une identité et bien sûr une voix unique. Voir évoluer les acteurs sur scène m’aide à comprendre comment me glisser dans la peau de leurs personnages. J’ai joué au théâtre aussi, notamment dans une comédie anglaise appelée « Just Do Not Do It ! », cela m’a appris à être précis car il n’y qu’une seule prise et donc pas de place pour les erreurs. Je suis un acteur, la seule différence avec ceux que l’on voit à l’écran ou sur scène est que mes émotions passent par la voix uniquement.

Quel type d’enregistrements faites-vous ? Avez-vous des exemples à nous faire écouter ?
Selon les besoins, je peux modifier ma voix pour lui donner n’importe quel type d’intonation et interpréter tous les âges d’un homme. Je parle aussi trois langues : anglais, hindi et pendjabi. Les possibilités sont infinies, je peux être amené à faire des enregistrements pour la télé, la radio, des messageries vocales, des livres audio, des films, des jeux… Jusqu’à présent j’ai travaillé avec plus cinquante marques indiennes et internationales lors de spots publicitaires. Je suis aussi l’actuelle voix de la station Radio One FM en Inde.

[Si vous voulez l’entendre dans une publicité pour des chaînes de télévision payantes, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=xap_2iUdsbU&feature=youtu.be ]

Votre voix est votre outil de travail, comment prenez-vous soin d’elle ?
Honnêtement, je ne fais rien de spécial pour l’entretenir. Je mange bien et dors suffisamment. J’essaie d’être heureux et de répandre autour de moi autant d’amour que possible !

Parlez-nous de votre travail de maître de cérémonie : selon vous, quelles sont les qualités requises pour animer un grand événement ?
En 10 ans de travail, j’ai animé de nombreux événements qui allaient des célébrations de fêtes aux remises de prix en passant par des congrès d’entreprises et communiqués de presse. La mission d’un maître de cérémonie est assez fastidieuse, elle implique une bonne coordination avec les équipes en coulisses, le public, les invités sur scène. C’est lui qui gère les horaires et fait respecter le programme.
Le plus souvent il faut improviser et remplir les blancs soit parce qu’un intervenant n’est pas prêt ou parce qu’on doit gérer un problème technique. Quand c’est le cas, j’aime interagir avec le public en proposant des petits jeux histoire de garder le public attentif et détendu. Selon moi, un bon professionnel doit avoir une forte présence sur scène, une voix claire et facile à comprendre. Il doit aussi avoir de la répartie et faire preuve d’esprit.

Quelles sont les rencontres marquantes de votre carrière ?
Que ce soit en tant qu’artiste vocal ou maître de cérémonie, j’ai eu la chance de collaborer avec de nombreuses personnalités telles que : Abhishek Bachchan, Vidya Balan, Boman Irani, Kareena Kapoor, Emraan Hashmi, Ram Jethmalaini, Nita Ambani, Dr. APJ Abdul Kalam, Ila Arun, Prakash Jha, des diplomates de l’Union Européenne, Niranjan Hiranandani…
J’ai particulièrement été marqué par ma rencontre avec le Dr APJ Abdul Kalam, Président de l’Inde entre 2002 et 2007. Il était invité d’honneur lors d’une conférence pharmaceutique qui accueillait plus de 700 personnes. Après l’intervention des invités, il a tiré une chaise et m’a fait signe de m’asseoir près de lui sur la scène. Il m’a dit que j’avais une belle voix et qu’il était heureux et fier de voir que des jeunes indiens comme moi arrivaient à se faire une place dans la société grâce à leur talent. Cette conversation s’est passée sur scène, devant le public et c’est un moment gravé dans ma mémoire que je chérirai à jamais.

Quels sont vos projets à venir ? Avez-vous un rêve à réaliser ?
J’ai de nombreux projets à venir : spots TV, annonces radio, documentaires. J’aimerai aussi me lancer dans la musique et apprendre à chanter, j’y travaille sérieusement. De plus, j’ai lancé ma propre entreprise il y a deux ans et cela me prend pas mal de temps.

Merci infiniment d’avoir répondu à nos questions Aditya, nous vous souhaitons beaucoup de succès dans votre carrière et suivrons votre parcours de près !

Si vous voulez entendre ses réalisations, ou en savoir plus sur le parcours d’Aditya Mathur, rendez-vous sur :
son site internet
sa page Facebook.

Commentaires
1 commentaire